aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

13/09/21
Rencontre entre le Collectif des Parents d’Élèves de Guyane et M. le Recteur

Le Collectif des Parents d’Élèves de Guyane (CPEG) a rencontré vendredi 10 septembre 2021 M. le Recteur AYONG LE KAMA. Il s’agissait d’un échange visant à clarifier les solutions mises en place par le Rectorat et la CTG, afin de garantir la scolarisation des élèves qui entrent en Seconde. Pour les demandes d’orientation en lycées professionnels, les OPRF de Matoury et de Kourou, le lycée Tarcy, et éventuellement le RSMA. Pour les élèves habitant Rémire-Montjoly : création d’une classe supplémentaire à Lama-Prévot, pour éviter qu’ils n’aillent jusqu’à Balata.

M. le Recteur a de plus assuré qu’aucun enfant entrant en classe de Seconde où en 1ère générale, ne serait sans affectation ; indépendamment de son réel choix, de sa localisation et des demandes motivées des familles.

C’est pour ces raisons que le CPEG ne ressort pas pleinement satisfait de cette réunion car une fois de plus, ce sont des solutions de « bricolage » qui sont proposées aux familles, qui vont devoir composer avec de nouvelles problématiques : À quelle date ces élèves rentreront-ils enfin à l’école ? Quelles conséquences sur leur scolarité ? Quelle organisation pour les familles si l’OPRF est trop éloigné ? Quelle garantie d’avoir une place correspondant à leur choix ensuite en 1ère, si le nombre de classes en Seconde est plus élevé que celui des 1ères ? Quelles stratégies mises en œuvre pour que la prochaine rentrée scolaire ne soit pas aussi chaotique ?

Ce sont toutes ces questions qui conduisent le CPEG à demander aujourd’hui à la justice de faire toute la lumière sur cette gestion opaque de la part des Institutions, qui fait sombrer petit à petit l’Éducation en Guyane dans les ténèbres...


The Collective of Parents of French Guiana (CPEG) met on Friday September 10, 2021 the Rector AYONG LE KAMA. This was an exchange aimed at clarifying the solutions put in place by the Rectorate and the CTG, in order to guarantee the education of students entering Seconde. For orientation requests in vocational high schools, the OPRF of Matoury and Kourou, the Tarcy high school, and possibly the RSMA. For students living in Rémire-Montjoly: creation of an additional class in Lama-Prévot, to prevent them from reaching Balata.

The Rector further assured that no child entering Second or 1st General would be without an assignment; regardless of its real choice, its location and the motivated requests of the families.

It is for these reasons that the CPEG does not come out fully satisfied with this meeting because once again, it is "DIY" solutions that are offered to families, who will have to deal with new issues: When will these will students finally return to school? What consequences for their education? What organization for families if the OPRF is too far away? What guarantee is there to have a place corresponding to their choice then in 1st, if the number of classes in Seconde is higher than that of 1st? What strategies have been implemented so that the next school year is not so chaotic?

These are all questions that lead the CPEG to ask the justice system today to shed light on this opaque management on the part of the Institutions, which is gradually sinking education in French Guiana into darkness ...
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 19 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire