aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

07/04/21
Dispositif de lutte contre les activités festives non autorisées

Le vendredi 2 avril, vers 23 h à Cayenne, lotissement les Katouris, des colocataires ont organisé une soirée festive privée dans une maison à usage d’habitation.

La police a été contactée une première fois pour tapage nocturne. La police municipale est intervenue à 00h30.

Au moins deux cents personnes se sont rendues à cet événement à pied ou en véhicule, dans une rue étroite en impasse. Les services ont constaté une forte émergence musicale, ce qui a occasionné des nuisances sonores pour le voisinage.

Dès l’intervention de la police, une partie des fêtards ont quitté la soirée et ont été verbalisés pour non respect du couvre-feu de 23 h à hauteur de 135 €, alors qu’ils reprenaient leurs véhicules.

Malgré ce premier passage de la police la soirée s’est poursuivie avec une centaine de participants. La police est intervenue une seconde fois vers 2h25 pour constater de nouveau le tapage nocturne. Pour autant, la soirée s’est poursuivie jusqu’à 5h du matin.

Les nombreuses vidéos de cette soirée, ainsi que le rapport de police font état de l’absence de respect des gestes barrières et de port du masque. Compte tenu des circonstances, le parquet de Cayenne a décidé d’ouvrir une enquête dès le 3 avril pour « agression sonore » et infractions covid.

Les 4 organisateurs ont été interpellés, placés en garde à vue et déférés le 4 avril. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire avec pointage hebdomadaire au commissariat, avant d’être présentés devant le Tribunal correctionnel le 6 mai prochain. Ils ont également l’obligation de verser chacun 1000 euros de caution afin de garantir leur représentation en justice.

Les services de l’État et le parquet demeurent mobilisés pour contrôler les pratiques à risques, assurer la tranquillité dans les quartiers et lutter contre la concurrence déloyale, afin de soutenir les professionnels de ce secteur d’activité.


On Friday April 2, at around 11 p.m. in Cayenne, Katouris subdivision, roommates organized a private festive evening in a house for residential use.

The police were contacted for the first time for the nighttime noise. The municipal police intervened at 12:30 a.m.

At least two hundred people came to the event on foot or by vehicle, in a narrow dead-end street. The services noted a strong musical emergence, which caused noise pollution for the neighborhood.

As soon as the police intervened, some of the revelers left the evening and were fined for not respecting the 11 p.m. curfew to the tune of 135 €, while they took their vehicles back.

Despite this first passage of the police, the evening continued with a hundred participants. The police intervened a second time around 2:25 am to again note the noise at night. However, the evening continued until 5 a.m.

The many videos of this evening, as well as the police report, show the lack of respect for barrier gestures and the wearing of masks. Given the circumstances, the Cayenne prosecutor's office decided to open an investigation on April 3 for "noise assault" and covid offenses.

The 4 organizers were arrested, placed in police custody and referred on April 4. They were placed under judicial supervision with a weekly check-in at the police station, before being brought before the Criminal Court on May 6. They are also required to each pay 1000 euros as a deposit to ensure their legal representation.

State services and the prosecution remain mobilized to control risky practices, ensure peace in the neighborhoods and fight against unfair competition, in order to support professionals in this sector of activity.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2020
Lancements 2020
Vol Soyuz 25

Annonceurs

Régie publicitaire