aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

11/07/22
Insee : 1 habitant sur 3 en situation de grande pauvreté en 2018

En Guyane, 29% des habitants vivent en situation de grande pauvreté en 2018, cumulant au moins sept privations matérielles et une forte pauvreté monétaire. Les ménages complexes (ménages comportant plusieurs familles, plusieurs générations) et les familles monoparentales sont particulièrement confrontées à cette pauvreté intense. Les deux tiers des personnes en situation de grande pauvreté sont des étrangers.

En Guyane, 53 % de la population vit sous le seuil de pauvreté, soit avec moins de 1 010 euros par mois, en 2017. En comparaison, ce taux s’élève à 14 % en France métropolitaine. Par ailleurs, la moitié des Guyanais sont en situation de privation matérielle et sociale, soit quatre fois plus qu’en France métropolitaine. Ils subissent au moins cinq privations dans leur vie quotidienne, parmi une liste de treize. Ces restrictions concernent le logement, l’habillement, l’alimentation, les loisirs et d’autres besoins, tels que l’accès à internet à domicile ou la possession d’une voiture. Parmi cette population touchée par la pauvreté, certains Guyanais subissent une pauvreté plus intense et sont en situation de grande pauvreté. Ils cumulent à la fois une forme sévère de pauvreté monétaire et au moins sept privations matérielles et sociales. Le cumul de ces deux formes de précarité témoigne de difficultés plus intenses dans la vie quotidienne. Cette publication se concentre uniquement sur les personnes vivant en logement ordinaire, faute de données descriptives sur les autres populations dans l’enquête Statistiques sur les Ressources et Conditions de Vie (sources).

29% des Guyanais en situation de grande pauvreté en 2018
En Guyane, 29 % de la population est en situation de très grande pauvreté en 2018 (figure 1), soit quatorze fois plus qu’en France métropolitaine (2,1 %). Les Guyanais sont encore plus fréquemment touchés par des situations de grande pauvreté, alors qu’ils sont déjà bien plus souvent concernés par l’une des deux formes de pauvreté, qu’elle soit monétaire ou en condition de vie. En comparaison, en Martinique, la grande pauvreté concerne 10 % de la population, 12 % en Guadeloupe et 14 % à La Réunion. En France, hors Mayotte, la grande pauvreté concerne 2,4 % de la population, dont un quart vit dans les DROM. Par ailleurs, les Guyanais en situation de grande pauvreté le ressentent fortement sur le plan financier : 90 % d’entre eux jugent leur situation financière difficile, voire ont besoin de s’endetter, pour finir les fins de mois.



Lire la suite ici.


In French Guiana, 29% of the inhabitants live in extreme poverty in 2018, accumulating at least seven material deprivations and severe monetary poverty. Complex households (households comprising several families, several generations) and single-parent families are particularly confronted with this intense poverty. Two-thirds of people living in extreme poverty are foreigners.

In French Guiana, 53% of the population lives below the poverty line, i.e. with less than 1,010 euros per month, in 2017. In comparison, this rate is 14% in metropolitan France. In addition, half of Guianese are in a situation of material and social deprivation, i.e. four times more than in metropolitan France. They experience at least five deprivations in their daily lives, from a list of thirteen. These restrictions relate to housing, clothing, food, leisure and other needs, such as internet access at home or car ownership. Among this population affected by poverty, some Guianese suffer from more intense poverty and are in a situation of great poverty. They accumulate both a severe form of monetary poverty and at least seven material and social deprivations. The combination of these two forms of precariousness testifies to more intense difficulties in daily life. This publication focuses only on people living in ordinary housing, for lack of descriptive data on other populations in the Statistics on Resources and Living Conditions survey (sources).

29% of Guianese living in extreme poverty in 2018
In French Guiana, 29% of the population lived in very serious poverty in 2018 (Figure 1), fourteen times more than in mainland France (2.1%). Guianese are even more frequently affected by situations of extreme poverty, even though they are already much more often affected by one of the two forms of poverty, whether monetary or in terms of living conditions. In comparison, in Martinique, severe poverty concerns 10% of the population, 12% in Guadeloupe and 14% in Reunion. In France, excluding Mayotte, extreme poverty affects 2.4% of the population, a quarter of whom live in the DROMs. In addition, Guianese in a situation of extreme poverty feel this strongly financially: 90% of them consider their financial situation difficult, or even need to go into debt, to finish the end of the month.



Read more here.
 

 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2022
Lancements 2022
Vol 257 Ariane 5

Annonceurs

Régie publicitaire