aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

28/06/05
Communiqué du CIRAD-ENGREF Kourou

Soutenance publique de thèse sur l’orpaillage

Mme Heidy SCHIMANN soutiendra publiquement le vendredi 1er juillet 2005 sa thèse intitulée « Impact de perturbations liées à l’orpaillage sur l’évolution des communautés et fonctionnalités microbiennes d’un sol » devant un jury international d’experts scientifiques pour l’obtention du grade de docteur de l’ENGREF , spécialité « Sciences Forestières ». Ce jury est notamment honoré de la présence de Joao Ferraz, chercheur à l’INPA de Manaus (Amazonia), spécialiste du reboisement des sites dégradés.

Le travail de Mme Schimann s’est intéressé aux microbes (communautés bactériennes) responsables des fonctions biologiques du sol, dans le but de voir si un sol minier revégétalisé récupérait des performances identiques à celles d’un sol de forêt. L’hypothèse est que le fonctionnement biologique du sol (sa capacité à fournir des éléments nutritifs aux végétaux grâce à la transformation de la matière organique par l’activité des microbes) est, plus que l’ombrage, le facteur principal à surveiller qui limite le retour de la couverture forestière sur les sites dégradés. Conformément aux concepts modernes de l’ingénierie écologique, on s’attache alors à surveiller la reconstitution de l’écosystème en garantissant en tout premier lieu que les grands cycles biogéochimiques (carbone, eau, azote …) sont bien restaurés, avant d’observer la reconstitution visuelle du paysage.

Une première série d’observations a été mené autour de la Mine Boulanger (site où des expérimentations de reboisement suivies existent depuis plusieurs années) en comparant des sols de zones révégétalisées et des zones de forêt voisines avec plusieurs techniques de laboratoires (mesures de la qualité de la matière organique et spectroscopie dans le proche infra-rouge). Ces observations ont montré que grâce à la plantation de légumineuses, le sol avait rapidement récupéré un fonctionnement similaire à la forêt.

Les techniques utilisées sont pertinentes pour caractériser l’état d’un sol tout au long de la réhabilitation d’un site (qu’il soit revégétalisé artificiellement ou reconstruit par régénération naturelle).

Une seconde série d’observations en laboratoire a permis d’expliquer comment les microbes du sol réagissaient à la perturbation par le mercure ou par la chaleur.

Cette soutenance publique est l’ultime étape d’un travail de 4 années conduit en Guyane sous la direction de chercheurs résidents, en partenariat entre l’Office National des Forêts et l’Unité Mixte de recherches Ecologie des Forêts de Guyane (INRA , CIRAD , CNRS , ENGREF), avec l’aide des fonds du Contrat de Plan Etat Région octroyés aux opérations de recherche du GIS Silvolab.

La plupart des analyses de laboratoire ont été effectuées en métropole faute de matériel disponible en Guyane. Des fonds du Ministère de la Recherche et des organismes CNRS, CIRAD et INRA devraient prochainement combler ces manques. Ce travail a cependant de grandes chances de rester sans suite dans l’immédiat en Guyane. Les faibles moyens de la communauté scientifique de Guyane et l’absence de demande locale conduisent en effet à recentrer nos forces sur l’étude de la forêt naturelle exploitée pour le bois, en abandonnant l’étude de ces situations très fortement perturbées. Restera alors à capitaliser ce savoir-faire – qui profitera peut être à une communauté internationale - en attendant des temps meilleurs.
[1] Ecole Nationale du Génie Rural, des Eaux et des Forêts

[1] Institut National de la Recherche Agronomique
[1] Centre International de Recherche Agronomique pour le Développement
[1] Centre National de la Recherche Scientifique


Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 26 Soyuz ST-B

Annonceurs

Régie publicitaire