aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

09/06/21
Réaction du PSG au maintien de l'élection des 20 et 27 juin 2021

L’élection prévue les 20 et 27 juin 2021 pour le renouvellement de l’assemblée de Guyane a été maintenu par le Prefet de Guyane.

Au plan de la méthode, le Parti Socialiste Guyanais est surpris de constater que le précédent report de l’élection territoriale avait donné lieu à une consultation organisée par le Gouvernement avec les partis politiques, notamment, et en visio conférence avec le ministre des Outre-mer, M. LECORNU, le 26 avril 2021, et que le préfet a limité cette nouvelle consultation qu’aux seuls maires, dont la majorité figure par la liste du Président sortant.

« La crise sanitaire a révélé un fort courant de contestation de forces vives de Guyane sur la posture des services concernés de l’Etat d’une gestion autocratique des mesures nécessaires pour faire face à l’épidémie de COVID 19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.

Cette décision légitime les réactions sur le manque de respect, d’humanité et de dignité à l’égard de la population guyanaise de la part du Gouvernement, en pleine campagne électorale, qui peut être entachée d’impartialité, et perçue comme une manœuvre sur le plan politique, qui serait de nature à altérer la sincérité du scrutin.

Il n’est pas à exclure que l’état de la pandémie de COVID 19, lié à la circulation encore prégnante du variant brésilien en Guyane, avec, à ce stade, 10 morts de plus recensés en 10 jours seulement, un taux de positivité élevée de 13,2 %, et un taux d’incidence de 320 pour 100, 000 habitants, devrait conduire à une prolongation de mesures restrictives actuelles nécessaires pour faire face à l’épidémie durant le mois de juin, et au-delà, confortée par les dispositions de l’article 3 de la loi du 31 mai susmentionnée qui prescrit la prorogation de l’état d’urgence jusqu’au 30 septembre 2021 pour le seul territoire de la Guyane.

Le constat de ces mesures, et notamment la fermeture de commerces non essentiels, les mesures de couvre-feu, y compris le dimanche (jour de vote !!), les restrictions sévères et inédites de circulation vers la France hexagonale, fait craindre qu’elles ne sont pas, manifestement, compatibles avec les conditions du bon déroulement de la campagne, et de l’organisation du scrutin recommandées par le comité national de scientifiques , « avant, pendant et à l’issue du scrutin », dans le respect, par ailleurs , des règles démocratiques, et d’équité qui doivent prévaloir pour une élection au suffrage universel.

Le PSG considère, en ce qui le concerne, que le maintien de la tenue des élections les 20 et 27 juin 2021 est de nature à mettre en danger la population guyanaise.

Toutes ces raisons justifient le recours que nous allons déposer, en liaison avec d’autre partis, contre le maintien de cette élection territoriale.
»


The election scheduled for June 20 and 27, 2021 for the renewal of the assembly of French Guiana was maintained by the Prefet of French Guiana.

In terms of method, the Guianese Socialist Party is surprised to note that the previous postponement of the territorial election had given rise to a consultation organized by the Government with the political parties, in particular, and by video conference with the Minister of Overseas. Wed, M. LECORNU, April 26, 2021, and that the prefect limited this new consultation to only mayors, the majority of whom appear on the list of the outgoing President.

"The health crisis has revealed a strong current of protest from the forces of French Guiana on the posture of the concerned State services of an autocratic management of the measures necessary to face the epidemic of COVID 19 within the framework of the state of health emergency.

This decision legitimizes the reactions on the lack of respect, humanity and dignity towards the Guyanese population on the part of the Government, in the midst of the electoral campaign, which may be marred by impartiality, and perceived as a maneuver on the part of the Guyanese government. the political level, which would be likely to alter the sincerity of the ballot.

It cannot be ruled out that the state of the COVID 19 pandemic, linked to the still significant circulation of the Brazilian variant in French Guiana, with, at this stage, 10 more deaths recorded in only 10 days, a positivity rate high of 13.2%, and an incidence rate of 320 per 100,000 inhabitants, should lead to an extension of the current restrictive measures necessary to deal with the epidemic during the month of June, and beyond, confirmed by the provisions of article 3 of the aforementioned law of 31 May which prescribes the extension of the state of emergency until 30 September 2021 for the sole territory of French Guiana.

The observation of these measures, and in particular the closure of non-essential businesses, the curfew measures, including on Sundays (voting day !!), the severe and unprecedented restrictions on movement to hexagonal France, raises fears that they are clearly not compatible with the conditions for the smooth running of the campaign, and the organization of the poll recommended by the national committee of scientists, “before, during and after the poll”, while respecting, in addition, democratic rules, and equity which must prevail for an election by universal suffrage.

The PSG considers, as far as it is concerned, that the maintenance of the holding of the elections on June 20 and 27, 2021 is likely to endanger the Guyanese population.

All these reasons justify the appeal that we are going to file, in conjunction with other parties, against the maintenance of this territorial election. "
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 18 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire