aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jodla 09/01/09
Des voeux, des petits bavardages, et des élus

Malgré l’actualité tragique, cette période des vœux est décidément bien réjouissante et il serait dommage de ne pas s’attarder sur quelques prestations de nos chers élus, ne serait-ce que pour se rafraîchir un peu les idées. On aurait pu croire jusqu’ici que l’entente cordiale régnait entre eux depuis l’affaire des barrages. Que nenni ! Ce matin sur Radio Guyane, au micro de Nicolas, dans une envolée au lance-flamme, Christiane a déclaré la guerre. Citons-la de mémoire (en substance) : Changer de statut pour changer de statut, si les élus continuent à ne pas faire leur boulot, ça ne sert strictement à rien. Allo Alain, allo Antoine, vous avez bien entendu ? Ingrate Christiane. Pendant les barrages, Alain, tout généreux, avait pourtant dit gentiment : « Tout le monde peut faire des erreurs, et une loi scélérate, ça peut s’abroger ». Allusion à peine voilée au fait que Christiane était à l’Assemblée nationale en 2007 quand a été votée la loi de finances rectificative instituant en Guyane une taxe additionnelle sur le carburant (texte de loi). Ainsi, chacun va son chemin sur des pistes semblables à celle de Cacao (vidéo). A nous de deviner où elles mènent.

Essayons quand même.

Le 7 janvier sur Télé Guyane, Alain nous expédiait ses voeux en moins d’une minute chrono dans un baragouin approximatif créole-français (voir journal du 7 en ligne). Juste pour être compris de ceux qui ne maîtrisent ni l’un ni l’autre. Et dire qu’il y en a qui s’appliquent jour après jour à nous faire entendre la belle mélodie créole. Françoise Loe-Mie et Clotilde Séraphin ont dû en avaler leur micro ! Ainsi, le 7 janvier, Alain répondait à Alexandre qui le questionnait sur les compétences du Conseil Général en matière de prévention de la délinquance des jeunes : « …le législateur » disait Alain, « a fait des lois qui bien sûr favorisent la protection de la jeunesse au détriment de l’autorité parentale. » Perdu ! Un lecteur de blada vient juste de nous apprendre, preuves à l’appui, qu’il existe pour le président du Conseil Général en personne de vraies possibilités d’agir es qualité dans le cadre de la loi pour l’égalité des chances. Un champ d’action qui a dû rester planqué quelque part derrière le drapeau jaune-vert de son bureau. Là, juste sous l’étoile… c’est là.

Antoine, c’était le 8 sur Télé Guyane
(voir journal du 8 en ligne). Avec Alexandre encore, celui qui pose des questions qui fâchent… On n’avait jamais vu aussi bien ses dents du haut, à Antoine. Même qu’il en arrivait à béguayer tant il essayait d’être aimable. « Mais je plaisante ! », disait-il à Alexandre d’un ton badin, histoire de bien montrer que cette fois il ne lui volerait pas dans les plumes, à cet insolent journaliste. Sinon, il faudrait encore présenter ses excuses. Une fois, ça suffira. Avant de tirer sa révérence, Antoine, il aimerait bien nous laisser un petit souvenir. Une petite réforme institutionnelle par exemple. A quoi ça sert ? Il va nous l’expliquer, c’est promis ! Quoi où et comment, il ne sait pas encore, mais ça vient. D’ailleurs, quand il dit une chose Antoine, c’est comme quand il signe un accord*, c’est peut-être juste pour plaisanter. Comme il ne prévient pas toujours…


Pour aider un peu le lecteur éloigné qui aurait une fâcheuse tendance à se tenir à l’écart de l’actualité de notre beau pays, voici un petit décodeur, dans l’ordre de citation :
Nicolas = Nicolas Piétrus, journaliste à RFO (a cumulé ce métier il y a quelques années avec celui de chargé de communication de la mairie de Kourou avant que le préfet n’y mette fin)
Christiane = Christiane Taubira, députée de la première circonscription de la Guyane depuis 15 ans.
Alain = Alain Tien-Liong, président du Conseil Général de Guyane depuis mars 2008.
Antoine = Antoine Karam, président du Conseil Régional de Guyane depuis presque 17 ans.
Alexandre = Alexandre Rozga, journaliste à RFO (a interrogé Antoine le 4 décembre 2008 dans des conditions orageuses : extrait en ligne sur Youtube).

* Sur le protocole d’accord de fin de conflit du prix du carburant, Antoine s’était engagé à appeler à la levée des barrages aussitôt l’accord signé. Il ne l’a pas fait et a même encouragé les barragistes à tenir encore... (jodla du 4/12/08 : ce soir, les masques sont tombés)

Pour voir les vidéos ci-dessous, il est conseillé d'utiliser Mozilla Firefox,
sinon, utilisez les liens vers youtube signalés ci-dessus.
La route de Cacao, août 2008, (sur Youtube)
qui sert à approvisionner les marchés de Guyane par les Hmongs :

Extrait du journal de Télé Guyane du 4 décembre 2008 (sur Youtube)

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 19 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire