aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

13/04/22
Vers un modèle distinct de gestion de la délinquance juvénile en Guyane ?

Dans le cadre des jeudis-conférences organisés par le laboratoire MINEA et la Commission Culture de l’Université de Guyane, Claire PALMISTE donnera une conférence intitulée « Vers un modèle distinct de gestion de la délinquance juvénile en Guyane française ? ». Celle-ci aura lieu le jeudi 14 avril 2022 à 18h à l’Amphithéâtre A.

Cette intervention s’inscrit dans le cadre d’une recherche longitudinale dont le but est de comparer la gestion de la délinquance juvénile sur des territoires anciennement colonisés par les Français et les Britanniques dans les Amériques.

La Guyane se distingue des colonies antillaises : à partir du 30 mai 1854, le bagne situé en Guyane accueillait les condamnés à la peine des travaux forcés, puis à partir du 27 mai 1885, les relégués récidivistes jugés « incorrigibles » étaient voués à l’exil, une fois leur peine purgée (J.L Sanchez, 2013).

Cette spécificité de la Guyane française en tant que colonie pénale, a-t-elle pu influencer la mise en place des mesures de protection des mineurs délinquants en Guyane dans la première moitié du XXème siècle ? En outre, le manque de fonctionnaires qualifiés du service judiciaire, observé dans les années 30, laisse entrevoir une gestion locale de la délinquance juvénile.

Plus d’infos : https://www.univ-guyane.fr/2022/04/vers-un-modele-distinct-de-gestion-de-la-delinquance-juvenile-en-guyane-francaise/


As part of the Thursday-conferences organized by the MINEA laboratory and the Culture Commission of the University of French Guiana, Claire PALMISTE will give a conference entitled “Towards a distinct model for the management of juvenile delinquency in French Guiana? ". This will take place on Thursday April 14, 2022 at 6 p.m. in Amphitheater A.

This intervention is part of a longitudinal research whose goal is to compare the management of juvenile delinquency in territories formerly colonized by the French and the British in the Americas.

French Guiana differs from the West Indian colonies: from May 30, 1854, the penal colony located in French Guiana accommodated convicts sentenced to hard labor, then from May 27, 1885, relegated repeat offenders deemed "incorrigible" were doomed to exile, once their sentence has been served (J.L Sanchez, 2013).

Could this specificity of French Guiana as a penal colony have influenced the implementation of measures to protect young offenders in French Guiana in the first half of the 20th century? In addition, the lack of qualified officials in the judicial service, observed in the 1930s, suggests local management of juvenile delinquency.

More info: https://www.univ-guyane.fr/2022/04/vers-un-modele-distinct-de-gestion-de-la-delinquance-juvenile-en-guyane-francaise/
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2022
Lancements 2022
Vol 27 Soyuz ST-B

Annonceurs

Régie publicitaire