aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

11/03/08
Communiqué du CNRS Guyane

Programme AMAZONIE : Restitution de la phase 1 et évaluation des projets phase 2
Le conseil scientifique du programme interdisciplinaire de recherche AMAZONIE du CNRS se réunit en Guyane du 10 au 14 mars. L’ordre du jour de cette réunion comporte deux temps forts : d’une part, la restitution des projets de recherche de la phase 1 du programme (2004-2007), et, d’autre part, l’évaluation des projets déposés au titre de l’appel à propositions pour la période 2008-2011.

Le programme Amazonie du CNRS a pour objectif général de développer en Guyane l’effort de recherche sur les systèmes amazoniens. L’interdisciplinarité – le fait de faire travailler ensemble des scientifiques d’horizons divers – est au coeur du projet scientifique. Elle doit permettre de traiter les problématiques complexes de l’Amazonie.

Acquis de la phase 1
Les acquis de la phase 1 sont le développement des moyens techniques et de terrain en Guyane, une plus grande structuration scientifique et institutionnelle des organismes, la création d’un savoir et d’un savoir-faire régional autour des thèmes de la biodiversité.

Le programme a principalement permis :

  • - de lancer des opérations de recherches nouvelles : chimie de la biodiversité, technologies bio-inspirées, écologie des communautés, dynamique de la biodiversité, biologie de la conservation (espèces en danger), maladies émergentes, anthropologie, fonctionnement des écosystèmes (hydro/bio/geophysique).… Ces travaux ont donnés lieu à plus de 80 publications scientifiques de haut niveau sur la période considérée.
  • - de développer la prospective scientifique sur les systèmes amazoniens : programmes, méthodologie (tenue d'ateliers scientifiques : Ecolab, Maladies émergentes/Eremiba, Workshop META de mathématiques appliquées, …)
  • - de renforcer les moyens de recherche du CNRS en Guyane. A la station des Nouragues : mise en place d'un ensemble d'équipements pour l' étude de la canopée (COPAS, bulles des cimes) , développement des infrastructures d'accueil et de travail (carbets), mise à niveau des services (eau, électricité, communications...) , description détaillée du terrain et des communautés végétales et animales dans la zone d’étude, etc.... Au barrage de Petit-Saut : financement de la mise à niveau d'infrastructures d'accueil au laboratoire Hydreco, conventionnement des services.
  • - de développer des moyens analytiques en Guyane : laboratoire de chimie des matériaux et des substances naturelles, laboratoire de biologie des sols,
  • - d’agir pour le développement de la recherche interdisciplinaire et inter-organismes : partenariats de recherche avec des chercheurs de divers organismes, CIRAD, INRA, IRD, ONF, ONCFS et enseignants chercheurs de l’UAG et de l’ENGREF, renforcement de l'UMR Ecofog, présidence du GIS Silvolab et prospective pour le GIS IRISTA (Institut de recherche interdisciplinaire sur les systèmes et territoires amazoniens).
  • - de faire partager les enjeux de la recherche en Guyane au grand public par une politique active de communication et médiation scientifique : évèmentiels (Fête de la Science), cycles de conférences, participation à l’édition d’ouvrages scientifiques et de films audiovisuels, articles de presse (presse écrite ou en ligne), communiqués de presse, émissions, reportage dans les grands supports médias régionaux ou nationaux, etc…

Attendus de la phase 2
Les objectifs de la phase 2 sont de prolonger et de renforcer ces actions. Le domaine d’intervention scientifique sera toujours plus centré sur la biodiversité, à tous les niveaux d’organisation du vivant. L’un des grands objectifs de la phase 2 est aussi d’inciter les chercheurs des Sciences humaines à rejoindre le programme autour de la problématique « biodiversité » : sa perception par les sociétés amazoniennes, sa place dans la dynamique des territoires amazoniens. Au final, les attendus du programme sont d’ordre fondamental, avec des connaissances à acquérir sur la biodiversité et des théories à construire, mais aussi très appliqués, avec des réponses à des problématiques diverses prégnantes en Amazonie : santé, gestion des espaces naturels, valorisation des ressources génétiques et de la diversité biologique.

Ce sont plus de 50 propositions de recherches qui ont été déposées sur l’ensemble de ces sujets. Le Conseil scientifique en retiendra une dizaine à l’issue de sa réunion de mi-mars.

Plus d’informations
Site web du CNRS : http://www.guyane.cnrs.fr,
- Voir la rubrique « magazine » pour des informations sur les différents programmes et
actions du CNRS en Guyane
- Accès direct au programme AMAZONIE
http://www.guyane.cnrs.fr/projamazonie.html

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 26 Soyuz ST-B

Annonceurs

Régie publicitaire