aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

16/12/21
Focus sur la Duguetia cadaverica, la «plante qui pue»

De la famille des Annonaceae, Duguetia cadaverica est un arbuste du sous-bois des forêts guyanaises qui passe volontiers inaperçu lors des randonnées forestières. C’est lors de sa floraison, qui semble cependant peu fréquente, que l’espèce devient plus facilement détectable, tout du moins pour confirmer sa présence dans les proches environs.

La fleur assez spectaculaire est produite au bout d’une longue tige traçante qui part de la base de la plante mère si bien que dans l’épais tapis de feuilles mortes, elle semble sortir de nulle part.

Son nom d’espèce fait aussi référence à une autre des caractéristiques de la fleur qui tombe sous le sens… cadaverica. Si l’on imagine volontiers une douce et agréable odeur émanant des plantes en fleurs, c’est tout l’inverse avec celles du duguetia. Un  mélange de charogne, pourriture et moisissure émane de l’appareil floral. Cela a pour but de leurrer et appâter un petit coléoptère normalement attiré par des champignons à l’odeur fétide qui, en se trompant de cible, permettra la pollinisation de  la plante.

Photographié par Benoît VILLETTE

Lire la suite de l'article ici.


From the Annonaceae family, Duguetia cadaverica is a shrub from the undergrowth of the Guyanese forests that goes unnoticed on forest hikes. It is during its flowering, which seems uncommon, however, that the species becomes more easily detectable, at least to confirm its presence in the immediate vicinity.

The rather spectacular flower is produced at the end of a long tracing stem that starts from the base of the mother plant so much so that in the thick carpet of dead leaves it seems to come out of nowhere.

Its species name also refers to another characteristic of the flower that falls under the meaning… cadaverica. If one readily imagines a sweet and pleasant odor emanating from the flowering plants, it is quite the opposite with those of the dutetia. A mixture of carrion, rot, and mildew emanates from the floral apparatus. The purpose is to lure and bait a small beetle that is normally attracted to smelly-smelling mushrooms, which, if mistaken for a target, will allow the plant to pollinate.

Photographed by Benoît VILLETTE

Read the rest of the article here.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 256 Ariane 5

Annonceurs

Régie publicitaire