aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

12/07/21
Opération interministérielle « fer de lance »

Les infrastructures portuaires et aéroportuaires représentent pour les trafiquants des zones propices à l’importation ou à l’exportation de marchandises prohibées. Aussi, cette opération interministérielle, sous l’autorité conjointe du préfet de la Région Guyane et du procureur de la République, permet avec l’appui d’un dispositif inter-services cumulant les pouvoirs des polices administratives et judiciaires, de lutter contre ces pratiques à des fins préventives, dissuasives et répressives.

Pour la première opération « fer de lance », le port de Dégrad des Cannes, géré par le Grand Port Maritime de Guyane (GPMG), a fait l’objet de contrôles de fret et de containers aussi bien à l’import qu’à l’export.

Vers 6h30, le 7 juillet 2021, une trentaine d’agents de l’État, des douanes (Degrad des Cannes, Cayenne, Aéroport), de la gendarmerie nationale (Compagnie de Matoury), de l’office anti-stupéfiants (OFAST), du Groupe Interministériel de Recherches (GIR), de l’Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP), en présence du sous-préfet directeur général, de la sécurité de la réglementation et des contrôles et du substitut du procureur de la République, sont intervenus pour procéder aux opérations de contrôles après une action de ciblage des services des douanes.

À leur arrivée, la direction du GPMG, avec l’appui de la capitainerie, a sollicité les responsables des sociétés SOMARIG et GLMP à qui la préfecture a demandé les moyens de manutention, les agents portuaires et les dockers. L’ensemble des intervenants du GPMG se sont inscrits dans une démarche de facilitation de l’action de contrôle des services de l’État.

La gendarmerie nationale et les services des douanes ont procédé aux contrôles des accès du port avec la possibilité aux moyens des réquisitions délivrées par le parquet de procéder aux fouilles des véhicules entrants et sortants. En parallèle, les équipes cynophiles des douanes et de la gendarmerie ont procédés à l’inspection des containers vides à la recherche de marchandises prohibées dissimulées.

Plusieurs containers ont été contrôlés par les agents de l’État qu’ils contiennent du fret à température dirigée, des véhicules, des marchandises ou des déménagements. Cette opération inter-services vient compléter le travail quotidien des douanes qui interviennent au GPMG dans leurs prérogatives.

Volume de l’activité des services procédant aux contrôles :
Au total, 99 véhicules, 5 conteneurs à l’export et 1 container l’import ont été contrôlés :
• 1 conteneur frigo (40 pieds) de vivaneaux rouges ;
• 1 conteneur (40 pieds) avec véhicule Peugeot 806 présent à son bord ;
• 1 conteneur (40 pieds) avec Audi Q7 présent à son bord ;
• 2 conteneurs (2 × 20 pieds) dont 1 avec véhicule et 1 déménagement ;
• 1 conteneur (20 pieds) avec 2 véhicules.

Les contrôles de véhicules ont été opérés sur une majorité de poids lourds, aux portes du port (entrée/sortie) avec un contrôle systématique des identités et des autorisations d’entrée sur le port des individus, ainsi que des cabines et des scellés pour les poids lourds.

À cette occasion, une carabine calibre 22 long rifle de chasse avec lunette sans justificatif. La gendarmerie a pris le relais pour le traitement judiciaire.

Les services de l’État remercient les différents intervenants qui travaillent sur le site pour leur participation active à cette opération de contrôles inédite.


Port and airport infrastructure represent for traffickers areas conducive to the import or export of prohibited goods. Also, this interministerial operation, under the joint authority of the Prefect of the French Guiana Region and the Public Prosecutor, makes it possible, with the support of an inter-service device combining the powers of the administrative and judicial police, to fight against these practices for preventive, dissuasive and repressive purposes.

For the first "spearhead" operation, the port of Dégrad des Cannes, managed by the Great Maritime Port of French Guiana (GPMG), was subject to freight and container controls both for import and for export.

Around 6:30 a.m., on July 7, 2021, around thirty agents of the State, customs (Degrad des Cannes, Cayenne, Airport), the national gendarmerie (Compagnie de Matoury), the anti-narcotics office (OFAST) , the Interministerial Research Group (GIR), the Central Office for the Fight against Environmental and Public Health Attacks (OCLAESP), in the presence of the Deputy Director General, Regulatory Security and controls and the deputy public prosecutor, intervened to carry out the control operations after a targeting action by the customs services.

On their arrival, the management of the GPMG, with the support of the harbor master's office, asked the managers of the SOMARIG and GLMP companies to whom the prefecture asked for the means of handling, the port agents and the dockers. All GPMG stakeholders have joined in a process of facilitating the control action of state services.

The national gendarmerie and the customs services carried out checks on access to the port with the possibility, using requisitions issued by the prosecution, to search incoming and outgoing vehicles. At the same time, police and police dog teams inspected empty containers in search of concealed prohibited goods.

Several containers have been checked by state officials to contain temperature-controlled freight, vehicles, goods or removals. This inter-service operation complements the daily work of customs which intervene at the GPMG in their prerogatives.

Volume of the activity of the services carrying out the checks:
In total, 99 vehicles, 5 export containers and 1 import container were checked:
• 1 refrigerated container (40 feet) of red snappers;
• 1 container (40 feet) with Peugeot 806 vehicle on board;
• 1 container (40 feet) with Audi Q7 on board;
• 2 containers (2 × 20 feet) including 1 with vehicle and 1 moving;
• 1 container (20 feet) with 2 vehicles.

Vehicle checks were carried out on a majority of heavy goods vehicles, at the port gates (entry / exit) with a systematic check of the identities and entry authorizations of individuals at the port, as well as cabins and seals for individuals. heavyweight.

On this occasion, a 22 caliber long hunting rifle rifle with scope without proof. The gendarmerie took over for the legal treatment.

The State services would like to thank the various stakeholders who work on the site for their active participation in this unprecedented control operation.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 18 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire