aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

29/04/22
Centrale du Larivot : un recours déposé par le gouvernement ?

Par décision du 28 avril 2022, le Tribunal administratif de Cayenne a annulé l’arrêté du 22 octobre 2020 du préfet de la Guyane portant autorisation environnementale en vue de l’exploitation de la centrale d’EDF dit « du Larivot ».

Or ce projet de centrale est essentiel à la sécurité de l’approvisionnement en électricité en Guyane en raison du vieillissement de la centrale thermique existante de Dégrad-des-Cannes.

Devant le risque de retard du chantier, le Gouvernement a donc décidé, tout comme le porteur de projet, de faire appel de cette décision auprès de la Cour administrative d’appel de Bordeaux, et de demander la suspension de l’exécution du jugement.

Pour mémoire, par décision du 27 juillet 2021, le juge des référés du Tribunal administratif de Cayenne avait suspendu l’exécution de cet arrêté. Cette suspension avait ensuite été annulée par le Conseil d’Etat le 10 février 2022, sur requête de l’Etat et du porteur du projet.

Le Gouvernement rappelle qu’il est prévu que la nouvelle centrale fonctionne dès sa mise en service aux biocarburants liquides et non pas au fioul léger comme le prévoyait le projet initial, jugé incompatible avec les objectifs de transition écologique du territoire. Cette centrale est complémentaire des autres projets de centrales solaires ou à biomasse solide, qui poursuivent leur développement en Guyane.


By decision of April 28, 2022, the Administrative Court of Cayenne canceled the decree of October 22, 2020 of the prefect of French Guiana on the environmental authorization for the operation of the EDF power plant called "Larivot".

However, this power plant project is essential to the security of electricity supply in French Guiana due to the aging of the existing thermal power plant at Dégrad-des-Cannes.

Faced with the risk of construction delays, the Government has therefore decided, like the project leader, to appeal this decision to the Administrative Court of Appeal of Bordeaux, and to request the suspension of the execution of the judgment.

For the record, by decision of July 27, 2021, the judge in chambers of the Administrative Court of Cayenne had suspended the execution of this decree. This suspension was then canceled by the Council of State on February 10, 2022, at the request of the State and the project leader.

The Government recalls that it is planned that the new plant will operate from its commissioning on liquid biofuels and not on light fuel oil as provided for in the initial project, deemed incompatible with the ecological transition objectives of the territory. This plant is complementary to other solar or solid biomass power plant projects, which are continuing to be developed in French Guiana.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2022
Lancements 2022
Vol 27 Soyuz ST-B

Annonceurs

Régie publicitaire