aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

05/05/22
Le CH de Kourou ouvre une enquête administrative suite à des signalements

Fin avril, la direction du CH de Kourou a été destinataire de plusieurs signalements internes mettant en cause des personnels de l’établissement.

Au regard de la gravité des faits décrits et comme prévu par la loi, la direction du CH de Kourou a informé l’Agence Régionale de Santé, décidé de prononcer la suspension à titre conservatoire de deux agents et d’ouvrir une enquête administrative.La suspension de fonctions consiste à éloigner temporairement du service un agent ayant commis des actes pouvant constituer une faute disciplinaire et perturber le fonctionnement du service. Ce n'est pas une sanction disciplinaire et ne préjuge d’aucune culpabilité. Cette mesure d'éloignement est prise dans l'intérêt du service public et dans l'intérêt de l'agent lui-même dans l'attente du règlement de sa situation.

Au sein d’un hôpital, de tels évènements peuvent être difficiles à supporter, pour les personnes mises en cause comme pour les victimes présumées et les témoins. Ils représentent une épreuve pour les équipes et des collectifs par nature solidaires et engagés dans la santé des plus fragiles. Mais ces procédures sont essentielles pour faire la lumière sur les faits, et faire cesser d’éventuels actes inappropriés. A ce titre, la direction du CHK et l’Agence Régionale de Santé soulignent le professionnalisme de celles et ceux qui ont pris leurs responsabilités en signalant des faits présumés anormaux. C’est aussi grâce aux signalements que le service public hospitalier témoigne de sa capacité à se remettre en cause. Elles assurent de leur absolue neutralité et de leur plus grande retenue, et en appellent à ce qu’il en soit de même au sein de l’établissement de santé, dans l’intérêt des professionnels et des personnes accueillies tous les jours.


At the end of April, the management of the CH of Kourou received several internal reports implicating the staff of the establishment.

In view of the seriousness of the facts described and as provided for by law, the management of the CH of Kourou informed the Regional Health Agency, decided to pronounce the suspension as a precaution of two agents and to open an administrative investigation. suspension of duties consists of temporarily removing from the service an agent who has committed acts that may constitute a disciplinary fault and disrupt the functioning of the service. It is not a disciplinary sanction and does not prejudge any guilt. This removal measure is taken in the interest of the public service and in the interest of the agent himself pending the settlement of his situation.

Within a hospital, such events can be difficult to bear, for the people involved as well as for the alleged victims and witnesses. They represent a test for teams and collectives by nature united and committed to the health of the most fragile. But these procedures are essential to shed light on the facts, and to put an end to possible inappropriate acts. As such, the management of the CHK and the Regional Health Agency underline the professionalism of those who have taken their responsibilities by reporting alleged abnormal facts. It is also thanks to reports that the public hospital service demonstrates its ability to question itself. They ensure their absolute neutrality and their greatest restraint, and call for the same to be true within the health establishment, in the interest of professionals and people seen every day.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2022
Lancements 2022
Vol 27 Soyuz ST-B

Annonceurs

Régie publicitaire