aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

28/04/21
Rappel sur la stratégie « Tester, Alerter, Protéger »

Avec une deuxième vague deux fois moins forte que la première, la troisième vague que nous vivons actuellement convoque de lointains souvenirs s’agissant de la stratégie Tester, Alerter, Protéger. Celle-ci a en outre été adaptée à la circulation de variants plus contagieux que le virus historique. La mise en œuvre de cette stratégie est essentielle pour casser les chaînes de contaminations et éviter, in fine, des hospitalisations et des décès. Le Dr Laurence Cauchard, médecin chef de la Direction Régionale du Service Médical, fait le point pour les professionnels de santé et leurs patients.

Tester

  • Patient positif : Il n'y a pas de second test à réaliser à l’issue de la période d’isolement, y compris si l'employeur le demande pour reprise du travail. Cette exigence n’est pas fondée. Le patient peut rester positif plusieurs semaines voire mois sans que cela ne signe une persistance de la contagiosité. Dès lors que la durée d’isolement a été respectée, et si elle n’a plus de symptômes (fatigue, difficultés respiratoires mais pas la perte de goût), la personne peut reprendre son travail.
  • Tout test antigénique (TAG) positif doit être complété par une PCR. Les contacts à risque doivent être testés par PCR (Le TAG n'est possible qu'en l’absence d’alternative PCR). Seule la PCR permet d’identifier la souche du virus.

Alerter

  • Il est important de rappeler à vos patients qu'ils doivent bien signaler l’ensemble de leurs contacts à risque aux conseillers de la plateforme contact tracing de l’Assurance Maladie. C'est la condition pour qu’ils soient appelés et puissent être au plus tôt isolés, testés et qu'ils bénéficient de la mise à disposition de masques chirurgicaux en pharmacie afin de casser les chaînes de contamination.
  • Avec les variants plus contagieux et en particulier le P.1 brésilien très présent en Guyane, il est demandé aux contacts à risque d’informer les personnes avec qui ils ont eu à leur tour des contacts à risques (contacts de 2e génération). Cela permet aux contacts de 2e génération de limiter d’ores et déjà leurs contacts sociaux, de renforcer les gestes barrière et de télétravailler lorsque cela est possible. Un test PCR devra être réalisé au moindre doute devant des symptômes. Les contacts de 2e génération ne peuvent bénéficier d’un arrêt pour isolement.
  • L’utilisation de l’application TousAntiCovid est fortement conseillée.

Protéger

  • Appliquer un isolement strict en respectant les durées d’isolement et de réalisation des tests :
  1. Patient positif : test PCR à J0, isolement 10 jours à partir de la date des symptômes ou du test si asymptomatique (sous réserve de 2 jours sans fièvre).
  2. Sujet contact partageant le foyer du patient positif : test PCR à J0, isolement 17 jours à partir de la date du test du patient positif ou de ses symptômes (= 7 jours d’isolement à partir du 10e jour d’isolement du patient positif, sous réserve de 2 jours sans fièvre), test au moindre symptôme, nouveau test PCR à J17 pour la sortie d’isolement.
  3. Sujet contact ne partageant pas le foyer du patient positif : test PCR à J0, isolement 7 jours à partir de la date du dernier contact, test au moindre symptôme, nouveau test PCR à J7 pour la sortie d’isolement.
  • Les cas confirmés de Covid-19 se verront proposer, par la plateforme de contact tracing, la visite à domicile d'une infirmière libérale prise en charge par l'Assurance Maladie. Il est important qu'ils l'acceptent. Cela permettra de les accompagner dans leur isolement à domicile et de réaliser les tests des contacts du foyer immédiatement à domicile.
  • Arrêt de travail :
  1. Patient positif : c’est la plateforme contact tracing qui réalise l’arrêt de travail si la personne ne peut télétravailler ou que son état de santé est incompatible avec du télétravail.
  2. La prolongation de l'arrêt de travail, en cas de fatigue persistante ou de difficultés respiratoires par exemple, est une prescription du médecin traitant.
  3. Contacts à risques signalés par le patient positif : s’ils ne peuvent télétravailler, ils peuvent bénéficier d’un arrêt dérogatoire via declare.ameli.fr sous réserve d’avoir été identifiés comme contact à risque par un patient positif lors de l’appel par la plateforme contact tracing.
  4. Les personnes symptomatiques peuvent bénéficier d’un arrêt pour isolement via declare.ameli.fr si elles ne peuvent télétravailler le temps de réaliser un test.
  5. Il est important que les arrêts passent bien par ces deux circuits sinon les assurés se verront appliquer un délai de carence lors du calcul des indemnités journalières.
  • Téléconsulter son médecin traitant, surveiller sa température, être vigilant devant toute aggravation des symptômes, en particulier respiratoires, qui peuvent justifier un appel au 15.
     

With a second wave half as strong as the first, the third wave we are currently experiencing evokes distant memories of the Test, Alert, Protect strategy. This has also been adapted to the circulation of variants that are more contagious than the historical virus. The implementation of this strategy is essential to break the chains of contamination and ultimately avoid hospitalizations and deaths. Dr Laurence Cauchard, chief physician of the Regional Department of the Medical Service, provides an update for healthcare professionals and their patients.

Test

  •     Positive patient: There is no second test to be performed at the end of the isolation period, including if the employer requests it to return to work. This demand is unfounded. The patient can remain positive for several weeks or even months without this indicating a persistence of contagiousness. As long as the isolation period has been respected, and if they no longer have symptoms (fatigue, breathing difficulties but not loss of taste), the person can return to work.
     
  •     Any positive antigen test (TAG) must be supplemented by PCR. Contacts at risk should be tested by PCR (TAG is only possible in the absence of an alternative PCR). Only PCR can identify the strain of the virus.

To alert

  •     It is important to remind your patients that they must clearly report all of their risky contacts to the advisers of the Health Insurance contact tracing platform. This is the condition so that they are called and can be isolated as soon as possible, tested and that they benefit from the provision of surgical masks in pharmacies in order to break the chains of contamination.
     
  •     With the more contagious variants and in particular Brazilian P.1 very present in French Guiana, at-risk contacts are asked to inform people with whom they have in turn had at-risk contacts (2nd generation contacts). This allows 2nd generation contacts to already limit their social contacts, to reinforce barrier gestures and to telecommute when possible. A PCR test should be performed if there is any doubt about symptoms. 2nd generation contacts cannot benefit from an isolation shutdown.
     
  •     Use of the TousAntiCovid application is strongly recommended.

Protect

  • Apply strict isolation while respecting the durations of isolation and testing:
  1.     Positive patient: PCR test on D0, isolation 10 days from the date of symptoms or of the test if asymptomatic (subject to 2 days without fever).
  2.     Contact subject sharing the focus of the positive patient: PCR test on D0, isolation 17 days from the date of the positive patient's test or his symptoms (= 7 days of isolation from the 10th day of isolation of the positive patient, subject to 2 days without fever), test at the slightest symptom, new PCR test on D17 for release from isolation.
  3.     Contact subject not sharing the positive patient's home: PCR test on D0, isolation 7 days from the date of the last contact, test for the slightest symptom, new PCR test on D7 for discharge from isolation.
  • Confirmed cases of Covid-19 will be offered, by the contact tracing platform, a home visit of a liberal nurse supported by Health Insurance. It is important that they accept it. This will allow them to be supported in their isolation at home and to carry out household contact tests immediately at home.
     
  • Work stopping :
  1.     Positive patient: it is the contact tracing platform that stops work if the person cannot telework or their state of health is incompatible with teleworking.
  2.     The prolongation of the sick leave, in the event of persistent fatigue or breathing difficulties for example, is a prescription of the attending physician.
  3.     Risk contacts reported by the positive patient: if they cannot telework, they can benefit from a derogatory stop via declare.ameli.fr provided they have been identified as a risk contact by a positive patient during the call through the contact tracing platform.
  4.     Symptomatic people can benefit from an isolation stop via declare.ameli.fr if they cannot telecommute the time to perform a test.
  5.     It is important that the stops go through these two circuits, otherwise the insured will be subject to a waiting period when calculating daily allowances.
  • Teleconsult your attending physician, monitor your temperature, be vigilant in the face of any worsening of symptoms, in particular respiratory symptoms, which may justify calling 15.
     

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 18 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire