aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jodla 07/03/12
Souvenirs... souvenirs... du spatial, mais pas seulement

Demain, jeudi 8 mars, journée internationale de la femme, le CNES s'apprête à inaugurer avec petits fours, champagne et discours, son tout nouveau mini site internet dédié aux « pionniers du spatial en Guyane », parmi lesquels on cherchera désespérément... une présence féminime (sauf vers la fin, mais là, il ne s'agit plus de pionniers).
Il n'empêche que, hors le choix de la date d'inauguration, l'initiative est très heureuse et va en ravir plus d'un. « Les pionniers du spatial en Guyane racontent » fourmille de documents à consulter année par année, de 1962 à 2012 : diaporama, vidéos, documents audio, une vraie montagne de souvenirs, toujours basés sur l'humain, où l'on retrouve quantité de personnages oubliés mais qui tous ont apporté aussi leur pierre à la construction de l'édifice Guyane. Beaucoup d'entre eux, qui ont quitté la Guyane depuis longtemps, regardent encore de notre côté avec nostalgie. Ils trouveront sans aucun doute sur ce nouveau site du CNES de quoi nourrir leurs souvenirs.

Parmi ceux qui regardent encore de notre côté, il y a par exemple Daniel Godde (arrivé en Guyane en 1970 pour SNCAN devenue Nord Aviation puis SNIAS puis Aérospatiale), qui vient de nous envoyer un mot, tout ému, dans lequel il évoque ces temps lointains où les programmes spatiaux n'étaient pas le long fleuve tranquille actuel (en 1973, l'abandon du programme Eldo avait provoqué le départ en moins de 6 semaines de 300 familles. Voir image ci-contre, extraite des archives de Daniel Godde).

« Décidément Blada me fait voyager à l’envers », nous écrit Daniel Godde qui a suivi avec beaucoup d'attention la traversée de l'Atlantique à la rame : « J’ai suivi de jour en jour l’avancement de Rames Guyane et je me demandais si le Vaudé en course avait un rapport avec le Vaudé que j’ai connu jadis et finalement aujourd’hui je découvre que le vainqueur en est …le petit fils ! Ben oui en 42 ans, deux générations sont passées…
J’avais un peu mes habitudes entre 70 et 73 au restaurant « le Saramaca » ou Raymond
[Vaudé], coiffé de son feutre blanc, surveillait son personnel depuis le coin du bar : visage souvent énigmatique, parfois fugitivement souriant et quelquefois prêt à discuter ; un personnage quoi ! Je lui ai acheté trois livres qu’il m’a dédicacés à cette époque ou l’on rencontrait encore en Guyane plusieurs de ses collègues du bagne dont les photos figurent dans « Papillon les avais-tu oubliés ». Mais que sont donc devenus les tableaux originaux du peintre bagnard Lagrange qui étaient accrochés aux murs du restaurant ? ».

Un petit hommage à Pascal Vaudé, à travers cette image (due à Daniel Godde)
de la dédicace de son grand-père Raymond Vaudé, il y a plus de quarante ans :

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 256 Ariane 5

Annonceurs

Régie publicitaire