aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

21/07/22
Le Président de la CACL apporte son soutien à la Maire de Cayenne

Serge SMOCK, Président de la CACL, tient à apporter son soutien le plus total à Sandra TROCHIMARA, Maire de Cayenne, à la suite de sa décision d’entamer ce jour une grève de la faim illimitée face aux installations fréquentes de migrants dans le centre-ville de la capitale.

Une situation qui malheureusement perdure, et ce alors que de nombreuses alertes ont été formulées ces derniers mois. Comment peut-on accepter, dans notre territoire guyanais, et donc français et européen, que des familles entières venues pour la plupart de Syrie via le Brésil, continuent à venir demander asile, et ce alors même que nos structures sont déjà insuffisantes ou inadaptées pour la population existante ?

Au-delà de ce retard de développement qui s’accroît année après année, et des questions que l’on peut se poser sur les raisons de ces arrivages réguliers, c’est un spectacle d’inhumanité désolant, indigne d’un grand pays comme la France, auquel on assiste tristement dans les rues de Cayenne, faute d’espace d’accueil et d’hébergements appropriés.

Le Président de la CACL témoigne donc de sa solidarité envers Madame le Maire de Cayenne qui, au travers de cette décision, illustre parfaitement une exaspération que l’on doit comprendre et partager.

Il reste attentif à l’évolution de la situation et exhorte l’ensemble des acteurs (Etat, élus, associations) à se réunir au plus vite afin que les solutions à la hauteur des problématiques soient enfin trouvées, actées et mises en œuvre à l’échelle de la Guyane.


Serge SMOCK, President of the CACL, wishes to give his fullest support to Sandra TROCHIMARA, Mayor of Cayenne, following her decision to begin an indefinite hunger strike today in the face of the frequent settlements of migrants in the center-capital city.

A situation that unfortunately persists, despite the fact that many alerts have been issued in recent months. How can we accept, in our territory of French Guiana, and therefore French and European, that whole families who have come for the most part from Syria via Brazil, continue to come and seek asylum, even though our structures are already insufficient or unsuitable for the existing population?

Beyond this delay in development which increases year after year, and the questions that we can ask ourselves about the reasons for these regular arrivals, it is a sad spectacle of inhumanity, unworthy of a great country. like France, which we witness sadly in the streets of Cayenne, for lack of reception space and appropriate accommodation.

The President of the CACL therefore shows his solidarity with the Mayor of Cayenne who, through this decision, perfectly illustrates an exasperation that we must understand and share.

He remains attentive to the evolution of the situation and urges all the actors (State, elected officials, associations) to meet as soon as possible so that the solutions to the level of the problems are finally found, recorded and implemented at the scale of French Guiana.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2022
Lancements 2022
Vol 257 Ariane 5

Annonceurs

Régie publicitaire