aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

11/02/21
Accélération des investissements pour le Centre Hospitalier de Cayenne

L'exercice 2020 du Centre hospitalier de Cayenne devrait être à l'équilibre selon les dernières estimations qui seront présentées lors du deuxième rapport infra-annuel (RIA 2) d’exécution du budget 2020 mi-février.

Ce résultat est obtenu malgré une année durement marquée par la crise sanitaire Covid-19 qui a eu un impact majeur sur les finances du CHC. Cet impact est désormais évalué à 25 M€.

Le principal poste de surcoûts est notamment la très forte hausse des dépenses de personnels avec notamment le financement de personnels de renforts recrutés par le CHC suite à l'appel national lancé par l'hôpital. Ainsi au plus fort de la crise, ce sont 160 personnels de soins qui étaient recrutés par le CHC pour prendre en charge l'afflux de patient Covid-19. A cela s'ajoute une hausse sur l'année de près de 30% des heures supplémentaires des personnels permanents de l'établissement soulignant l'ampleur de leur engagement lors de cette crise.

Le CHC a également massivement dépensé en médicaments, équipements de protection individuels (masques, blouses, sur-blouses), en équipements pour les services ( lits, guéridons de soins, chariots d’urgence, potences, adaptables...) en équipements biomédicaux avec l'achat de 15 respirateurs mais également en transports pour organiser l’acheminement des patients et du fret auprès des 17 Centres délocalisés de prévention et de soins (CDPS) répartis sur l’ensemble du territoire guyanais notamment en communes isolées..

Pour faire face à ces dépenses exceptionnelles, le CHC a pu compter sur le soutien financier exceptionnel de l'ARS Guyane et du Ministère de la santé, mais également de la Collectivité territoriale de Guyane (CTG) qui a mobilisé de manière importante des fonds européens. Au global, ces aides couvrent presque intégralement les surcoûts et permettent en 2020 au CHC de ne pas sortir fragilisé de la crise sanitaire.

L'équilibre des comptes 2020 traduit la consolidation de la situation financière du CHC après une année 2019 affichant un léger excédent de 200 000€ sur le budget principal. L'établissement s'est désendetté de près de 13 M€ en deux ans et a réduit drastiquement son délai global de paiement passant en moyenne de 180 jours en 2017 à moins de 80 jours en 2020. Les comptes 2019 du CHC ont été certifiés pour la deuxième année consécutive par un cabinet d'audit indépendant et font du CHC le seul établissement public de santé d'outre-mer, avec le CHU de la Réunion, à avoir des comptes certifiés.

L’établissement se réjouit de ces bons scores qui témoignent de la forte mobilisation des professionnels, de la qualité de la gouvernance et de la montée en gamme de la gestion du CHCIls permettent au CHC de retrouver sa crédibilité auprès de ses tutelles et financeurs externes.

Ces bons résultats sont d’autant plus importants que le CHC est engagé dans un ambitieux projet immobilier destiné à développer son offre de soins, améliorer la qualité de ses prises en charge et accompagner sa transformation en Centre hospitalier régional universitaire.

Dans les prochaines années le CHC mènera de front des chantiers majeurs de restructuration :
- la création d'un bâtiment dédié à la recherche ;
- la création d’une maison hospitalière pour les patients venus des communes éloignées
- la rénovation complète et l’extension des plateaux de soins critiques, de consultations et d’hospitalisation de médecine et psychiatrie
- la reconstruction de 3 CDPS (Apatou, Papaichton, Camopi) et l’extension des 3 principaux centres de Grand-Santi, Maripasoula et Saint-George de l’Oyapock
- le transfert de son IFSI sur le site universitaire de Troubiran
- et enfin un important effort de rattrapage et de modernisation de ses équipements de soins, informatiques et biomédicaux.

Au global, la note est estimée, selon les prévisions en cours de consolidation, à près de 160 M€ sur 5 ans. Le CHC travaille actuellement avec ses partenaires pour monter le plan de financement et devrait notamment pouvoir compter sur des aides nationale liés au plan France relance mais également sur des aides de la CTG au travers du plan de relance Européen REACT-EU, un dossier de prêt sera également déposé auprès de l'Agence française de développement. Ce plan de financement sera proposé pour validation à l'ARS Guyane d'ici la fin mars dans le cadre de la présentation de son budget (EPRD 2021).


The fiscal year 2020 of the Cayenne Hospital Center should be in balance according to the latest estimates which will be presented during the second infra-annual report (RIA 2) on the execution of the 2020 budget in mid-February.

This result is obtained despite a year severely marked by the Covid-19 health crisis which had a major impact on the finances of the CHC. This impact is now estimated at € 25 million.

The main item of additional costs is in particular the very sharp increase in personnel expenses, notably with the financing of reinforcement personnel recruited by the CHC following the national appeal launched by the hospital. Thus at the height of the crisis, 160 healthcare personnel were recruited by the CHC to deal with the influx of Covid-19 patients. Added to this is an increase over the year of nearly 30% in the overtime of permanent staff of the establishment, underlining the extent of their commitment during this crisis.

The CHC has also spent heavily on medicines, personal protective equipment (masks, gowns, over-gowns), equipment for departments (beds, treatment tables, emergency trolleys, brackets, adaptable ...) in biomedical equipment. with the purchase of 15 respirators but also transport to organize the transport of patients and freight to the 17 relocated prevention and care centers (CDPS) spread across the territory, particularly in isolated towns.

To cope with these exceptional expenses, the CHC was able to count on the exceptional financial support of the ARS French Guiana and the Ministry of Health, but also of the Territorial Collectivity of French Guiana (CTG) which mobilized significantly European funds. Overall, this aid almost fully covers the additional costs and will allow the CHC in 2020 not to emerge weakened from the health crisis.

The 2020 balance of accounts reflects the consolidation of the financial situation of the CHC after a year 2019 showing a slight surplus of € 200,000 over the main budget. The establishment has reduced its debt by nearly € 13 million in two years and has drastically reduced its overall payment period from an average of 180 days in 2017 to less than 80 days in 2020. The 2019 CHC accounts have been certified for the second year in a row by an independent audit firm and make the CHC the only overseas public health establishment, along with the Réunion CHU, to have certified accounts.

The establishment is delighted with these good scores, which testify to the strong mobilization of professionals, the quality of governance and the upscaling of CHCI management. They allow the CHC to regain its credibility with its supervisors and external funders.

These good results are all the more important given that the CHC is engaged in an ambitious real estate project intended to develop its healthcare offer, improve the quality of its care and support its transformation into a regional university hospital center.

In the coming years, the CHC will lead major restructuring projects simultaneously:
- the creation of a building dedicated to research;
- the creation of a hospital for patients coming from remote communities
- complete renovation and extension of critical care facilities, consultations and hospitalization in medicine and psychiatry
- the reconstruction of 3 CDPS (Apatou, Papaichton, Camopi) and the extension of the 3 main centers of Grand-Santi, Maripasoula and Saint-George de Oyapock
- the transfer of its IFSI to the Troubiran university site
- and finally a major effort to catch up and modernize its care, IT and biomedical equipment.

Overall, the rating is estimated, according to forecasts currently being consolidated, at nearly € 160 million over 5 years. The CHC is currently working with its partners to set up the financing plan and should in particular be able to count on national aid linked to the France recovery plan but also on aid from the CTG through the European REACT-EU recovery plan, a loan file. will also be filed with the French Development Agency. This plan of funding will be proposed for validation to ARS French Guiana by the end of March as part of the presentation of its budget (EPRD 2021).
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2020
Lancements 2020
Vol Soyuz 25

Annonceurs

Régie publicitaire