aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

11/02/21
Gabriel Serville, co-président de la mission d’information parlementaire sur les plantes invasives

Gabriel SERVILLE, député de la 1ère circonscription de Guyane, a été nommé co-président de la mission d’information parlementaire sur les plantes invasives, aux côtés de David LORION, député de La Réunion. La création de cette mission a été motivée par l’ampleur du phénomène des plantes envahissantes, qui, à l’échelle mondiale, ont contribué à 40% des extinctions d’espèces enregistrées ces quatre derniers siècles.

La France est l’un des pays européens les plus touchés, en raison de l’intensification des flux de marchandises et de personnes, mais également au regard de sa situation géographique. Une étude du Commissariat général au développement durable (CGDD) évalue ainsi le coût annuel des espèces exotiques invasives (végétales et animales) à 38 millions d’euros.

Les territoires d’Outre-mer sont particulièrement vulnérables : 60 espèces figurant sur la liste établie par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) des 100 espèces parmi les plus envahissantes au monde y sont présentes.

En Guyane, deux espèces introduites intentionnellement ont un impact important, en particulier sur les savanes et doivent faire l’objet de plans d’actions immédiats : il s’agit de l’Acacia mangium, utilisé pour favoriser la revégétalisation des sites miniers et du Melaleuca quinquenervia, introduit dans les années 1970 lors du « Plan Vert », pour la filière de production de bois.


Gabriel SERVILLE, deputy for the 1st constituency of French Guiana, has been appointed co-chair of the parliamentary information mission on invasive plants, alongside David LORION, deputy for Reunion. The creation of this mission was motivated by the scale of the invasive plant phenomenon, which, globally, has contributed to 40% of species extinctions recorded over the past four centuries.

France is one of the most affected European countries, due to the intensification of the flow of goods and people, but also in view of its geographical location. A study by the General Commission for Sustainable Development (CGDD) thus estimates the annual cost of invasive alien species (plants and animals) at 38 million euros.

Overseas territories are particularly vulnerable: 60 species appearing on the list established by the International Union for the Conservation of Nature (IUCN) of the 100 of the most invasive species in the world are present there.

In French Guiana, two intentionally introduced species have a significant impact, in particular on savannas and must be the subject of immediate action plans: this is Acacia mangium, used to promote revegetation of mining sites and Melaleuca quinquenervia, introduced in the 1970s during the “Green Plan”, for the wood production sector.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2020
Lancements 2020
Vol Soyuz 25

Annonceurs

Régie publicitaire