aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jodla 20/01/10
Collectivité unique : la tournée des popotes

Si certains voient dans cette collectivité unique qui nous est proposée une véritable occasion de rebattre toutes les cartes, de tracer ensemble une route plus droite qui mène au progrès, et de mettre enfin un pilote dans l'avion, d'autres, peut-être plus pragmatiques ou mieux informés... ou seulement plus frileux, n'y voient que le danger de s'écarter du droit commun. Nous avons essayé de faire la tournée des popotes pour voir ce qui se dit sur le net :

- Rodolphe Vérin, ex-directeur des Assédic de Guyane, qui nous avait fait connaitre son opposition à l'article 74, vient de nous adresser son avis sur le vote du 24 janvier : Il est urgent de dire Non.

- Guyane 74 a abandonné son trombinoscope pour un NON anonyme.

- Guyane 73 appelle à voter OUI le 24 janvier et publie une lettre de la ministre de l'outre-mer, du 19 janvier, en réponse à 10 questions de Rodolphe Alexandre.

- Curieusement, Chantal Berthelot, très mesurée au lendemain de sa défaite du 10 janvier, n'a pas encore pris position pour le 24 sur son site internet, et n'a pas non plus relayé le communiqué de l'AGEG du 16 janvier annonçant un vigoureux NON.

- Le Parti Socialiste Guyanais, en pleine déroute, n'a pas encore trouvé moyen de donner un avis sur son site, malgré la disponibilité de sa dirigeante. (A noter quand même un lien du 19 janvier concernant Auplata). On sait que ce dernier n'a plus, de toute façon, l'oreille de personne (sauf de RFO), et qu'une partie de ses troupes suit fidèlement le dissident Rodolphe Alexandre.

- Walwari, pour qui ce scrutin ne représente qu'une réforme administrative, rien de plus, appelle à voter blanc. Allez comprendre !

- Les Nouvelles Forces de Progrès, dont on se demande encore si ces forces-là sont plus d'une poignée, a déjà appelé à voter NON par communiqué, au lendemain du scrutin du 10.

- Les Forces Démocratiques de Guyane ont appelé à voter NON, avec arguments à l'appui, sur le site de Gil Horth.

- L'UMP Guyane, par la voix de son "chargé de mission" Rémy-Louis Budoc a appelé à voter OUI (3 questions à Rémy-Louis Budoc, sur le site de France-Guyane), avec un commentaire savoureux : « Nous restons cohérents sans chercher à faire des petits calculs politiciens ».
Les récents succès du brillant Boris Chong-Sit n'ont pas convaincu Léon Bertrand qui, du fond de sa prison, appelle à voter NON (journal Radio Guyane du 19 janvier à 18h).

- Allo les Verts-Guyane ? La déclaration sur le site des Verts Guyane peut difficilement valoir pour les deux scrutins. Il existe une vie après le 74...

- Sur le site du Conseil Général, le président Alain Tien-Liong a pris acte du vote des Guyanais le 10 janvier. Point final.

- Le site d'Evolution Martinique donne la parole à Balladur : Balladur préconise la collectivité unique dans les DOM.

- Professeur de droit public à l'Université Rennes 1, Anne-Marie Le Pourhiet (qui avait appelé à voter non le 10 janvier : Nou pa ka acheté chat en sac) a remis son petit tailleur Chanel pour dire NON le 24, sur le site de la droite martiniquaise : Le Scrutateur.

- Serge Letchimy, qui nous avait habitué à mieux, fait dans le verbiage dans un édito sans consigne de vote.

- Dom Actu relève une drôle de particularité : dans les formations habilitées à prendre part à la campagne officielle en Martinique ne figure aucun mouvement défendant le NON.

- Rappellons enfin les explications, techniques, de Nestor Radjou.


Pas une seule affiche sur les panneaux électoraux
et des drapeaux mités sur la mairie de Kourou (mardi 19 janvier à 18h)
.

 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 19 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire