aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

10/09/21
Réaction du Collectif Alter Larivot au maintien de la suspension du projet de la centrale Larivot

Suite au verdict du recours en référé de mardi dernier confirmant le maintien de la suspension des travaux de construction de la centrale du Larivot, le collectif Alter Larivot tiens à réagir et à féliciter les acteurs qui ont faits face à ce projet «climaticide».

«Nous avons appris avec un grand soulagement le maintien de la suspension des travaux ce mardi 7 septembre 2021. Ce travail rigoureux et efficace de Guyane Nature Environnement et FranceNature Environnement mérite notre plus profond respect. Nous les remercions et nous les félicitons !

Nous devons maintenant nous rendre compte de la réalité : peu importe le verdict du Conseil d’Etat (s’il y a un recours), ce projet de central est périmé.Que ce soit par la justice ou le calendrier, il faut se rendre à l’évidence que le retard accumulé sur le chantier est irrattrapable. Nous devons prendre nos responsabilités et avancer.

Cela fait maintenant plus d’un an que le Collectif Alter Larivot insiste sur la nocivité de ce projet en comparaison de la bienfaisance du mix énergétique guyanais, renouvelable et décarboné au maximum qui est en attente de concrétisation. Les acteurs sérieux et reconnus de la sobriété énergétique et des énergies guyanaises n’attendent plus que le feu vert de l’administration pour démarrer leurs chantiers qui pourraient commencer avant la fin de l’année pour certains. Selon le document le plus récent du Generg1 (s’ajoutant à la myriade d’autres synthèses) cela représenterait 30 chantiers sur toute la Guyane, des centaines d’emplois dans le bâtiment et le transport pour plusieurs centaines d’emplois d’électriciens à la clef. Qu’attendons-nous ? le verdict du Conseil d’Etat ?

Nous avons constaté avec stupeur qu’entre l’élection territoriale et le second verdict du tribunal administratif, ni GNE, ni notre collectif, ni les énergéticiens de Guyane n’avaient eu de réponse favorable à leur demande d’audience auprès de la nouvelle équipe de la CTG. Cette équipe qui répète à l’envie qu’il n’y a pas de plan B. Pourtant, nous sommes là, nous sommes bien là pour aider notre pays à s’électrifier. Nous disposons de toutes les lettres de l’alphabet pour présenter les plans alternatifs d’électrification de la Guyane. Nous sommes force de proposition et de solution. Ne perdons pas encore 3 à 8 mois suspendu au verdict du conseil d’Etat qui n’arrivera que trop tard.

Il n’est plus possible de continuer à nous ignorer pendant les phases d’élaboration des projets. L’écrasante majorité des chantiers en attente se sont fait avec l’aide de cabinets de juristes spécialisés, avec le concours des riverains et des associations guyanaises. En cours d’élaboration de projets privés, ces structures font appel à la société civile ; a contrario, nos dirigeants démocratiquement élus continuent de nous ignorer. Cette méthode de travail est révolue.

Nous sommes force de proposition pour permettre à la Guyane de lutter efficacement contre le gaspillage énergétique, permettre à tou·te·s d’être raccordé au réseau et en finir une bonne fois pour toute avec les coupures. Nous souhaitons améliorer le taux d’emploi des Guyanais·e·s et permettre à tous d’avoir un espace de vie sain et propice à son  épanouissement.

Nous souhaitons que la Guyane fasse sa part dans la lutte contre le réchauffement climatique et la chute de la biodiversité. L’élévation du niveau des mers menace notre littoral tout entier et en particulier les communes basses et proches de la mer comme Awala-Yalimapo ou Kourou.
»


Following the verdict of the summary appeal last Tuesday confirming the continued suspension of construction work on the Larivot power plant, the Alter Larivot collective would like to react and congratulate the players who faced this “climaticide” project.

We have learned with great relief that the work suspension will continue on Tuesday, September 7, 2021. This rigorous and efficient work by Guyane Nature Environnement and FranceNature Environnement deserves our deepest respect. We thank them and we congratulate them!

We must now realize the reality: regardless of the verdict of the Council of State (if there is an appeal), this central project is out of date. it is obvious that the delay accumulated on the site is irrecoverable. We must take our responsibilities and move forward.

For over a year now, the Alter Larivot Collective has been insisting on the harmfulness of this project in comparison with the beneficence of the Guianese energy mix, renewable and carbon-free as much as possible, which is awaiting realization. The serious and recognized players in energy sobriety and Guyanese energies are just waiting for the green light from the administration to start their projects which could begin before the end of the year for some. According to the most recent document of Generg1 (adding to the myriad of other summaries) that would represent 30 sites throughout French Guiana, hundreds of jobs in construction and transport for several hundred jobs of electricians at the key. What are we waiting for? the verdict of the Council of State?

We noted with amazement that between the territorial election and the second verdict of the administrative tribunal, neither GNE, nor our collective, nor the energy companies of French Guiana had received a favorable response to their request for a hearing with the new CTG team. This team that repeats over and over that there is no plan B. Yet we are here, we are here to help our country become electrified. We have all the letters of the alphabet to present French Guiana's alternative electrification plans. We are force of proposal and solution. Let’s not waste another 3 to 8 months hanging on the verdict of the Council of State which will come too late.

It is no longer possible to continue to ignore us during the development phases of projects. The overwhelming majority of
pending projects were carried out with the help of specialized legal firms, with the help of local residents and Guianese associations. In the process of developing private projects, these structures appeal to civil society; on the contrary, our democratically elected leaders continue to ignore us. This working method is over.

We are proactive in enabling French Guiana to fight effectively against energy waste, allow everyone to be connected to the network and put an end to the cuts once and for all. We want to improve the employment rate of Guianese and allow everyone to have a healthy living space that is conducive to their development.

We want French Guiana to do its part in the fight against global warming and the fall in biodiversity. Rising sea levels threaten our entire coastline and in particular low-lying towns close to the sea such as Awala-Yalimapo or Kourou. "
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 19 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire