aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

13/10/21
Deux mille premières doses de vaccin Janssen attendues en Guyane

Quatre cents flacons du vaccin de Johnson&Johnson doivent être livrées jeudi à l’hôpital à la pharmacie de l’hôpital de Cayenne. Ils seront ensuite répartis dans les centres de vaccination et dans les pharmacies d’officine où les professionnels de santé libéraux pourront se les procurer. Ce vaccin à vecteur viral non répliquant offre une technique différente du Comirnaty (Pfizer/BioNtech, ARNm). Monodose, il est réservé aux personnes de plus de 55 ans, conformément à l’avis de la Haute Autorité de santé. Il leur est ensuite recommandé d’effectuer un rappel avec un vaccin à ARN messager.

Pourquoi un nouveau vaccin en Guyane ?
Depuis le début de la campagne de vaccination en janvier, la Guyane n’est livrée qu’avec un seul vaccin : le Comirnaty (Pfizer/BioNtech), qui bénéficie d’une technique dite à ARN messager. Lorsqu’un vaccin comme le Janssen a été disponible, en avril, le variant gamma était ultra-majoritaire en Guyane, à la différence des autres territoires français. Le vaccin Comirnaty se montrait de loin le plus efficace. Il a donc été décidé de continuer avec celui-ci uniquement. Face aux réticences que peut soulever la technique de l’ARNm, ancienne mais nouvelle s’agissant d’un vaccin, et puisque le variant delta est désormais majoritaire, il a été suggéré qu’une seconde technique de vaccin soit disponible en Guyane. C’est le cas du Janssen, un vaccin à vecteur viral non répliquant.

Qu’est-ce qu’un vaccin à vecteur viral non répliquant ?
« Ce procédé consiste à utiliser un virus inoffensif comme vecteur, explique ce visuel grand public du ministère des Solidarités et de la Santé. Concrètement, il sert de moyen de transport à un fragment de l’ADN du coronavirus. Ce virus-livreur est bénin ; il provoque tout au plus un rhume. Il est issu de la famille des adénovirus. Le choix d’un adénovirus varie d’un vaccin à l’autre. La seule règle est qu’il soit sans danger, peu fréquent voire jamais rencontré par l’homme. L’objectif est d’éviter que les personnes vaccinées aient déjà des anticorps contre le vecteur viral. Par ailleurs, l’adénovirus est modifié pour l’empêcher de se reproduire et d’infecter d’autres cellules. Une fois sécurisé, il est injecté dans l’organisme pour atteindre une cellule musculaire. Il transporte alors le fragment de l’ADN du coronavirus jusqu’au noyau de cette cellule. Par un processus similaire à l’ARN messager, ce fragment d’ADN fait fabriquer à la cellule la protéine antigénique responsable du coronavirus. Cette protéine, étrangère à l’organisme, induit la fabrication d’anticorps protecteurs contre le coronavirus. S’il entre dans l’organisme, il sera reconnu et rapidement détruit. »

Quand et comment seront disponibles les vaccins ?
Deux mille doses doivent arriver par avion en Guyane jeudi. Ils seront stockés à la pharmacie d’usage intérieur de l’hôpital de Cayenne (CHC). En fonction des demandes, ils pourront être disponibles dans les centres de vaccination et les centres délocalisés de prévention et de soins (CDPS). Les autres doses seront acheminées par le grossiste-répartiteur Ubipharm dans les pharmacies d’officine, qui les commanderont via leur logiciel métier. Les professionnels de santé libéraux se les procureront alors chez leur pharmacien habituel. Il sera donc possible de recevoir du Janssen en centre de vaccination, en CDPS, chez les médecins de ville et en pharmacie d’officine, en attendant que d’autres professionnels de santé commencent à vacciner.

Quelles sont les conditions de conservation ?
Les conditions de conservation du Janssen sont moins drastiques que celles du Comirnaty. Il peut être stocké pendant

  • Deux ans entre -15 et -25° C ;
  • Quatre mois et demi entre 2 et 8° C ;
  • Six heures une fois ouvert.

Comment se présente-t-il ?
Le Janssen est stocké en flacon de 5 doses. A la différence du Comirnaty, il ne nécessite pas de reconstitution.

Qui peut vacciner ?
Tous les professionnels de santé habilités à vacciner. A la différence des vaccins à ARN messager, il ne nécessite pas de formation pour être utilisé en ville. Une fiche du ministère des Solidarités et de la Santé précise la préparation et les modalités d’injection de ce vaccin.Pourquoi est-il réservé aux plus de 55 ans ?

Lorsque le vaccin Janssen a été autorisé en France, en avril, les données de pharmacovigilance disponibles, notamment aux Etats-Unis, rapportaient quelques cas de syndrome thrombotique thrombocytonpénique (STT ou TTIV), très majoritairement chez des personnes de moins de 55 ans. Le gouvernement a donc décidé, à titre conservatoire, de le réserver aux plus de 55 ans. Dans une recommandation du 9 juillet, la HAS soulignait qu’il n’y avait « pas d’argument pour revoir le seuil d’âge pour le vaccin Janssen en France ».

Une ou deux doses ?
Ce vaccin est administré en une seule dose, en intramusculaire. Avec l’émergence du variant delta, un rappel avec un vaccin à ARN messager, doit être systématiquement proposé à la personne venue se faire vacciner. Ce rappel, non obligatoire, est effectué six mois après la dose. Le schéma vaccinal est complet, notamment au regard du passe sanitaire, un mois après la dose de Janssen.

Cet article est issu de la Lettre pro de l’Agence régionale de santé. Vous pouvez vous y abonner en remplissant le formulaire suivant : https://forms.sbc28.com/5a8bed50b85b5350ef1cd117/t13M7zUZQi2XMq5E3DdnhQ/0WQoeDwjRXqJblCpKbLDzA/form.html


Four hundred vials of Johnson & Johnson's vaccine are due to be delivered to the hospital on Thursday at the Cayenne Hospital pharmacy. They will then be distributed to vaccination centers and dispensing pharmacies where liberal health professionals can obtain them. This non-replicating viral vector vaccine offers a technique different from Comirnaty (Pfizer / BioNtech, mRNA). As a single dose, it is reserved for people over 55 years old, in accordance with the opinion of the Haute Autorité de santé. They are then recommended to perform a booster with a messenger RNA vaccine.

Why a new vaccine in French Guiana?
Since the start of the vaccination campaign in January, French Guiana has only delivered one vaccine: Comirnaty (Pfizer / BioNtech), which benefits from a so-called messenger RNA technique. When a vaccine like Janssen became available in April, the gamma variant was overwhelmingly in French Guiana, unlike other French territories. The Comirnaty vaccine was by far the most effective. It was therefore decided to continue with this one only. Faced with the reluctance that may arise from the mRNA technique, old but new in the case of a vaccine, and since the delta variant is now the majority, it has been suggested that a second vaccine technique be available in French Guyana. This is the case with Janssen, a non-replicating viral vector vaccine.

What is a non-replicating viral vector vaccine?
"This process consists of using a harmless virus as a vector," explains this visual for the general public from the Ministry of Solidarity and Health. Concretely, it serves as a means of transport for a fragment of the DNA of the coronavirus. This delivery virus is benign; at most it causes a cold. It comes from the adenovirus family. The choice of an adenovirus varies from vaccine to vaccine. The only rule is that it is safe, infrequent if ever encountered by humans. The aim is to prevent those vaccinated from already having antibodies against the viral vector. Also, adenovirus is modified to prevent it from reproducing and infecting other cells. Once secured, it is injected into the body to reach a muscle cell. It then carries the fragment of DNA from the coronavirus to the nucleus of that cell. Through a process similar to messenger RNA, this DNA fragment causes the cell to make the antigenic protein responsible for the coronavirus. This protein, foreign to the body, induces the production of protective antibodies against the coronavirus. If it enters the body, it will be recognized and quickly destroyed. "

When and how will the vaccines be available?
Two thousand doses are due to arrive by plane in French Guiana on Thursday. They will be stored in the indoor pharmacy at Cayenne Hospital (CHC). Depending on demand, they may be available in vaccination centers and relocated prevention and care centers (CDPS). The other doses will be sent by the wholesaler-distributor Ubipharm to the dispensing pharmacies, which will order them via their business software. Liberal health professionals will then obtain them from their usual pharmacist. It will therefore be possible to receive Janssen in vaccination centers, CDPS, town doctors and dispensaries, while waiting for other health professionals to start vaccinating.

What are the storage conditions?
The storage conditions for Janssen are less drastic than those for Comirnaty. It can be stored for

  •     Two years between -15 and -25 ° C;
  •     Four and a half months between 2 and 8 ° C;
  •     Six hours once open.

How does he present himself?
Janssen is stored in a 5 dose vial. Unlike the Comirnaty, it does not require reconstitution.

Who can vaccinate?
All health professionals authorized to vaccinate. Unlike messenger RNA vaccines, it does not require training to be used in the city. A sheet from the Ministry of Solidarity and Health specifies the preparation and injection procedures for this vaccine. Why is it reserved for people over 55?

When the Janssen vaccine was authorized in France in April, the pharmacovigilance data available, particularly in the United States, reported a few cases of thrombotic thrombocytonpene syndrome (STT or TTIV), the vast majority in people under 55 years of age. The government has therefore decided, as a precaution, to reserve it for those over 55 years of age. In a recommendation of July 9, the HAS stressed that there was "no argument to review the age threshold for the Janssen vaccine in France".

One or two doses?
This vaccine is administered as a single dose, intramuscularly. With the emergence of the delta variant, a booster with a messenger RNA vaccine should be systematically offered to the person coming to be vaccinated. This reminder, which is not compulsory, is carried out six months after the dose. The vaccination schedule is complete, especially with regard to the health past, one month after the dose of Janssen.

This article is from the Professional Letter of the Regional Health Agency. You can subscribe to it by filling out the following form: https://forms.sbc28.com/5a8bed50b85b5350ef1cd117/t13M7zUZQi2XMq5E3DdnhQ/0WQoeDwjRXqJblCpKbLDzA/form.html
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 19 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire