aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

16/03/21
Squat des propriété privées : la responsabilité de l'Etat ?

Le Parti Socialiste Guyanais prend acte des débats relatifs à la squattérisation des espaces privés : propriétés bâties telles que le squat du 53 rue de Madame Payé, ou des terrains non bâtis tels que le squat Saint Pierre.

Il constate, une fois encore, que bon nombre de situations découlent du fait que les lois sont inappropriées aux réalités du territoire avec en plus, des processus longs et compliqués pour d’éventuelles applications.

En outre, il constate que l’État n’exerce pas pleinement ses missions régaliennes en ne mettant pas tout en œuvre pour faire appliquer les décisions de justice, comme le prévoit le décret n°47-1047 du 12/06/1947.

Le Parti Socialiste Guyanais constate qu’en faisant des choix irresponsables, ne tenant pas compte des intérêts de toutes les parties, notamment les propriétaires, l’État laisse volontairement s’instaurer un pourrissement des situations d’occupation illégale de biens privés qui deviennent à terme inextricables.

Bien que sensible à la situation de certains occupants sans titre, le Parti Socialiste Guyanais affirme, que mettre tout en œuvre pour respecter la règle de droit, est la solution pour éviter que s’installe l’anarchie.

Sauf à vouloir encourager désordres et troubles publics, le PSG interpelle le Chef de l’État Français pour que cessent ces usurpations.


The Guianese Socialist Party takes note of the debates relating to the squatting of private spaces: built properties such as the squat at 53 rue de Madame Payé, or undeveloped land such as the Saint Pierre squat.

He notes, once again, that a good number of situations arise from the fact that the laws are inappropriate to the realities of the territory with, in addition, long and complicated processes for possible applications.

In addition, he notes that the State is not fully exercising its sovereign missions by not doing everything possible to enforce court decisions, as provided for in Decree No. 47-1047 of 12/06/1947.

The Guianese Socialist Party notes that by making irresponsible choices, not taking into account the interests of all parties, in particular the owners, the State is voluntarily allowing situations of illegal occupation of private property to deteriorate. inextricable term.

Although sensitive to the situation of certain occupiers without title, the Guianese Socialist Party affirms that doing everything possible to respect the rule of law is the solution to prevent anarchy from taking hold.

Unless they want to encourage disorder and public disturbance, the PSG calls on the French president to put an end to these usurpations.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 18 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire