aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

05/09/22
Alerte éthéphon en Martinique, évaluation des risques en Guyane

Dans le cadre de ses missions de contrôle en matière de sécurité sanitaire des fruits et légumes, la Direction de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DEETS) de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) de la Martinique, a réalisé ces dernières semaines des analyses de résidus de produits phytopharmaceutiques dans des bananes.

Les prélèvements, acheminés et analysés en laboratoire spécialisé, ont montré l’utilisation de l’éthéphon sur 25 lots de bananes plantains (pour 37 prélèvements effectués). Les circuits de distribution concernés ont immédiatement suspendu leurs achats auprès des fournisseurs suspectés.

L'éthéphon est un régulateur de croissance végétale utilisé pour promouvoir la maturation de certains fruits comme les tomates, les betteraves ou encore le café. Il est donc notamment autorisé en culture d’ananas pour accélérer la floraison. Or dans ces cas, cette molécule est pulvérisée sur les fruits cueillis encore verts pour accélérer le passage vers la couleur jaune afin de présenter à la vente des produits plus attrayants pour le consommateur. Cet usage pour le mûrissement des bananes n’est pas autorisé.

Courant 2016, en Guyane, des analyses réalisées par la DGCCRF et le SALIM avait mis en évidence deux utilisations d’éthéphon frauduleuses. Des suites administrative et pénales avaient été engagées à l’encontre des contrevenants.
Suite à cette nouvelle alerte en Martinique, les services de l’État en Guyane ont été sollicités. Ainsi, cinq services d’État dont le service de l’alimentation de la Direction Générale des Territoires et de la Mer (DGTM), sont en cours d’évaluation du risque en Guyane et de coordination. Des prélèvements sont notamment prévus à différents niveaux de production et de commercialisation afin de vérifier si une contamination existe sur certains fruits en Guyane.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) classe ce produit comme « légèrement dangereux ».
S’agissant des utilisateurs, un usage non maîtrisé est susceptible d’occasionner plusieurs types de symptômes tels que des brûlures de la peau, des lésions oculaires, des diarrhées, des crampes d'estomac ou l'augmentation de l'appétit.
S’agissant des consommateurs, l’évaluation toxicologique de l’éthéphon menée par l'OMS en 2015, conclut qu’il est peu susceptible de présenter un risque cancérigène.

La Direction générale de la santé a sollicité l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) afin d’obtenir de celle-ci un avis circonstancié.


As part of its control missions in terms of safety of fruits and vegetables, the Directorate of Economy, Employment, Labor and Solidarity (DEETS) of consumption and fraud control (DGCCRF) of Martinique, has conducted in recent weeks analysis of residues of plant protection products in bananas.

The samples, sent and analyzed in a specialized laboratory, showed the use of ethephon on 25 lots of plantains (for 37 samples taken). The distribution channels concerned immediately suspended their purchases from the suspected suppliers.

Ethephon is a plant growth regulator used to promote the ripening of certain fruits such as tomatoes, beets or coffee. It is therefore authorized in pineapple crops to accelerate flowering. In these cases, this molecule is sprayed on the still green fruits to accelerate the passage towards the yellow color in order to present more attractive products for sale to the consumer. This use for ripening bananas is not authorized.

In 2016, in Guyana, analyses carried out by the DGCCRF and SALIM had highlighted two fraudulent uses of ethephon. Administrative and criminal proceedings were initiated against the offenders.
Following this new alert in Martinique, the State services in French Guyana were called upon. Thus, five state services including the food service of the Directorate General of Territories and the Sea (DGTM), are currently assessing the risk in French Guiana and coordination. Sampling is planned at different levels of production and marketing to verify whether contamination exists on certain fruits in French Guiana.

The World Health Organization (WHO) classifies this product as "slightly dangerous".
For users, uncontrolled use is likely to cause several types of symptoms such as skin burns, eye damage, diarrhea, stomach cramps or increased appetite.
With regard to consumers, the toxicological evaluation of ethephon conducted by the WHO in 2015, concludes that it is unlikely to pose a carcinogenic risk.

The Directorate General of Health has requested the National Agency for Food, Environmental and Occupational Health Safety (ANSES) to obtain a detailed opinion.

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2022
Lancements 2022
Vol 258 Ariane 5

Annonceurs

Régie publicitaire