aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

06/09/21
Démission du Président Steven KUZAN de Kaz'Avenir LGBT

Kaz’Avenir fait part de la démission prochaine de son président et co-fondateur de l’association. Sa fin de fonctions sera effective à notre prochaine assemblée générale, le samedi 9 octobre prochain où une nouvelle gouvernance sera nommée par l’ensemble des membres de l’association.

Après plus de 12 ans d’engagements associatifs dont 6 ans dans la lutte contre les discriminations et le rejet des personnes Lesbiennes, Gays, Bis, Trans et + en Guyane, Steven KUZAN quitte ses mandats associatifs pour des raisons personnelles et pour protester contre la politique sociale actuelle.

Steven KUZAN restera à disposition des équipes de l’association pour les conseiller en cas de besoin mais ne souhaite plus avoir de rôle décisionnel.

Afin que l’association puisse vivre et continuerson développement, le président sortant et les autres membres de Kaz’Avenir lancent un appel à toute la population pour se renouveler, combler ses besoins et continuer à développer ses actions :
- Bénévolat
- Soutien technique, financier et humain.
- Associations : solidarité, mises à disposition de locaux.
- Entreprises : mécénat (financier, en nature, en compétences).

Une réunion publique d’information se tiendra Mercredi 15 septembre à 18h afin de mobiliser de nouvelles ressources.
- Informations sur la page Facebook : www.facebook.com/KazAvenir
- Inscription : https://forms.gle/Wun3nChodCf1fEEQ7

Enfin, l’association a décidé de laisser son futur ancien président s’exprimer librement sur son départ. Il a donc répondu à nos questions :

Pourquoi cette démission ?
« J’ai décidé de démissionner car je suis en train perdre la foi en l’espoir de construire un monde meilleur, j’estime donc ne plus être la personne qu’il faut.

Ma démission fait notamment suite aux difficultés de gestion globale d’une association de ce type sous cette crise sanitaire et sous une politique sociale qui n’a plus rien de concret.

Cela n’a aucun lien avec les valeurs de notre association ou ses missions.

L’équipe de Kaz’Avenir est composée de personnes formidables et je ne les remercierais jamais assez pour tout l’amour de l’Autre qu’ils ont apporté pendant toutes ces années et qu’ils continueront d’apporter pendant de longues années encore, j’espère.

Malgré tout, un travail énorme reste à faire en Guyane. Mais j’ai perdu l’étincelle que j’avais jusqu’ici. Le manque de soutien actif et pertinent des institutions, les politiques sociales nationales et locales incohérentes et notre société actuelle qui (à mon sens) se perd totalement m’ont épuisé en tous sens au point que je ne m’estime plus bénéfique en restant à cette place.
La crise COVID actuelle n’a fait que révéler ces carences et accélérer le burn-out associatif que traversent de bien trop nombreuses associations en ce moment partout en Guyane et en hexagone : tensions sociales, arrêt des administration, aggravation des situations de précarité, saturation des dispositifs d’aides sociales et embolie de la solidarité.
»

Est-ce un arrêt total et définitif ?
« Pas totalement.
Malgré ma démission, je compte rester à disposition, ponctuellement, de la future équipe qui se mettra en place s’ils en expriment le besoin. Je suis prêt à les former et à les guider comme je le pourrais en fonction des nouvelles lignes qu’ils auront défini.

J’ai une totale confiance envers toute personne qui serait prête à s’invertir sur cette thématique : le travail est immense, le courage est nécessaire et la volonté d’aider son prochain sont des éléments indispensables pour se lancer dans ce combat de chaque heure.

Je sais donc que les volontaires seront de belles personnes, motivées et courageuses !
Une association est, comme son nom l’indique, un groupe de personnes qui s’associent dans un but commun : lutter, par tout moyen, contre les LGBTphobies et soutenir les victimes dans leur (re)construction.
»

Quel avenir pour Kaz’Avenir ?
« La situation des personnes LGBT+ et/ou victimes de ces discriminations est dramatique.
Les violences physiques et psychiques s’exercent de toute part et notre population est dans le déni la plupart du temps.
La seule différence entre le racisme et la haine anti-LGBT est que cette dernière s’exerce même au sein du cocon familial également.
De plus, notre société n’a pas encore totalement compris que l’homophobie et la transphobie sont des discriminations égales au racisme, à la xénophobie et à l’antisémitisme.
Imaginez-vous votre propre mère vous insulter, vous renier et vous mettre à la porte en raison de votre couleur de peau ?
C’est un peu ce qu’il se passe chez vos voisins de paliers ou même chez vous, quand ces personnes osent faire leur coming-out, en Guyane, comme partout ailleurs.

Pendant que vous êtes en train de lire ça, des jeunes ou moins jeunes sont entrain de souffrir non loin de vous. Peut-être finiront-ils pas se suicider, pour certains.
Compter sur un avenir fort et actif de cette association est donc malheureusement plus que nécessaire et même indispensable.
Si Kaz’Avenir s’arrête un jour, il n’y aura plus aucune structure de ce type en Guyane.

Il est donc essentiel que les guyanaises et les guyanais de tous horizons se saisissent du sujet et de cette chance pour continuer à travailler concrètement à un avenir plus tolèrent et sécuritaire, comme nous l’avons fait pendant 6 ans.
Mais cela n’aurait jamais été possible sans les bénévoles qui portent (ou ont porté) tout cela : c’est une association.
J’espère donc que tous ceux qui vont nous lire se saisiront du sujet et proposeront leur force pour donner un nouveau souffle à l’association : il faut toujours du renouveau, il faut de nouvelles têtes, de nouveaux bras et de nouveaux cœurs !
»

Dès le début, Kaz’Avenir s’est montrée hyperactive et mobilisée pour faire de la Guyane un exemple d’inclusion de TOUTES les populations au sein de notre territoire.

Depuis sa création, il y a un an, Kaz’Avenir c’est :

- 146 demandes d’aide et d’hébergement
- 1118 nuitées en Famille d’Accueil Solidaire
- + de 9 000€ de dons privés
- 368 élèves et jeunes sensibilisés

Kaz’Avenir, c’est aussi est surtout une association utile !

Kaz’Avenir a su également construire des outils efficaces pour poser les bases essentielles de l’aide au public et de la solidarité active.

De nombreux outils créés ont également su poser des bases essentielles dans les actions de la structure :
- Suivi du public demandeur.
- Outils de gestion du dispositif d’accueil solidaire.
- Annuaire d’orientation.
- Charte de bénévolat
- Charte d’Hébergement en Famille d’Accueil Solidaire
- Livret pour Intervenants en milieu scolaire.
- Actions publiques, etc.

Enfin, en raison de la crise COVID, du retard de la mise à disposition gracieuse de nos futurs locaux par la mairie de Cayenne et du ralentissement des activités, la majorité des dons n’ont pas encore été utilisés. Kaz’Avenir a donc de la matière et des bases pour espérer un avenir meilleur si de nouveaux volontaires s’engagent avec nous.

L’association est prête et opérationnelle pour continuer et développer ses actions.

Mais cela ne pourra se faire sans une mobilisation citoyenne active : Nous avons besoins de personnes motivées pour continuer et pérenniser cette mission essentielle pour l’ensemble du territoire de la Guyane.

Kaz’Avenir lance donc un appel à l’aide pour que l’association puisse continuer à aider les personnes dans le besoin.

REJOIGNEZ-NOUS !


Kaz’Avenir announces the imminent resignation of its president and co-founder of the association. His term of office will be effective at our next general assembly, on Saturday, October 9, where a new governance will be appointed by all the members of the association.

After more than 12 years of associative commitments including 6 years in the fight against discrimination and the rejection of Lesbian, Gay, Bi, Trans and + people in French Guyana, Steven KUZAN is leaving his associative mandates for personal reasons and to protest against current social policy.

Steven KUZAN will remain at the disposal of the association's teams to advise them if necessary but no longer wishes to have a decision-making role.

So that the association can live and continue its development, the outgoing president and the other members of Kaz'Avenir appeal to the entire population to renew themselves, meet their needs and continue to develop their actions:
- Volunteering
- Technical, financial and human support.
- Associations: solidarity, provision of premises.
- Companies: sponsorship (financial, in kind, in skills).

A public information meeting will be held on Wednesday September 15 at 6 p.m. to mobilize new resources.
- Information on the Facebook page: www.facebook.com/KazAvenir
- Registration: https://forms.gle/Wun3nChodCf1fEEQ7

Finally, the association has decided to let its future former president speak freely about his departure. So he answered our questions:

Why this resignation?
"I have decided to quit because I am losing my faith in the hope of building a better world, so I feel like I am no longer the right person.

My resignation follows in particular the difficulties of the overall management of an association of this type under this health crisis and under a social policy that is no longer concrete.

This has no connection with the values ​​of our association or its missions.

The Kaz'Avenir team is made up of wonderful people and I cannot thank them enough for all the love of the Other that they have brought over all these years and that they will continue to bring for many years to come, I hope.

Despite everything, a lot of work remains to be done in French Guiana. But I lost the spark I had so far. The lack of active and relevant support from institutions, inconsistent national and local social policies and our current society which (in my opinion) is totally lost have exhausted me in every way to the point that I no longer consider myself beneficial by staying away. this place.
The current COVID crisis has only revealed these shortcomings and accelerated the associative burn-out that far too many associations are going through at the moment everywhere in French Guiana and in France: social tensions, stoppage of administration, worsening of precarious situations, saturation of social assistance systems and embolism of solidarity.
"

Is it a total and final stop?
" Not entirely.
Despite my resignation, I intend to remain available, punctually, for the future team which will be put in place if they express the need. I am ready to train them and guide them as I could according to the new lines they will have defined.

I have total confidence in anyone who would be ready to invest in this theme: the work is immense, courage is necessary and the will to help others are essential elements to embark on this daily fight. .

So I know that the volunteers will be beautiful, motivated and courageous people!
An association is, as its name suggests, a group of people who come together for a common goal: to fight, by all means, against LGBTphobias and to support victims in their (re) construction.
"

What future for Kaz’Avenir?
The situation of LGBT + people and / or victims of such discrimination is dramatic.
Physical and psychological violence takes place everywhere and our population is in denial most of the time.
The only difference between racism and anti-LGBT hatred is that the latter runs even within the family cocoon as well.
Moreover, our society has not yet fully understood that homophobia and transphobia are discriminations equal to racism, xenophobia and anti-Semitism.
Can you imagine your own mother insulting you, denying you and throwing you out because of your skin color?
This is a bit like what happens with your next door neighbors or even with you, when these people dare to come out, in French Guiana, as everywhere else.

While you are reading this, young and old are suffering not far from you. Maybe they will end up killing themselves, for some.
To count on a strong and active future of this association is thus unfortunately more than necessary and even essential.
If Kaz’Avenir ever stops, there will be no such structure in French Guiana.

It is therefore essential that Guianese women and men from all walks of life grasp the subject and this opportunity to continue working concretely for a more tolerant and secure future, as we have done for 6 years.
But that would never have been possible without the volunteers who carry (or have carried) all of this: it is an association.
I therefore hope that all those who will read us will take up the subject and offer their strength to breathe new life into the association: renewal is always needed, new faces, new arms and new hearts are needed!
"

From the start, Kaz’Avenir has been hyperactive and mobilized to make French Guiana an example of the inclusion of ALL populations within our territory.

Since its creation a year ago, Kaz’Avenir has been:

- 146 requests for help and accommodation
- 1,118 nights in a Solidarity Host Family
- more than € 9,000 in private donations
- 368 students and young people sensitized

Kaz’Avenir is also, above all, a useful association!

Kaz’Avenir has also been able to build effective tools to lay the essential foundations for public assistance and active solidarity.

Many tools created have also been able to lay essential bases in the actions of the structure:
- Monitoring of the requesting public.
- Management tools for the solidarity reception system.
- Orientation directory.
- Volunteering charter
- Solidarity Host Family Accommodation Charter
- Booklet for Interveners in schools.
- Public actions, etc.

Finally, due to the COVID crisis, the delay in the provision of our future premises free of charge by the town hall of Cayenne and the slowdown in activities, the majority of donations have not yet been used. Kaz’Avenir therefore has material and foundations to hope for a better future if new volunteers join us.

The association is ready and operational to continue and develop its actions.

But this cannot be done without active citizen mobilization: We need motivated people to continue and perpetuate this essential mission for the entire territory of French Guiana.

Kaz’Avenir is therefore appealing for help so that the association can continue to help those in need.

JOIN US !
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 19 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire