aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

25/02/07
Collectif de soutien aux Amérindiens du Haut-Maroni


APPEL A SIGNATURES

du Collectif de soutien aux Amérindiens du Haut-Maroni
(créé le 25 février suite à la réunion qui s'est tenue à Kourou le 10 février)
pour les aider à défendre leur droits fondamentaux
face aux décisions de l’Etat au sujet du Parc Amazonien de Guyane
 
A la suite de l’initiative des organisations Amday et Oka Mag’, qui a réuni plus de 100 personnes à Kourou le 10 Février 2007 (voir article sur blada) sur les thèmes du Parc Amazonien de Guyane et de l'intoxication au mercure des populations Amérindiennes et à la suite de l’appel que Brigitte Wyngaarde y a lancé pour ne pas laisser seuls les Amérindiens du Haut Maroni face aux décisions de l’Etat au sujet du Parc Amazonien de Guyane, nous nous sommes réunis le 25 février 2007 pour créer un Collectif de soutien aux Amérindiens du Haut Maroni.


Organisations à l'origine du Collectif :

Amday, Association Oka Mag', Attac Guyane, la FOAG (Fédération des organisations Amérindiennes de Guyane), Kupun Upun Kom He Heitéi, Les Verts-Guyane, la Ligue des Droits de l'Homme, Solidarité Guyane, Villages de Guyane

Associations et personnalités ayant manifesté leur soutien
depuis la publication de cet appel en date du 25 février 2007 :
GEPOG (Groupement d'étude et de protection des oiseaux de Guyane), association Kwata
, CSIA Nitassinan (Comité de Solidarité avec les Indiens des Amériques), Survival France, Pierre-Michel Forget (MNHN), Emmanuel Lafont (Evêque de Cayenne), Antoine Karam (secrétaire général du PSG), Chantal Berthelot (1ere vice-presidente du Conseil Régional de Guyane), Solidaires-Guyane, Sepanguy, Phil Labonté (Association palikour PAYIKWENE), Jocelyn Thérèse (COICA),  Gisèle Tarnus (Présidente de la SREPEN association de Protection de l'environnement à l'ile de la Réunion), ICRA International, Uman Art, Attac Guadeloupe, GITPA-IWGIA France, La section de l'île de Cayenne de la Fédération du Parti Socialiste


Texte de la pétition

Collectif de soutien aux Amérindiens du Haut-Maroni

Nous membres du Collectif constatons que les souhaits des Amérindiens du Haut Maroni (Wayanas et Tekos) exprimés lors de l’enquête publique pour la création du Parc Amazonien de Guyane n’ont pas été pris en compte malgré l’avis favorable des Commissaires Enquêteurs.

Nous demandons instamment à Madame la Ministre de l’Environnement et du Développement Durable de surseoir à la mise en place du décret de création du Parc Amazonien de Guyane tant que ne sera pas prise en compte la volonté des Amérindiens du Haut-Maroni exprimée dans la pétition ci-jointe.



Pour soutenir cette initiative, envoyez un message à l'adresse suivante :
soutien.hautmaroni@gmail.com en indiquant (au minimum) ce qui suit :

Avec le Collectif je soutiens les Amérindiens du Haut-Maroni

Nom :
Qualité ou organisation :
Commune :
Téléphone :



Texte de la pétition signée en octobre 2006 par 285 adultes Wayana dans le cadre de l'enquête publique concernant le Parc Amazonien de Guyane :

Monsieur le Président de la commission d'enquête,

Nous, amérindiens citoyens du Haut-Maroni, nous déclarons opposés au projet de Parc Amazonien de Guyane tel qu’il est constitué par l’administration, aux motifs suivants :

notre volonté de bénéficier de la proximité du cœur du Parc, afin de protéger nos lieux de vie et d’activité n’a pas été retenue dans ce projet ;
rien ne nous protège contre les nombreuses nuisances liées à l’orpaillage; au contraire le projet contient certaines dispositions favorables à l’orpaillage.
le projet ne garantit pas nos Communautés contre les intrusions sur nos espaces de vie et d’activité.

Pétition à l'initiative de l'association "KUPUN KOM HE HEITËI" - octobre 2006



La section de la Ligue des Droits de l'Homme de Cayenne quant à elle a soutenu dès le mois de janvier la position des Amérindiens Teko et Wayana de Guyane, telle qu'elle a été exprimée dans un courrier adressé au Président de la République le 31 décembre 2006. Elle a déjà soutenu la pétition signée par plus de 1000 personnes au sujet de la limite du futur parc national demandant que les villages amérindiens soient situés dans la zone coeur du parc pour être protégés de tout orpaillage. Elle constate encore une fois le mépris avec lequel sont traités ces populations du haut Maroni auxquels les droits fondamentaux au développement, aux communications, à la santé et à l'éducation sont très loin d'être garantis.



Pour soutenir cette pétition, envoyez un message à l'adresse suivante :
soutien.hautmaroni@gmail.com en indiquant (au minimum) ce qui suit :

Avec le Collectif je soutiens les Amérindiens du Haut-Maroni

Nom :
Qualité ou organisation :
Commune :
Téléphone :