aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

28/05/21
France Relance : 67 projets ultramarins lauréats pour développer l’autonomie des territoires

A ce jour, 67 projets agricoles, agroalimentaires et dans la filière forêt-bois sont d’ores et déjà lauréats du plan France Relance dans les départements d’outre-mer. Plus de 250 dossiers ont été déposés et sont encore en cours d’instruction. Ils confirment le dynamisme des projets portés par les acteurs locaux et permettent de renforcer l’agriculture ultramarine.

Sur plus de 250 projets agroalimentaires et agricoles enregistrés dans les outre-mer au titre du plan France Relance, 67 ont été retenus pour un montant total de soutien de l’Etat de près de 15 millions d’euros. Ces dispositifs de soutien s’insèrent dans les objectifs du plan de transformation de l'agriculture outre-mer voulu par le président de la République. Il vise l'autonomie alimentaire de ces départements et s’appuie sur des modes de production innovants et conformes aux attentes de nos concitoyens.

Alors que l’ensemble des mesures du plan France Relance est accessible aux départements ultra-marins et que de nombreux guichets demeurent ouverts, plusieurs lauréats sont déjà désignés.

Par exemple :

  • La commune du Tampon à La Réunion dont les cantines scolaires pourront acheter du matériel luttant contre le gaspillage alimentaire (balance, table de tri…) et ainsi sensibiliser les 10 000 élèves de ses établissements ;

  • Le projet SICALAIT à La Réunion qui permettra le développement de la production de fourrages riches en protéines à destination des élevages locaux ;

  • L’entreprise Starus à La Réunion, spécialisée dans la production de plats préparés qui va accélérer l’agrandissement et la modernisation de son usine de production et accroître son approvisionnement en produits locaux ;

  • Le projet Valorcannes en Guadeloupe qui va construire une plateforme de compostage pour créer un nouveau fertilisant organique issu des sous-produits de plusieurs filières ;

  • La distillerie Longueteau en Guadeloupe qui engagera des travaux pour la construction d’un chai et d’une unité d’embouteillage ;

  • L’association SOS animaux de compagnie à la Rivière-Salée en Martinique dont les travaux d’aménagement et de modernisation des refuges pourront être financés ;

  • Le projet AmazonActiv Valley en Guyane qui construira un site unique industriel permettant de fédérer et structurer les divers acteurs de la filière des ingrédients et matières premières végétales d'Amazonie française ;

  • Le marché de producteurs d’Apatou en Guyane qui va pouvoir acquérir davantage de matériel et ainsi créer de nouveaux débouchés pour les agriculteurs et favoriser l’accès à des produits frais et locaux pour les habitants ;

  • L'abattoir de Mana situé dans l’Ouest de la Guyane où l’élevage est en fort développement pourra se moderniser ;

  • L'entreprise Mayotte Pépinières qui va moderniser son outil de production, augmenter ses rendements et diminuer la pénibilité du travail de ses collaborateurs en acquérant des tables de culture, du matériel de terrassement et une réserve d’eau.

De nombreux projets déposés sont en cours d'instruction et d’autres attendus sur les guichets encore ouverts, notamment sur les mesures en faveur de la structuration des filières, ceux relatifs au plan protéines ou les mesures pour favoriser une alimentation locale et durable dans les cantines scolaires des petites communes.

« Le nombre et la nature des projets déposés montre que les territoires se saisissent avec dynamisme des enjeux de transformation agricole des outre-mer et que la démarche impulsée par le Président de la République à La Réunion en 2019 porte ses fruits dans le plus grand intérêt de nos concitoyens ultramarins et du développement économique durable de ces territoires. »

indique Sébastien LECORNU, ministre des Outre-mer.

« De l’approvisionnement en circuits courts à la modernisation d’installations en passant par des projets innovants, le plan France Relance apporte des réponses concrètes au défi de la souveraineté alimentaire des territoires ultramarins. Avec ce plan, nous accompagnons celles et ceux qui font l’agriculture ultramarine grâce à des projets structurants, novateurs et bénéfiques pour les territoires »

a déclaré Julien DENORMANDIE, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

« La relocalisation de productions agroalimentaires est une condition clé de notre souveraineté alimentaire et de la résilience de notre économie. Les projets retenus en Outre-mer dans le cadre de France Relance montrent que cela est possible et crée des emplois dans les territoires concernés. »

a déclaré Agnès PANNIER-RUNACHER, ministre déléguée auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l'Industrie.

Voir plus ici.


To date, 67 agricultural, agrifood and forest-timber projects have already won the France Relance plan in the overseas departments. More than 250 cases have been filed and are still under investigation. They confirm the dynamism of projects led by local players and help strengthen overseas agriculture.

Out of more than 250 agrifood and agricultural projects registered in overseas territories under the France Relance plan, 67 were selected for a total amount of state support of nearly 15 million euros. These support mechanisms fit into the objectives of the overseas agricultural transformation plan desired by the President of the Republic. It aims for the food autonomy of these departments and is based on innovative production methods that meet the expectations of our fellow citizens.

While all the measures of the France Relance plan are accessible to overseas departments and many counters remain open, several winners have already been designated.

For example :

  •     The commune of Tampon in Reunion, whose school canteens will be able to buy equipment to fight against food waste (scales, sorting table, etc.) and thus raise awareness among the 10,000 students in its establishments;
     
  •     The SICALAIT project in Reunion, which will allow the development of the production of fodder rich in proteins for local breeding;
     
  •     The Starus company in Reunion, specializing in the production of ready meals, which will accelerate the expansion and modernization of its production plant and increase its supply of local products;
     
  •     The Valorcannes project in Guadeloupe, which will build a composting platform to create a new organic fertilizer from the by-products of several sectors;
     
  •     The Longueteau distillery in Guadeloupe, which will begin work for the construction of a cellar and a bottling unit;
     
  •     The SOS companionship association in Rivière-Salée in Martinique, whose refurbishment and modernization work for shelters may be financed;
     
  •     The AmazonActiv Valley project in French Guiana, which will build a unique industrial site to bring together and structure the various players in the sector of ingredients and plant raw materials in the French Amazon;
     
  •     The Apatou farmers market in French Guiana, which will be able to acquire more equipment and thus create new outlets for farmers and promote access to fresh and local products for the inhabitants;
     
  •     The Mana slaughterhouse located in western French Guiana, where livestock farming is undergoing strong development, will be able to modernize;
     
  •     The Mayotte Pépinières company, which will modernize its production facilities, increase its yields and reduce the arduous work of its employees by acquiring cultivation tables, earthmoving equipment and a water reserve.

Numerous projects submitted are being examined and others are expected at counters still open, in particular on measures in favor of the structuring of sectors, those relating to the protein plan or measures to promote local and sustainable food in the regions. school canteens in small towns.

"The number and nature of the projects submitted shows that the territories are taking up the challenges of agricultural transformation in overseas territories with dynamism and that the approach initiated by the President of the Republic in Reunion in 2019 is bearing fruit in the greatest interest. of our overseas fellow citizens and of the sustainable economic development of these territories. "

indicates Sébastien LECORNU, Minister of Overseas Territories.

"From the supply of short circuits to the modernization of facilities and innovative projects, the France Relance plan provides concrete responses to the challenge of food sovereignty in overseas territories. With this plan, we are supporting those who practice ultramarine agriculture through structuring, innovative projects that are beneficial for the territories "

said Julien DENORMANDIE, Minister of Agriculture and Food.

The relocation of agrifood production is a key condition for our food sovereignty and the resilience of our economy. The projects selected in Overseas France as part of France Relance show that this is possible and creates jobs in the territories concerned. "

declared Agnès PANNIER-RUNACHER, Minister Delegate to the Minister of the Economy, Finance and Recovery, in charge of Industry.

See more here.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 18 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire