aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

VIE ET MORT DES FILIÈRES SUR LE PÔLE GUYANE : UNE LOGIQUE BANANIÈRE
par Marianne Palisse, Grégory Bériet, Isabelle Pierrejean, Gérard Police
(Bureau du SNESUP section Guyane, 12 septembre  2013)

L'offre de formation dans l'enseignement supérieur en Guyane est un enjeu considérable pour l'avenir de ce territoire. Il s'agit de savoir dans quels domaines seront formées les futures forces vives guyanaises, alors qu'une bonne partie de la jeunesse n'a pas les moyens de partir étudier hors du département.

Vu de l'extérieur, on peut imaginer qu'un sujet de cette importance fait l'objet d'une réflexion intense à l'université, mettant à contribution les universitaires spécialistes de toutes les disciplines ainsi que différents partenaires socioprofessionnels extérieurs : rectorat, entreprises, administrations, etc.

On peut penser que les responsables mobilisent toute leur énergie à animer des débats d
e haute tenue et passionnés pour tenter, chiffres et données à l'appui, de trouver les réponses les plus adéquates à des questionnements croisés : quels sont les besoins sur le terrain ? quelle est la demande sociale ? quels sont les moyens que l'université peut consacrer à telle ou telle formation étant donné son actuelle faiblesse en moyens humains
? quelles sont éventuellement les priorités à établir alors que la Guyane manque de tout ?
faut-il privilégier des filières généralistes et pluridisciplinaires ou opter pour une spécialisation poussée ?

En réalité, cette représentation de l'université comme un lieu de réflexion et de débat
est largement surfaite. C'est même plutôt l'encéphalogramme plat de ce côté, alors même qu'une refonte importante de l'offre se prépare pour l'année 2014, puisque le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche est à nouveau en train de modifier les règles d'habilitations des formations.

Quant à la logique de l'offre de formation actuelle, elle ne saute pas aux yeux. Il ne sera pas possible de dresser ici un panorama complet, mais voici quelques exemples :

lire la suite (pdf)


Autres chroniques de l'année 2013