aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

07/06/21
Avis du Comité Scientifique Territorial du lundi 7 juin 2021

Le Comité Scientifique Territorial (CST) mis en place par la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG) se réunissait ce lundi 07 juin 2021 à la Cité Administrative Territoriale. À l’issue de la réunion, le CST est en mesure d’émettre un certain nombre d’orientations fondées sur l’évaluation de la situation épidémiologique actuelle.

Concernant l’épidémie, le Comité Scientifique Territorial observe :
▪ Le nombre de nouveaux cas est en baisse (932 cas, soit -5%) mais le nombre de tests a également diminué (6 481 cas, soit -11%);
▪ Le taux d’incidence est de 321 cas pour 100 000 habitants (contre 337 cas pour 100 000 habitants les 7 jours précédents) mais de 76 cas pour 100 000 habitants chez les 0-9 ans et de 608 cas pour 100 000 habitants chez les 60-70 ans;
▪ Le taux de positivité augmente sensiblement à 14,5%;
▪ La baisse du dépistage peut masquer le niveau réel de l’épidémie;
▪ On constate 7 décès du 31 mai au 06 juin 2021 (+4 par rapport à la période précédente) et une pression élevée sur le système hospitalier (avec 15 à 20 nouvelles admissions en réanimation par semaine, en plus des décès à déplorer);
▪ En 2020, 2 mois après le début de la 1ère vague, le taux d’incidence était à 160 cas pour 100 000 habitants. En 2021, 2 mois après le début de la 3è vague, le taux d’incidence est à 320 cas pour 100 000 habitants.

Concernant la vaccination, le Comité Scientifique Territorial observe :
Ces 7 derniers jours (du 30 mai au 05 juin 2021) :
▪ 5 629 injections réalisées (soit - 12% par rapport aux 7 jours précédents)
▪ 2 404 nouvelles personnes vaccinées (soit - 16% par rapport aux 7 jours précédents)
En moyenne en Guyane, on vaccine 1,4% de la population cible tous les 7 jours.
A ce rythme, 8 mois supplémentaires seront nécessaires pour vacciner 60% de la population.

Face à ces constats, le Comité Scientifique Territorial émet les conclusions suivantes :
• La baisse des contaminations chez la tranche 0-9 ans conforte les décisions qui ont été prises dans le cadre de la fermeture des écoles (le taux de contamination sur cette tranche est le plus bas, soit 76 cas pour 100 000 habitants);
• 2 mois après le début de la 3ème vague, le taux d’incidence est 2 fois plus élevé que le taux d’incidence à N-1 (soit 2 mois après le début de la 1ère vague);
• Un message de vigilance doit être adressé car la tranche la plus sensible que l’on retrouve le plus souvent en réanimation (60-70 ans) est également celle qui connait le taux d’incidence le plus fort (608 cas pour 100 000 habitants).
• Le talon d’Achille de la Guyane n’est pas tant le niveau de circulation du virus (car taux d’incidence inférieur à 400 cas pour 100 000 habitants) mais la faible capacité du territoire à accueillir les patients en hospitalisation et en réanimation sur une longue durée;
• Bien que la gestion de l’épidémie en Guyane soit globalement meilleure que dans les pays frontaliers, la 3ème vague s’éternise : si les efforts sont relâchés, la vague épidémique se prolongera jusqu’en juillet. Il est primordial que chacun fasse le maximum pour respecter les mesures barrières, afin de pouvoir revenir à une situation normale en juillet.
• La difficulté d’acceptation de la vaccination par la population vient d’un déficit de communication sur les avantages de la vaccination ainsi que sur les modalités pour se faire vacciner;
• Pour continuer à avancer, la vaccination a besoin d’un nouveau souffle pour espérer vacciner toute la population cible avant la 4ème vague. Il faut se rendre au plus près des populations et inclure dans la stratégie, en plus des vaccinodromes, des lieux de plus petites capacités en commune (plus accessibles pour les populations) ainsi que renforcer les équipes mobiles de vaccination. Il faut également faciliter la vaccination sans rendez-vous, impliquer les maires dans le déploiement de la vaccination avec éventuellement des médiateurs dans chaque commune qui puissent expliquer ce qu’est la vaccination (les fake news arrivent aisément aux citoyens mais les informations cohérentes leur arrivent moins souvent).

Concernant la tenue du scrutin, le Comité Scientifique Territorial observe :
• Les études ont montré que la contamination se fait après exposition du virus dans un lieu clos, sans port de masque et sans respect des distanciations (les clusters sont le plus souvent dans les milieux professionnels fermés et dans les milieux scolaires fermés).
• Aujourd’hui, aller voter n’est pas plus dangereux que les autres activités autorisées par la Préfecture (travailler, faire ses courses au libre-service, etc.). Par conséquent, si les mesures barrières sont respectées (jauge, gel, masques, désinfection du matériel, aération des locaux, etc., avec dans l’idéal des responsables de bureaux de vote vaccinés), aller voter ne présentera pas plus de risques que de se rendre dans un supermarché.

Concernant les mesures de contrôle à Orly pour les passagers qui arrivent de Guyane, le Comité Scientifique Territorial souligne à nouveau :
• Le caractère discriminant de ces mesures
• L’incohérence de ces mesures sans fondement d’un point de vue scientifique.


The Territorial Scientific Committee (CST) set up by the Territorial Collectivity of French Guiana (CTG) met this Monday, June 07, 2021 at the Cité Administrative Territoriale. Following the meeting, the CST is able to issue a number of guidelines based on the assessment of the current epidemiological situation.

Regarding the epidemic, the Territorial Scientific Committee observes:
▪ The number of new cases is decreasing (932 cases, or -5%) but the number of tests has also decreased (6,481 cases, or -11%);
▪ The incidence rate is 321 cases per 100,000 inhabitants (against 337 cases per 100,000 inhabitants the previous 7 days) but 76 cases per 100,000 inhabitants in 0-9 year olds and 608 cases per 100,000 inhabitants in 60-70 year olds;
▪ The positivity rate increases significantly to 14.5%;
▪ The decline in screening may mask the real level of the epidemic;
▪ There are 7 deaths from May 31 to June 6, 2021 (+4 compared to the previous period) and high pressure on the hospital system (with 15 to 20 new intensive care admissions per week, in addition to the deaths to be deplored);
▪ In 2020, 2 months after the start of the 1st wave, the incidence rate was 160 cases per 100,000 inhabitants. In 2021, 2 months after the start of the 3rd wave, the incidence rate is 320 cases per 100,000 inhabitants.

Regarding vaccination, the Territorial Scientific Committee observes:
These last 7 days (from May 30 to June 05, 2021):
▪ 5,629 injections performed (ie - 12% compared to the previous 7 days)
▪ 2,404 new people vaccinated (ie - 16% compared to the previous 7 days)
On average in Guyana, 1.4% of the target population are vaccinated every 7 days.
At this rate, 8 additional months will be needed to vaccinate 60% of the population.

Faced with these findings, the Territorial Scientific Committee issues the following conclusions:
• The decrease in contamination in the 0-9 age group supports the decisions taken in connection with the closure of schools (the contamination rate in this bracket is the lowest, ie 76 cases per 100,000 inhabitants);
• 2 months after the start of the 3rd wave, the incidence rate is twice as high as the incidence rate at N-1 (ie 2 months after the start of the 1st wave);
• A message of vigilance must be sent because the most sensitive segment that is most often found in intensive care (60-70 years) is also the one with the highest incidence rate (608 cases per 100,000 inhabitants). ).
• The Achilles heel of French Guiana is not so much the level of circulation of the virus (because the incidence rate is less than 400 cases per 100,000 inhabitants) but the weak capacity of the territory to receive patients in hospital and in hospital. long-term resuscitation;
• Although the management of the epidemic in French Guiana is generally better than in neighboring countries, the 3rd wave is dragging on: if efforts are relaxed, the epidemic wave will continue until July. It is essential that everyone do their utmost to comply with the barrier measures, in order to be able to return to a normal situation in July.
• The difficulty in accepting vaccination by the population stems from a lack of communication on the advantages of vaccination as well as on how to get vaccinated;
• To continue to advance, vaccination needs a new lease of life to hope to vaccinate the entire target population before the 4th wave. We must get as close as possible to the populations and include in the strategy, in addition to vaccinodromes, places with smaller capacities in the commune (more accessible to the populations) as well as strengthen the mobile vaccination teams. It is also necessary to facilitate walk-in vaccination, involve the mayors in the deployment of vaccination, possibly with mediators in each municipality who can explain what vaccination is (fake news easily reaches citizens but consistent information reaches them. less often).

Regarding the holding of the ballot, the Territorial Scientific Committee observes:
• Studies have shown that contamination occurs after exposure of the virus in an enclosed space, without wearing a mask and without respecting distances (clusters are most often in closed professional environments and in closed school environments).
• Today, going to vote is no more dangerous than other activities authorized by the Prefecture (working, shopping in self-service, etc.). Consequently, if the barrier measures are respected (gauge, gel, masks, disinfection of equipment, ventilation of the premises, etc., ideally with persons in charge of vaccinated polling stations), going to vote will not present more risks than to go to a supermarket.

Regarding the control measures at Orly for passengers arriving from French Guiana, the Territorial Scientific Committee again emphasizes:
• The discriminatory nature of these measures
• The inconsistency of these measurements without scientific basis.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 18 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire