aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

13/12/21
Intervention renforcée contre les pêcheurs illégaux dans les eaux guyanaises

Sous l’autorité du Préfet de la région Guyane, délégué du gouvernement pour l’action de l’État en mer, une opération aéromaritime d’envergure de lutte contre la pêche illégale s’est déroulée dans les eaux guyanaises pendant trois semaines, de mi-novembre à début décembre, avec un renfort d’unités d’intervention spécialisées venues de métropole.

Cette opération s’est traduite par les interceptions successives par le patrouilleur Antilles-Guyane « La Résolue » des forces armées en Guyane (FAG) de trois navires brésiliens surpris en flagrant délit de pêche illégale dans les eaux guyanaises, à proximité de la frontière avec le Brésil : le « SIMBAD II », le « COMTE LUIZ » et le « JESUS AMIGO 3 ».

À bord de ces embarcations, l’ensemble de la cargaison et du matériel de pêche ont été saisis, soit un total de près de 12 tonnes de poissons et 13 km de filets. De plus, les deux premiers navires, en état de récidive, ont été déroutés par la Direction générale des territoires et de la mer vers le port du Larivot, puis détruits sur ordre de l’autorité judiciaire.

Dans le même temps, la vedette côtière de surveillance maritime (VCSM) « Mahury » de la gendarmerie maritime (unité spécialisée de la gendarmerie relevant des FAG) a procédé au contrôle d’une embarcation surinamaise, le « MISS RESHMA », au large d’Iracoubo, et de deux embarcations brésiliennes, le « A-GABI » et le « CARLA », dans l’embouchure de l’Approuague, toutes surprises en flagrant délit de pêche illégale.

Ces trois embarcations, non connues des services de surveillance et de contrôle, ont vu l’intégralité de leur cargaison et de leur matériel de pêche être appréhendée, soit un total de plus de 4 tonnes de poissons, 35 kg de vessies natatoires et 13 km de filets.

L’ensemble des services de l’État compétents ont travaillé en étroite collaboration à la réalisation de cette opération, révélatrice de la volonté constante de faire respecter la souveraineté de la France dans la totalité de son espace maritime et d’assurer la préservation de ses ressources halieutiques.

Depuis le 1er janvier 2021, ce sont ainsi près de 160 tonnes de poissons et 180 kilomètres de filets qui ont été appréhendés à la suite d’opérations de lutte contre la pêche illégale en Guyane.


Under the authority of the Prefect of the French Guiana region, government delegate for State action at sea, a large-scale air-sea operation to combat illegal fishing took place in Guianese waters for three weeks, from mid-November to early December, with a reinforcement of specialized intervention units from metropolitan France.

This operation resulted in the successive interceptions by the Antilles-French Guiana patrol vessel "La Résolue" of the armed forces in French Guiana (FAG) of three Brazilian vessels caught in the act of illegal fishing in Guianese waters, near the border with Brazil: the “SIMBAD II”, the “COMTE LUIZ” and the “JESUS ​​AMIGO 3”.

On board these boats, all cargo and fishing gear were seized, totaling nearly 12 tonnes of fish and 13 km of nets. In addition, the first two ships, in a state of recurrence, were diverted by the Directorate General of Territories and the Sea to the port of Larivot, then destroyed by order of the judicial authority.

At the same time, the coastal maritime surveillance boat (VCSM) "Mahury" of the maritime gendarmerie (specialized unit of the gendarmerie under the FAG) carried out the control of a Surinamese boat, the "MISS RESHMA", off the coast of 'Iracoubo, and two Brazilian boats, the "A-GABI" and the "CARLA", in the mouth of the Approuague, all surprised in the act of illegal fishing.

These three boats, unknown to the surveillance and control services, saw all of their cargo and fishing equipment be apprehended, for a total of more than 4 tonnes of fish, 35 kg of swim bladders and 13 km of fillets.

All the competent State services worked in close collaboration to carry out this operation, revealing the constant desire to ensure respect for France's sovereignty throughout its maritime space and to ensure the preservation of its halieutics resources.

Since January 1, 2021, nearly 160 tonnes of fish and 180 kilometers of nets have been apprehended following operations to combat illegal fishing in French Guiana.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 256 Ariane 5

Annonceurs

Régie publicitaire