aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

29/06/21
Police de pêches : Des actions résolues de l’État en Guyane

Sous la coordination du préfet de région, délégué du gouvernement pour l’action de l’État en mer, au titre de la police de pêche et de la conservation des ressources halieutiques, des opérations récurrentes sont déclenchées au large de la Guyane. Des actions où la présence des forces mobilisées réaffirment la souveraineté de la France, mais dont la vocation est de contrôler, arraisonner, dérouter et saisir des navires pris en flagrant délit de pêche illégale.

Ces actions administratives sont possibles grâce à des moyens maritimes et aériens conséquents des Forces Armées en Guyane (FAG).

L’aéronef « FENNEC » et le patrouilleur « La Résolue » ont intercepté le « KING FISHER 600 »

Lors d’une opération de contrôle des pêches, qui s’est déroulée du 19 au 24 juin 2021, plusieurs tapouilles brésiliennes ont été surprises en action de pêche illégale dans les eaux sous juridiction ou sous souveraineté française. L’action la plus emblématique est celle conduite le 21 juin 2021 lorsque les FAG ont mené une opération aéromaritime de contrôle des pêche sur « KING FISHER 600 », une tapouille « mère » de 14 mètres de long en action de pêche illégale dans la zone économique française, à 15 nautiques de la côte et 2 nautiques de la frontière avec le Brésil.

Son équipage s’est violemment opposé à la montée à bord de l’équipe de visite du patrouilleur « Antilles-Guyane » (PAG) « La Résolue ». Pour ce faire, il a eu recours à des tirs de mortiers d’artifice et à des jets de projectiles divers dont des tubes PVC lestés de ciment.

L’entraînement et la détermination de l’équipe de visite du PAG « La Résolue » lui ont permis de passer outre cette opposition, de maîtriser les marins brésiliens violents et de réaliser un contrôle des pêches après une phase de sécurisation de l’équipage et du navire. À bord, 5 tonnes de poisson et 40 kg de vessies natatoires immédiatement appréhendés et rejetés à la mer en raison de leurs mauvaises conditions de conservation.

Le contrôle « KING FISHER 600 » a été suivi de son déroutement vers Cayenne, ordonné par la direction de la mer, des fleuves et du littoral (DMFL) de Guyane en lien avec le centre national de surveillance et de contrôle des pêches (CNSP). Le 22 juin 2021, la tapouille brésilienne est arrivée au port du Larivot où elle a été mise au sec au moyen d’une grue routière.

Un des marins brésiliens, clairement identifié comme n’ayant jamais été violent pendant le contrôle, a été confié à la police aux frontières (PAF) et remis aux autorités brésiliennes dès le lendemain. Le capitaine et les autres membres de l’équipage, auteurs de violences à des degrés divers, ont été placés en garde à vue.

Après une enquête menée par les gendarmes maritimes et sur instruction du Parquet près le tribunal judiciaire de Cayenne, 3 marins (le capitaine et deux membres d’équipage) sont passés en comparution immédiate dès le vendredi 25 juin et ont été condamnés à 12 mois de prison fermes et 10 ans d’interdiction du territoire. Les autres membres d’équipage ont fait l’objet d’une procédure d’éloignement et ont été remis à la PAF pour reconduite à la frontière.

Par ailleurs, le juge des libertés et de la détention (JLD) du tribunal judiciaire de Cayenne a rendu une ordonnance de confirmation de saisie et de destruction du « KING FISHER 600 ».

Ainsi, l’action conduite sur le « KING FISHER 600 » est particulièrement représentative du continuum mer-terre recherché dans ce type d’opération. Via la mobilisation de tous les services de l’État concernés, il s’agit bien d’assurer la fluidité de l’action depuis la constatation de l’infraction en mer jusqu’à son traitement administratif et judiciaire à terre.

Le préfet Thierry QUEFFELEC tient à féliciter tous les acteurs mobilisés au bon déroulement de cette opération qui s’avère fructueuse avec un bilan, sur l’ensemble de l’opération, de 15,9 tonnes de poisson, 86 kg de vessies natatoires et 6 km de filet. Tout particulièrement, la saisie, qui sera suivie de sa destruction, du « KING FISHER 600 » dont 3 marins font l’objet d’une procédure judiciaire, est un signal particulièrement fort envoyé par la France à tous ceux qui pratiquent la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (INN) dans les eaux de la Guyane.

Depuis le 1er janvier 2021, ce sont ainsi plus de 70 tonnes de poissons qui ont déjà été saisies à la suite d’opérations de contrôle des pêches menées en Guyane.


Under the coordination of the regional prefect, government delegate for State action at sea, in the area of ​​fishing police and the conservation of fishery resources, recurrent operations are launched off French Guiana. Actions where the presence of mobilized forces reaffirm France's sovereignty, but whose vocation is to control, board, divert and seize vessels caught in the act of illegal fishing.

These administrative actions are possible thanks to the substantial maritime and air resources of the Armed Forces in French Guiana (FAG).

The aircraft "FENNEC" and the patrol vessel "La Résolue" intercepted the "KING FISHER 600"

During a fisheries control operation, which took place from June 19 to 24, 2021, several Brazilian tapouilles were surprised in illegal fishing action in waters under French jurisdiction or sovereignty. The most emblematic action is that carried out on June 21, 2021 when the FAG carried out an air-sea fishing operation on “KING FISHER 600”, a 14-meter-long “mother” boat engaged in illegal fishing in the area. French economy, 15 nautical miles from the coast and 2 nautical miles from the border with Brazil.

His crew violently opposed the boarding of the visiting team of the patrol vessel "Antilles-French Guiana" (PAG) "La Résolue". To do this, he used fireworks mortars and throws of various projectiles including PVC tubes weighted with cement.

The training and determination of the PAG “La Résolue” visiting team enabled it to overcome this opposition, to control the violent Brazilian sailors and to carry out fishing checks after a phase of securing the crew and of the ship. On board, 5 tonnes of fish and 40 kg of swim bladders were immediately apprehended and thrown into the sea because of their poor storage conditions.

The "KING FISHER 600" control was followed by its diversion to Cayenne, ordered by the Directorate of the Sea, Rivers and Coastline (DMFL) of French Guiana in conjunction with the National Center for Fisheries Monitoring and Control (CNSP ). On June 22, 2021, the Brazilian fishing boat arrived at the port of Larivot where it was put to dryness by means of a road crane.

One of the Brazilian sailors, clearly identified as never having been violent during the check, was handed over to the border police (PAF) and handed over to the Brazilian authorities the next day. The captain and the rest of the crew, perpetrators of varying degrees of violence, were taken into police custody.

After an investigation carried out by the maritime gendarmes and on the instruction of the Public Prosecutor's Office at the Cayenne judicial court, 3 sailors (the captain and two crew members) were brought to court immediately on Friday June 25 and were sentenced to 12 months closed prison and 10 years of inadmissibility. The rest of the crew were removed from removal and turned over to the PAF for escort to the border.

In addition, the judge of freedoms and detention (JLD) of the judicial court of Cayenne issued an order confirming the seizure and destruction of the "KING FISHER 600".

Thus, the action carried out on the "KING FISHER 600" is particularly representative of the sea-land continuum sought in this type of operation. Through the mobilization of all the state services concerned, it is a question of ensuring the fluidity of the action from the discovery of the offense at sea to its administrative and judicial treatment on land.

The prefect Thierry QUEFFELEC wishes to congratulate all the actors mobilized for the good progress of this operation which proves fruitful with a balance sheet, on the whole of the operation, of 15.9 tons of fish, 86 kg of swimming bladders and 6 km of net. In particular, the seizure, which will be followed by its destruction, of the "KING FISHER 600", of which 3 sailors are the subject of legal proceedings, is a particularly strong signal sent by France to all those who practice illegal fishing, undeclared and unregulated (IUU) in Guianese waters.

Since January 1, 2021, more than 70 tonnes of fish have already been seized following fisheries control operations in French Guiana.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 18 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire