aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

27/10/22
Lutte contre la pêche illégale : Opérations « coup de poing »

Sous l’autorité du préfet de la région Guyane, délégué du gouvernement pour l’action de l’État en mer (AEM), les services de l’État en Guyane ont mené une action renforcée en matière de lutte contre la pêche illégale étrangère.
Du 9 au 21 octobre 2022, plusieurs opérations « coup de poing » menées dans l’ensemble de la zone par les moyens des Forces Armées en Guyane (FAG) ont permis le déroutement et la destruction de trois tapouilles brésiliennes, ainsi qu’un déroutement sans destruction d’un navire vénézuélien non licencié. Les capitaines des
trois tapouilles brésiliennes ont été placés en garde-à-vue.

Par ailleurs, huit autres tapouilles en pu être contrôlées en action de pêche illégale. S’agissant de leur premier contrôle pour ce type d’infraction, elles ont fait l’objet d’un traitement administratif (saisies de la cargaison et des apparaux de pêche, sans déroutement). Au total, durant cette période, 50 tonnes de poissons, 400 kg de vessies natatoires et 57km de filets ont été appréhendés.
Ces actions, qui ont permis d’intercepter plusieurs embarcations étrangères de pêche illégale, de jour comme de nuit, de la frontière surinamaise à la frontière brésilienne, s’inscrivent dans une stratégie des services de l’État visant à lutter le plus fermement contre la pêche illégale étrangère, véritable fléau frappant la zone maritime de Guyane.
Outre l’impact logistique de la destruction des navires de pêche, les différentes saisies réalisées durant cette période représentent un important préjudice financier pour les pêcheurs illégaux, évalué à plus de 400 000 euros.


Under the authority of the Prefect of the French Guiana region, delegate of the government for the action of the State at sea (AEM), the services of the State in French Guiana have carried out a reinforced action in the fight against illegal foreign fishing.
From October 9 to 21, 2022, several "punching operations" carried out in the whole area by the means of the Armed Forces in French Guiana (FAG) allowed the diversion and the destruction of three Brazilian tapouilles, as well as a diversion without destruction of an unlicensed Venezuelan vessel. The captains of the
three Brazilian tapouilles were taken into custody.

In addition, eight other tuna vessels were checked for illegal fishing. As this was their first control for this type of infraction, they were treated administratively (seizure of the cargo and fishing gear, without diversion). In total, during this period, 50 tons of fish, 400 kg of swim bladders and 57 km of nets were apprehended.
These actions, which allowed the interception of several foreign illegal fishing boats, day and night, from the Surinamese border to the Brazilian border, are part of a strategy of the State services aiming at fighting as strongly as possible against foreign illegal fishing, a real scourge affecting the maritime area of French Guiana.
In addition to the logistical impact of the destruction of the fishing vessels, the various seizures made during this period represent an important financial loss for the illegal fishermen, estimated at more than 400,000 euros.

 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2022
Lancements 2022
Vol 258 Ariane 5

Annonceurs

Régie publicitaire