aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jodla 27/05/10
Business et marketing : les mots pour le dire

« Au coeur de la mercatique terminologique »... Vous avez compris ? Pas encore ? Mais ça va venir... Passé inaperçu en période d'élections régionales, le concours « Les Mots d'or de la francophonie » s'est tenu au Canada, dans les pays d'Afrique du Nord et de l'Ouest, dans les Tom et Dom, y compris en Guyane, principalement aux lycées Elie Castor de Kourou et Félix Eboué de Cayenne. Organisé par Antoine Bernard, prof d'économie à Elie Castor, ce concours n'avait pas eu lieu en Guyane depuis 20 ans. C'est dire s'il a fallu ramer... pour réunir quelques centaines de participants, invités à plancher sur le vocabulaire des affaires, en français et en portugais. L'idée phare de ces Mots d'or est la défense du français des affaires, invité à s'adapter et à faire appel à la créativité pour ne pas avoir à se laisser imposer un vocabulaire emprunté à d'autres langues. La lauréate du concours, Hérissena Dorcelus, en première bac pro service, a d'ailleurs inventé à l'occasion un joli mot "dans l'air du temps" : « écoartifice », en référence à tous ces artifices que l'on déploie sous prétexte d'écologie. 
Hérissena ira défendre les couleurs de la Guyane lors de la finale internationale qui se tiendra à Paris, tous frais payés par l'APFA.

Chapeauté par l'APFA (Action pour promouvoir le français des affaires), l'initiative des Mots d'or vise aussi à défendre toutes les langues maternelles, sommées d'enrichir leur vocabulaire sous peine de disparaitre. La théorie, défendue par de nombreux linguistes qui ne voient pas d'affaiblissement de la richesse d'une langue dans l'intégration de mots étrangers, est ici laissée sur le carreau.

De cette cérémonie qui s'est tenue le 25 mai dans les locaux de l'AGFPA (occupés encore pour quelque temps par le lycée Castor avant d'intégrer le nouveau lycée professionnel en construction à Kourou), on retiendra surtout que la dimension ludique de l'exercice des Mots d'or n'a pas échappé aux jeunes Guyanais, prêts à remettre ça l'année prochaine pour les journées de la francophonie.
Antoine Bernard, l'organisateur de la manifestation en Guyane, souhaite vivement étendre ce concours au créole guyanais.

Une petite vidéo a été réalisée à titre d'encouragement pour ces jeunes, mais il nous est impossible de la mettre en ligne dans l'état actuel de la connexion (merci France Télécom !).


Hérissena Dorcelus, lauréate des Mots d'or, 2010

De gauche à droite : Michel, Humphrey et Alain, en 1ère année de BTS Comptabilité Gestion
au lycée Félix Eboué de Cayenne. Ils se destinent à être experts-comptables pour les deux premiers, et contrôleur des impôts pour le troisième.


Trois gagnantes du lycée professionnel Elie Castor

Ils sont dix lauréats à avoir été récompensés

Les profs, avec petit discours incontournable du proviseur

Antoine Bernard, professeur d'économie et de communication au LEP Castor
organisateur du concours

Diplôme remis à 10 lauréats, avec un dictionnaire anglais-français

 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 19 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire