aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jodla 23/01/11
Témoignage : Le ressenti d'un jeune homme de Taluen

Quand ils en ont la possibilité dans les villages éloignés - ce qui est encore trop rarement le cas -, les Amérindiens utilisent volontiers les nouveaux moyens de communication, et le désenclavement numérique annoncé de Camopi* est de nature à apporter, au moins de ce côté-là, un premier élément du progrès attendu depuis longtemps (progrès n'étant pas évidemment pas synonyme de société de consommation, on l'aura compris). Sur le haut Maroni, par un mail adressé à Alexis Tiouka, un jeune trentenaire wayana de Taluen, mobilisé sur le problème des suicides, exprime en douze points son ressenti sur la situation. Témoignage aussi rare qu'intéressant.
Ecoutons-le très attentivement :

«1.       Il n’y a pas d’autorité, tout simplement parce que les chefs n’ont pas les moyens de faire appliquer, ce qu’ils pensent… (pas d’essence, pas de possibilité d’organiser des réunions, ou même d’inviter des gens (pour les blancs participer à une réunions, c’est spontané…)

2.       Les enfants qui vont au collège, ou au lycée demandent trop d’argent à leurs parents, pour s’acheter des « chaussures de marque », ou autre chose…

3.       Nous n’avons aucun moyen de contrôler si « effectivement » ils sont bien et bons à l’école ou au lycée…

4.       Le problème qui n’en est pas un, mais qui est une affaire de « culture », c’est que chez les « wayana », quand tu es invité à boire du cachiri plus tu en bois, plus ça veut dire que tu es heureux…C’est une bonne chose, sauf s’il y a association d’addictions en tout genre et d’insultes au mauvais moment…

5.       Le problème donc ce n’est pas de consommer de l’alcool, mais de savoir que l’on est « wayana » et qu’on « restera » wayana, avec les « privations » que ce cela peut engendrer, c'est-à-dire rester ici, sans « aller » en ville, à l’extérieur, sans ouverture au monde…

6.       Il faut aussi savoir que la majorité des jeunes qui se suicident ne sont pas des wayana « purs », ce sont des gens issus de communautés un peu marginalisées qu’on « insulte » tous les jours (des « apalai » des « palumëkwalï », des « wayapi », etc…).

7.       Ici à part quelques privilégiés, personne n’a de perspectives de « faire quelque chose d’utile pour le futur », l’information, ou toute l’étendue des métiers de ce que l’on peut faire dans le monde entier n’est connu de personne… Sauf de quelques personnes comme nous, nous leur disons que l’on peut faire plein de choses, mais si « ils n’ont pas vu, de leurs propres yeux » il ne le croiront jamais.

8.       Il faut pouvoir « généraliser l’accès au monde » du moins savoir ce qui s’y passe, on idéalise trop pour l’instant votre façon de vivre….

9.       Ce n’est pas « les profiteurs de passage et qui ne nous laissent rien » qui vont nous faire changer d’avis…

10.   Les gens disent : les blancs disent que la vie « wayana » est super, mais combien restent pour « vivre » effectivement comme nous…

11.    Pour aller à Cayenne, ou simplement « acheter » un moteur Hors-Bord, c’est un parcours du combattant, alors que les « gens » sur le littoral vivent avec l’eau et l’électricité,

12.    ou ne sont pas « séparés » de leur enfant pour aller au lycée, etc…

C’est juste quelques-uns de mes pressentiments, c’est tout…»

A ajouter à cette longue liste, la problématique des sectes en tous genres qui phagocytent les villages amérindiens, s'opposant à la tradition qui contrarie leurs manoeuvres d'intoxication. A Taluen justement, à l'occasion de l'inauguration du nouveau tukusipan, les évangélistes avaient appelé au boycott, ce dont Guyaweb a fort justement rendu compte : Les évangélistes boycottent l’inauguration du Tukusipan de Taluen.
 

* Parmi la "série de mesures" prise par la préfecture : voir article sur France-Guyane. On est très loin du compte !
 

Illustration : Ciel de case du Tukusipan de Taluen
(image extraite de la photothèque du site du Parc Amazonien de Guyane)

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2022
Lancements 2022
Vol 258 Ariane 5

Annonceurs

Régie publicitaire