aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

23/03/21
Le CNES s’associe au GEPOG pour protéger les savanes

Dans le cadre de mesures compensatoires, le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), gestionnaire du Centre Spatial Guyanais (CSG) s’est associé au GEPOG pour préserver les savanes de Guyane. Depuis novembre 2020, ce sont près de 1000 arbres d’Acacia mangium qui ont été coupés, empêchant cette espèce d’envahir les savanes.


Les savanes de Guyane, un milieu rare et menacé Les savanes représentent 0.3% de la surface de la Guyane.
Malgré leur surface réduite, ces milieux ouverts abritent 16% de la flore guyanaise, 43% des espèces d’oiseaux en danger critique de disparition en Guyane ainsi que certaine spèces emblématiques telles que le Grand tamanoir.
Ces savanes sont cependant très menacées. La présence d’espèces exotiques envahissantes tel que l’Acacia mangium est un vrai défi dans le maintien de ces habitats remarquables. L’Acacia mangium, originaire d’Australie, a été introduit dans les années 80 afin de revégétaliser les sites miniers. Il est capable de pousser de 2 mètres par an, sur des sols très pauvres.

En quelques années, l’acacia s’est rependu et a envahi les bords de routes, les friches, les abatis ainsi que les savanes.
« La transformation des savanes en forêt d’acacias constitue une perte inestimable et irréversible pour la biodiversité et les paysages de Guyane » nous alerte la responsable du projet.

Gestion de l’Acacia mangium dans le CSG
Afin d’empêcher cette espèce d’envahir les savanes guyanaises, le CNES met en place des actions de contrôle sur les parcelles du CSG : abattage manuel à la tronçonneuse ou arrachage à la pelle mécanique. Depuis novembre 2020, près de 1000 arbres ont été détruits aux niveaux des abords de la route de l’Espace, des alentours des bâtiments techniques, du golf et de la zone de loisirs.

Le projet Life BIODIV’OM
A travers le projet Life BIODIV’OM, le GEPOG s’est lancé des objectifs ambitieux : Une lutte active contre cette espèce afin de protéger intégralement et définitivement au moins 50% des savanes de Guyane. Coordonné par la LPO au niveau national et financé à 60% par l’Union Européenne, il est déployé sur le territoire guyanais par le GEPOG.

Pour en savoir plus :
lifebiodivom.fr
gepog.org


As part of compensatory measures, the National Center for Space Studies (CNES), manager of the Guianese Space Center (CSG), joined forces with GEPOG to preserve the savannas of French Guiana. Since November 2020, nearly 1,000 Acacia mangium trees have been cut down, preventing this species from invading the savannas.

The savannas of French Guiana, a rare and threatened environment The savannas represent 0.3% of the surface of French Guiana.
Despite their small surface area, these open areas are home to 16% of Guianese flora, 43% of critically endangered bird species in French Guiana as well as some emblematic species such as the Grand Anteater.
These savannas are however very threatened. The presence of invasive alien species such as Acacia mangium is a real challenge in maintaining these remarkable habitats. Acacia mangium, native to Australia, was introduced in the 1980s to revegetate mining sites. It is able to grow 2 meters per year, on very poor soils.

In a few years, the acacia has spread and invaded roadsides, wasteland, abatis and savannahs. "The transformation of savannas into acacia forest constitutes an invaluable and irreversible loss for the biodiversity and landscapes of French Guiana" warns the project manager.

Management of Acacia mangium in the CSG
In order to prevent this species from invading the Guyanese savannahs, CNES is implementing control actions on CSG plots: manual felling with a chainsaw or uprooting with a mechanical shovel. Since November 2020, nearly 1,000 trees have been destroyed around the "Space road", around the technical buildings, the golf course and the recreation area.

The Life BIODIV'OM project
Through the Life BIODIV’OM project, GEPOG has set itself ambitious objectives: An active fight against this species in order to fully and definitively protect at least 50% of the savannas of French Guiana. Coordinated by the LPO at the national level and 60% funded by the European Union, it is deployed on Guianese territory by GEPOG.

To know more :
lifebiodivom.fr
gepog.org
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2020
Lancements 2020
Vol Soyuz 25

Annonceurs

Régie publicitaire