aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

21/06/22
Le groupe scolaire du Larivot porte désormais le nom de Rosita SABAYO

Dès 2019, la Municipalité de Matoury souhaite renommer toutes les écoles ne possédant pas de dénomination. Le groupe scolaire situé dans le quartier du Larivot a répondu au projet. Nommer une école étant un acte important, une démarche de concertation a été entreprise avec la communauté éducative, et les représentants des parents d’élèves. Parmi les propositions reçues, le choix s’est porté sur la nomination de Rosita SABAYO, ancienne Cheffe du village amérindien situé à proximité de l’établissement, qui s’est éteinte le 21 août 2021 des suites de la Covid-19.

La cérémonie de dénomination en présence des élèves, des membres du village Cécilia, de l’équipe éducative et des représentants du Rectorat se tiendra le Samedi 25 Juin 2022 à 9h00 au Groupe Scolaire du Larivot – 4 rue de la Marée

A noter que cette désignation fait écho au fort brassage culturel du territoire, avec la présence de trois villages amérindiens sur la commune et participe également à une démarche de féminisation des noms de bâtiments publics.

Focus sur Rosita SABAYO :

Rosita MAKOSI, épouse SABAYO née le 23 avril 1966 sur la commune de Matoury était la cadette d’une fratrie de six enfants et la petite-fille de Cécilia SABAYO, mère fondatrice du village Cécilia. Elle est issue de la communauté Arawak, l’une des six nations amérindiennes présentes sur le territoire guyanais.

Rosita SABAYO Directrice générale Adjointe à la mairie de Matoury, fut Cheffe coutumière du village Cécilia et Présidente de l'Association de la Défense des Intérêts Arawaks du Larivot (A.D.I.A.L).

Femme engagée, elle porte à son actif plusieurs projets dont l’acquisition, l’aménagement et la viabilisation du foncier du Village Cécilia.

Conservatrice des savoir-faire et du patrimoine, elle fut pionnière dans la valorisation des chants et danses traditionnelles avec le groupe culturel du village Cécilia « WAROKOMA ».

Gardienne de la tradition et de la culture, Rosita SABAYO était une femme guyanaise « poto mitan » et inspirante. Son naturel, sa sagesse et sa ténacité laisseront une empreinte qui restera à jamais dans les cœurs même après sa disparition survenue l’an passé, laissant le village endeuillé.


From 2019, the Municipality of Matoury wishes to rename all schools that do not have a name. The school group located in the Larivot district responded to the project. Naming a school being an important act, a consultation process was undertaken with the educational community and the representatives of the parents of pupils. Among the proposals received, the choice fell on the appointment of Rosita SABAYO, former Chief of the Native American village located near the establishment, who died on August 21, 2021 as a result of Covid-19.

The naming ceremony in the presence of the students, members of the Cécilia village, the educational team and representatives of the Rectorate will be held on Saturday June 25, 2022 at 9:00 a.m. at the Groupe Scolaire du Larivot – 4 rue de la Marée

It should be noted that this designation echoes the strong cultural mix of the territory, with the presence of three Amerindian villages in the town and also participates in a process of feminization of the names of public buildings.

Focus on Rosita SABAYO:

Rosita MAKOSI, wife SABAYO born on April 23, 1966 in the town of Matoury was the youngest of six siblings and the granddaughter of Cécilia SABAYO, founding mother of the village Cécilia. She comes from the Arawak community, one of the six Amerindian nations present on Guianese territory.

Rosita SABAYO General Manager Deputy to the town hall of Matoury, was customary Chief of the village Cécilia and President of the Association for the Defense of Arawak Interests of Larivot (A.D.I.A.L).

A committed woman, she has carried out several projects to her credit, including the acquisition, development and servicing of land in Village Cécilia.

Curator of know-how and heritage, she was a pioneer in the promotion of traditional songs and dances with the cultural group of the village Cécilia "WAROKOMA".

Custodian of tradition and culture, Rosita SABAYO was an inspiring Guyanese “poto mitan” woman. His naturalness, his wisdom and his tenacity will leave an imprint that will remain forever in hearts even after his disappearance last year, leaving the village in mourning.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2022
Lancements 2022
Vol 257 Ariane 5

Annonceurs

Régie publicitaire