aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

07/10/21
Mobilisation totale pour l’évacuation sanitaire d’un enfant de 7 ans

C’est une EVASAN extraordinaire qui s’est déroulée hier, pour un petit garçon de 7 ans en urgence vitale pour un problème neurologique très grave. Alors qu’aucun vol n’était possible pour l’évacuer rapidement vers les Antilles, une procédure très rare a été mise en œuvre, permettant d’activer un vol cargo en vol commercial. Une mobilisation exemplaire associant les équipes d’Air France et celles du SAMU.

C’est une évasan dont de nombreux acteurs surveilleront le dénouement avec l’espoir qu’il soit le meilleur possible. Un enfant de 7 ans, dont l’état de santé menaçait de s’aggraver à tout moment sans que rien ne puisse être fait, a été transféré hier aux Antilles alors que, moins de vingt-quatre heures avant, aucun avion n’était disponible pour le faire. Ce grâce à la forte mobilisation des équipes soignantes et du personnel d’Air France qui a rendu cette évasan possible.

Dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19, « les préfectures de Martinique et de Guadeloupe limitent à deux par semaine les vols de la Guyane vers les Antilles », rappelle Cyrille Marie, directeur régional d’Air France. Ils ont lieu les lundi et les vendredi. Pour les équipes des urgences-Samu de l’hôpital de Cayenne, « cela pose des difficultés car cela nous prive de soignants pendant quatre ou cinq jours. Ce sont des soignants que l’on enlève des lignes de garde. Or il faut que l’on fasse attention à ne pas trop désarmer les urgences, le Samu et le Smur », souligne le Dr Pierre Sallerin, au Centre Hospitalier de Cayenne.

Mardi soir, il est demandé au Samu d’évasaner un enfant de 7 ans. « Son état menaçait de s’aggraver de façon très brutale, sans qu’aucun traitement ne puisse l’empêcher », résume le praticien. L’option d’un transfert vers Paris est rapidement écartée : son état de santé n’était pas compatible avec la pression dans la cabine d’un vol long-courrier et la durée du transfert – de quatorze à dix-huit heures entre son lit à l’hôpital de Cayenne et son lit dans son service d’accueil à Paris. Chez Air France, mobilisé dès mardi soir pour le transfert de cet enfant, la solution a tout de même étudiée : « Le commandant de bord m’a expliqué qu’il pouvait effectuer le vol vers Paris à plus basse altitude pour réduire la pression à bord », relate Cyrille Marie.

Une seconde option se présente, mais recèle quelques difficultés techniques. Chaque mercredi, Air France opère un vol entre les Antilles et la Guyane. Entre Fort-de-France et Félix-Eboué, il accueille des passagers, la préfecture de Guyane le permettant. Au retour, en revanche, il ne transporte que du fret. « Il a fallu réactiver ce vol cargo en vol commercial, une procédure assez rare, compliquée techniquement, explique le directeur régional d’Air France. Habituellement, il nous faut vingt-quatre heures pour le faire. » Cette fois-ci, la compagnie, sollicité mardi soir, a réussi à faire décoller son avion hier à 12h35. « Ils se sont vraiment battus pour que l’on puisse emmener cet enfant », apprécie le Dr Sallerin.

Hier midi, l’avion a donc décollé avec à son bord une civière, l’enfant de 7 ans, ses deux parents qui ont pu l’accompagner, un médecin et une infirmière du Centre Hospitalier de Cayenne. « Ces évasan, c’est une chaîne de solidarité. Ce sont des vols particuliers, constate Cyrille Marie. En Guyane, nous avons une équipe dédiée. » Huit heures après avoir quitté son lit au CHC, il était pris en charge au CHUM. « Il est stable, annonçait hier en fin d’après-midi le Dr Sallerin. Il est en milieu neurochirurgical. Si son état devait s’aggraver, un neurochirurgien pourra intervenir et il sera très rapidement au bloc opératoire. » En espérant que tout cela se termine pour le mieux.

Cet article est issu de la Lettre pro de l’Agence régionale de santé. Vous pouvez vous y abonner en remplissant le formulaire suivant : https://forms.sbc28.com/5a8bed50b85b5350ef1cd117/t13M7zUZQi2XMq5E3DdnhQ/0WQoeDwjRXqJblCpKbLDzA/form.html


It was an extraordinary EVASAN that took place yesterday for a 7 year old boy in a life-threatening emergency for a very serious neurological problem. While no flight was possible to quickly evacuate her to the West Indies, a very rare procedure was implemented, enabling a cargo flight to be activated on a commercial flight. An exemplary mobilization associating the Air France teams and those of the SAMU.

It’s an evasan whose outcome many players will watch with the hope that it will be the best it can be. A 7-year-old child, whose state of health threatened to worsen at any time without anything being done, was transferred yesterday to the West Indies when, less than twenty-four hours before, no plane was available to do so. This is thanks to the strong mobilization of healthcare teams and Air France staff who made this escape possible.

As part of the fight against the Covid-19 epidemic, "the prefectures of Martinique and Guadeloupe are limiting flights from French Guiana to the West Indies to two per week," recalls Cyrille Marie, regional director of Air France. They take place on Mondays and Fridays. For the emergency teams at the Cayenne hospital, "this poses difficulties because it deprives us of caregivers for four or five days. These are caregivers who are being removed from the guard lines. However, we must be careful not to disarm the emergencies, the Samu and the Smur too much ", underlines Dr Pierre Sallerin, at the Cayenne Hospital Center.

On Tuesday evening, the Samu was asked to evacuate a 7-year-old child. "His condition threatened to worsen in a very brutal way, without any treatment being able to prevent it", summarizes the practitioner. The option of a transfer to Paris was quickly ruled out: his state of health was incompatible with the pressure in the cabin of a long-haul flight and the duration of the transfer - from fourteen to eighteen hours between his bed in Cayenne hospital and his bed in his reception service in Paris. At Air France, mobilized from Tuesday evening for the transfer of this child, the solution was still studied: "The captain explained to me that he could make the flight to Paris at a lower altitude to reduce the pressure at edge,says Cyrille Marie.

A second option presents itself, but conceals some technical difficulties. Every Wednesday, Air France operates a flight between the Antilles and French Guiana. Between Fort-de-France and Félix-Eboué, it welcomes passengers, the prefecture of French Guiana allowing it. On the way back, however, it only carries freight. "We had to reactivate this cargo flight into a commercial flight, a fairly rare and technically complicated procedure," explains the regional director of Air France. Usually it takes us twenty-four hours to do this. This time, the company, called upon Tuesday evening, succeeded in making its plane take off yesterday at 12:35 pm. "They really fought so that we could take this child," says Dr. Sallerin.

Yesterday at noon, the plane took off with a stretcher on board, the 7-year-old child, his two parents who were able to accompany him, a doctor and a nurse from the Cayenne Hospital Center. “These evasans are a chain of solidarity. These are special thefts, notes Cyrille Marie. In French Guiana, we have a dedicated team." Eight hours after leaving his bed at the CHC, he was taken care of at the CHUM. "He's stable, Dr. Sallerin announced late in the afternoon yesterday. He is in a neurosurgical environment. If his condition worsens, a neurosurgeon can intervene and he will be in the operating room very quickly." Hoping that all this ends for the best.

This article is from the Professional Letter of the Regional Health Agency. You can subscribe to it by filling out the following form: https://forms.sbc28.com/5a8bed50b85b5350ef1cd117/t13M7zUZQi2XMq5E3DdnhQ/0WQoeDwjRXqJblCpKbLDzA/form.html
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 19 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire