aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jodla 22/01/11
« La merde a de l'avenir.
Vous verrez qu'un jour on en fera des discours »*

L'heure du politiquement correct a définitivement sonné en France, et nos élites, qui s'accaparent désormais la littérature comme le pouvoir et l'histoire, s'étripent autour des très officielles « célébrations nationales ». Le Monde : Frédéric Mitterand fait volte face. Le Figaro : Célébrer Céline ? Serge Klarsfeld en appelle à Sarkozy ; Lettre ouverte de Catherine Clément sur le site du Nouvel Obs.
Reste encore un peu de bon sens... Le Magazine Littéraire : Polémique autour du cinquantenaire Céline ; le blog de Philippe Bilger : Céline maudit pour toujours ? et Le totalitarisme du Bien.
Pour le biographe de Céline, « retirer le nom d'un catalogue, c'est aussi vain que Staline faisant effacer les photos des dirigeants communistes qu'il n'aimait pas » (Le Figaro). Mais il faudra aussi bien vérifier, dans ces célébrations nationales, qu'il n'y ait aucun nom de ceux qui (comme Henry Miller et Arletty...) ont soutenu Céline lors de son procès pour antisémitisme en 1950, comme le révèle le Canard Enchainé cette semaine en signalant la parution du dossier d'instruction, publié pour la première fois (Le Procès de Céline, 1944-1951).
Et pour Françoise Giroud, qu'est-ce qu'on fait ? (France 2 : Giroud a nié toute sa vie ses origines). Et L'Express, on l'interdit de kiosque ? Après tout, c'est une création de Françoise Giroud...

* Citation de L.F. Céline

Raccourcis  



passer une annonce


passer une annonce d’emploi










La Guyane c’est ici 

Photothèque

Lancements 2017
Lancements 2017
Vol Vega 10

Annonceurs

Tarifs de publicité