aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Aménagement du territoire

341 messages - Inverser l'ordre

Nouveau courrier   
03/05/19
Carbet  (Forêt )

Bonjour à tous --- La publication de cette carte nous montre que la Guyane est en marche vers un futur brillant comme l'or. Tous les espoirs sont permis pour le temps d'exploitation , l'espoir fait vivre !

Lire la suite

18/03/19
Carbet  (Forêt )

En réponse au message de Carbet du 15/03/19

Bonjour Jcb ---- Merci de ce rappel des années heureuses de l'aérodrome de Kourou quand il n'existait pas encore des technocrates aux petits pieds mélangeant la sécurité et leurs désirs de carrière sans vagues .
A l'époque il y avait des chefs , des vrais couillus sachant prendre leurs responsabilités .

La fête de l'aérodrome de Kourou , un grand moment dans l'année qui drainait beaucoup de gens , c'est là , sur la machine de Van Hooden , que j'ai fait mon baptême hélico , au décollage la machine inclinée vers l'avant le rotor à un mètre de l'herbe ...... surprenant quant on est habitué à l'avion , puis vol à quelques mètres au dessus du sol droit vers la forêt avec montée pas loin "du mur" . Instinctivement j'avais commencé à tirer le manche que je n'avais pas ..... C'est là que j'ai compris une différence entre un avion et un hélico ...... Rire
Pour finir le baptême , montée vers 1000 pieds et retournement ......

Aujourd'hui , autre temps autres mœurs , chose impossible à faire ! Merci les règlements et dictats des pisses vinaigres de tous poils .

Dans leurs cerveaux de technocrates imbus de leur puissance , ils n'ont pas encore compris que ce n'est pas en interdisant et en faisant des lois liberticides qu'ils obtiendront la sécurité .

Dans le domaine des attaques , celles qui ont étés menées ont conduit au massacre malgré les forces de police et les militaires de vigie pirate bien présentes et malgré les lois et règlements .
Pour mémoire les drones qui vont "voir" les centrale nucléaires et les aérodromes ......

Pour un crane d’œuf sans tripes , les pilotes sont des gens dangereux qui n'ont qu'une idée , se jeter suis le premier truc qu'ils voient ...... Grand rire . Pitoyable d'en arriver là !
Meilleures salutations

Bonjour Jcb et à tous --- Pour compléter mon post en ref. l'actualité du weekend à Paris me donne une pierre de plus à mettre sur le tas de lois "d'opportunité" mettant à mal la liberté sans régler le fond des problèmes .

Lire la suite

15/03/19
Carbet  (Forêt )

En réponse au message de Jcb du 11/03/19

Oui, en effet c'était un haut lieu de l'aviation quand un riziculteur Hollandais, Monsieur Van Hooden a quitté le Suriname pour venir s'installer à Mana avec son avion et son hélicoptère, et par la suite il y a eu 2 ou 3 avions agricoles.
Van Hooden était un habitué de la fête annuelle de l'aéroclub de Kourou, tout comme le regretté Susky et le regretté Malidor d'Air Guyane...

Bonjour Jcb ---- Merci de ce rappel des années heureuses de l'aérodrome de Kourou quand il n'existait pas encore des technocrates aux petits pieds mélangeant la sécurité et leurs désirs de carrière sans vagues .
A l'époque il y avait des chefs , des vrais couillus sachant prendre leurs responsabilités .

Lire la suite

15/03/19
Carbet  (Forêt )

En réponse au message de Guyaner du 12/03/19

Bonjour messieurs Gyz et Carbet, la Vérité on la connais qui peux croire que des personnes persécutaient dans leur pays sont arrivé avec pour seul bagage leurs effets personnel ont pu défricher une foret amazonienne de cette taille. Ils ont été aidés par l'état français, des associations, le secours catholique (comme par hazard...)la DASS et notre cher armée qui disposée de bulldozer et c'est bien normal. mais ce qui fait leurs force c'est leur courage, leurs entraide familiale (la france a fermé les yeux sur l'activité salarial familiale) et bien entendu le fait que la france les laisse utiliser pendant des années des pesticides en grande quantité 7 fois plus qu'en métropole pour se débarrasser des nuisible. Les guadeloupéens ont fait pareil avec la banane on voit la catastrophe sanitaire et commerciale merci bayer, monsanto et consor qui ont été pris la main dans le sac pour financement de partis européen comme ALDE qui vont rejoindre qui au prochaine élections ? : La REM
Bon bref maintenant ils veulent se mettre au bio tant mieux.
bien sur que les Guyanais ont une part de responsabilité dans l'absence de création de ferme agricole mais la france aussi qui a promu le fonctionnariat et a réquisitionné la main d'oeuvre créole qui partait pour la métropole pour faire face à la pénurie de personnel dans les hôpitaux, l'armée, la poste, l'edf, etc...j'en suis la preuve vivante mes parents sont venu en france à la fin des années soixante quand les hmongs quelques années plus tard faisait le chemin inverse.
Carbet n'a pas tord quand il critique la mentalité Guyanaise de l'époque, j'en veux pour exemple (vous me dirait encore mais c'est révélateur) mon cas personnel :
Si vous connaissez un peu la Guyane tout le monde qui se dirige vers kourou connais cette petite épicerie créole (qui dans mon enfance était plus nombreuse même à cayenne mais elles ont été mangées encore une fois par l'absence de travail familiale et la force de frappe des chinois, vous me dirait encore une autre ethnie asiatique ben oui que voulez vous le travail et l'entraide paie) donc cette famille j'en fait partie c'est ma grand-mère et mon grand-père qui l'a tenait, il n'ont jamais fait évoluer le concept mes oncles et tantes n'ont jamais vraiment bosser dedans, pas de bénéfice, pas de rénovation du bâtiment, pas d'étude de marché sur les produits, pas de mise en valeurs du lieux alors qu'à l'époque ou la route passé juste devant et que les brésiliens d'en face avec le ranch étaient de très bon clients, cette épicerie s'est éteint petit à petit alors que le potentiel était la. De plus mon grand-père avait des hectares sur matiti ou il faisait un semblant d'élevage de mouton et de bœuf et de l'agriculture mais comme on dit chez nous c'est l'abatit donc aucune démarche commerciale et pas de reprise par les enfants de ce beau patrimoine. Et je vois que aujourd'hui quelque initiative agricole créole se mette en place (j'en connais) qui sont pas médiatisées bien sur mais j'ai peur que l'appel des lumières de la métropole ne fasse fuirent nos jeunes ( qui pour avoir vu des exemples pour certains se perdent dans la débauche) alors que la Guyane a du potentiel mais c'est à nous et aux pouvoirs publique de faire le nécessaire pour retenir nos jeunes ou les faire revenir après leurs formation.
J'ai pu entendre lors d'une émission sur radio Péyi que même dans le domaine de la santé en particulier la médecine que tout était fait pour que les jeunes médecins guyanais qui ont des spécialités manquante en guyane ne reviennent pas dans le département, eh oui messieurs nous avons des spécialiste dans le domaine de la neurologie, ophtalmo ( une certaine élus se permettait de pas aller bosser à l'hôpital mais percevais son salaire) mais pour des guerres d’ego et pour garder un nombre de clientèle conséquente afin de s'assurer des revenus substantiels certains médecins bien connu sur la place avaient fait capoter les programmes qui vise à faire revenir les jeunes médecins demandé à M Baffeau je sais pas si je l'écris bien il connait l'histoire parfaitement), vous savez ou ils exercent au canada, aux états unis et bien entendu en france c'est quand même paradoxale, mais c'est la guyane on écrase son frère pour que l'étranger avance au lieu de bosser ensemble comme fond toute les communautés. Quel gâchis....
Pour finir je dirais à Carbet qu'il critique les Guyanais mais il est Guyanais quand une personne est la depuis 40 piges pour moi c'est mort c'est un créole A nou Mém ké nou mém carbet
Continu tes interventions elles sont pertinentes bien sur que parfois je ne suis pas d'accord sur tout mais c'est normal il faut des échanges d'idée et de point de vue
a plus

Bonjour Gyaner --- Je vois en te lisant que nous avons de très nombreux points de convergences et je suis d'accord avec toi pour dire que si on a des divergences cela n’empêche pas de discuter et de se respecter , surtout se respecter .

Lire la suite

13/03/19
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Guyaner du 12/03/19

Bonjour messieurs Gyz et Carbet, la Vérité on la connais qui peux croire que des personnes persécutaient dans leur pays sont arrivé avec pour seul bagage leurs effets personnel ont pu défricher une foret amazonienne de cette taille. Ils ont été aidés par l'état français, des associations, le secours catholique (comme par hazard...)la DASS et notre cher armée qui disposée de bulldozer et c'est bien normal. mais ce qui fait leurs force c'est leur courage, leurs entraide familiale (la france a fermé les yeux sur l'activité salarial familiale) et bien entendu le fait que la france les laisse utiliser pendant des années des pesticides en grande quantité 7 fois plus qu'en métropole pour se débarrasser des nuisible. Les guadeloupéens ont fait pareil avec la banane on voit la catastrophe sanitaire et commerciale merci bayer, monsanto et consor qui ont été pris la main dans le sac pour financement de partis européen comme ALDE qui vont rejoindre qui au prochaine élections ? : La REM
Bon bref maintenant ils veulent se mettre au bio tant mieux.
bien sur que les Guyanais ont une part de responsabilité dans l'absence de création de ferme agricole mais la france aussi qui a promu le fonctionnariat et a réquisitionné la main d'oeuvre créole qui partait pour la métropole pour faire face à la pénurie de personnel dans les hôpitaux, l'armée, la poste, l'edf, etc...j'en suis la preuve vivante mes parents sont venu en france à la fin des années soixante quand les hmongs quelques années plus tard faisait le chemin inverse.
Carbet n'a pas tord quand il critique la mentalité Guyanaise de l'époque, j'en veux pour exemple (vous me dirait encore mais c'est révélateur) mon cas personnel :
Si vous connaissez un peu la Guyane tout le monde qui se dirige vers kourou connais cette petite épicerie créole (qui dans mon enfance était plus nombreuse même à cayenne mais elles ont été mangées encore une fois par l'absence de travail familiale et la force de frappe des chinois, vous me dirait encore une autre ethnie asiatique ben oui que voulez vous le travail et l'entraide paie) donc cette famille j'en fait partie c'est ma grand-mère et mon grand-père qui l'a tenait, il n'ont jamais fait évoluer le concept mes oncles et tantes n'ont jamais vraiment bosser dedans, pas de bénéfice, pas de rénovation du bâtiment, pas d'étude de marché sur les produits, pas de mise en valeurs du lieux alors qu'à l'époque ou la route passé juste devant et que les brésiliens d'en face avec le ranch étaient de très bon clients, cette épicerie s'est éteint petit à petit alors que le potentiel était la. De plus mon grand-père avait des hectares sur matiti ou il faisait un semblant d'élevage de mouton et de bœuf et de l'agriculture mais comme on dit chez nous c'est l'abatit donc aucune démarche commerciale et pas de reprise par les enfants de ce beau patrimoine. Et je vois que aujourd'hui quelque initiative agricole créole se mette en place (j'en connais) qui sont pas médiatisées bien sur mais j'ai peur que l'appel des lumières de la métropole ne fasse fuirent nos jeunes ( qui pour avoir vu des exemples pour certains se perdent dans la débauche) alors que la Guyane a du potentiel mais c'est à nous et aux pouvoirs publique de faire le nécessaire pour retenir nos jeunes ou les faire revenir après leurs formation.
J'ai pu entendre lors d'une émission sur radio Péyi que même dans le domaine de la santé en particulier la médecine que tout était fait pour que les jeunes médecins guyanais qui ont des spécialités manquante en guyane ne reviennent pas dans le département, eh oui messieurs nous avons des spécialiste dans le domaine de la neurologie, ophtalmo ( une certaine élus se permettait de pas aller bosser à l'hôpital mais percevais son salaire) mais pour des guerres d’ego et pour garder un nombre de clientèle conséquente afin de s'assurer des revenus substantiels certains médecins bien connu sur la place avaient fait capoter les programmes qui vise à faire revenir les jeunes médecins demandé à M Baffeau je sais pas si je l'écris bien il connait l'histoire parfaitement), vous savez ou ils exercent au canada, aux états unis et bien entendu en france c'est quand même paradoxale, mais c'est la guyane on écrase son frère pour que l'étranger avance au lieu de bosser ensemble comme fond toute les communautés. Quel gâchis....
Pour finir je dirais à Carbet qu'il critique les Guyanais mais il est Guyanais quand une personne est la depuis 40 piges pour moi c'est mort c'est un créole A nou Mém ké nou mém carbet
Continu tes interventions elles sont pertinentes bien sur que parfois je ne suis pas d'accord sur tout mais c'est normal il faut des échanges d'idée et de point de vue
a plus

Bonjour Guyaner. L'activité non-salariale au sein d'une famille est normale. Ce sont l'emploi massif de la main d'oeuvre klando et les trafics divers depuis le Suriname qui passaient à la trappe grâce aux regards complaisamment détournés.

Lire la suite

12/03/19
Carbet  (Forêt )

En réponse au message de Bonpom du 10/03/19

Une production rizicole non rentable, au prix moyen bien supérieur au prix du marché et qui a tenu grâce aux aides.
Chronique d'une mort annoncée à lire dans ces documents de 2007 et 2010.

https://www.iedom.fr/IMG/pdf/ne42_eclairage_-_la_filiere_rizicole_en_guyane_-_septembre_2007.pdf

https://www.ecofog.gf/giec/doc_num.php?explnum_id=1040

Bonjour Bonpom ---- Merci pour ces deux liens très intéressants où l'on voit le massacre provoqué par l'incurie de la Commission Européenne , venant s"ajouter à l'incurie franco française et lokale .

Lire la suite

12/03/19
Guyaner  (La forêt)

En réponse au message de Carbet du 08/03/19

Bonjour Gyz ---- Vous avez faite votre la devise : Faites ce que je dis mais pas ce que je fais......
Vous m'écrivez : ""Je vous reprendrai chaque fois que vous dénigrez les Guyanais ou quiconque par votre adoration débile de "l'agriculture Hmong". ""....
Je n'ai jamais critiqué LES guyanais , j'ai critiqué et critique toujours certains guyanais "improductifs" qui sont très nombreux il est vrai !
Et ce n'est pas ma faute si certains sont efficaces et réussissent et que d'autre rêvent de faire quelque chose et ne le font pas !

Mais vous au nom de votre ......?? vous vous permettez de critiquer des gens qui remplissent en bonne partie votre assiette et donc vous nourrissent .
Vous critiquez les "productifs" et encensez les improductifs ! C'est fort !

A moins que vous ne mangiez que des produits d'importation , ce qui serait une honte étant donné vos positions "agriculture guyanaise" affichées .
Mais il est bien connu que les positions "affichées" sont pour "la galerie" et se faire mousser .

Vous revenez constamment sur les écris de Wap sur lesquels je vous répondrais peut être à ma convenance lorsque VOUS vous aurez répondu à mes questions sans réponses concernant votre vue TRES parcellaire de mes écrits .
Une discutions n'est pas une mangeoire à oiseaux où on picore ce qui nous arrange en rejetant au loin ce qui nous déplait !

Pour ce qui est des pirouettes vous êtes un maitre et les faits je les ai déjà écrits !
Tout cela tient depuis 40 ans dans la balance imports 85% , export 15% .... Brillant !

Bon tout n'est pas négatif , grâce à la CAF et à l'assistanat la population guyanaise est passée de 50.000 habitants dans les années 1970 à 250.000 habitants aujourd'hui .
Pour une même couverture des importations par les exportations de 15% ! C'est très fort et économiquement une réussite incontestable !

Les économistes qui sont de doux rêveurs nous disaient dans les années 80 que le manque de population expliquait ce non développement et qu'il fallait au moins 250.000 habitants pour que l'économie guyanaise décolle ....... On y est et rien vu pour le moment !
Ils ont oublié dans leurs calculs la qualité du peuplement .....

Les hmongs sont "seulement" un millier et fournissent une grande partie des approvisionnements en légumes frais ....... Ce qui démontre une certaine "productivité" de ce peuple .
ET un savoir faire!

La "montagne en face" a t-elle été mise en exploitation ?

Salutations

Bonjour messieurs Gyz et Carbet, la Vérité on la connais qui peux croire que des personnes persécutaient dans leur pays sont arrivé avec pour seul bagage leurs effets personnel ont pu défricher une foret amazonienne de cette taille. Ils ont été aidés par l'état français, des associations, le secours catholique (comme par hazard...)

Lire la suite

11/03/19
Jcb  (Cayenne)

En réponse au message de Bonpom du 10/03/19

Une production rizicole non rentable, au prix moyen bien supérieur au prix du marché et qui a tenu grâce aux aides.
Chronique d'une mort annoncée à lire dans ces documents de 2007 et 2010.

https://www.iedom.fr/IMG/pdf/ne42_eclairage_-_la_filiere_rizicole_en_guyane_-_septembre_2007.pdf

https://www.ecofog.gf/giec/doc_num.php?explnum_id=1040

Merci Bonpom pour ces très intéressants documents (je m'aperçois que je me trompais sur l'orthographe de Van Uden)

Répondre

11/03/19
Jcb  (Cayenne)

En réponse au message de Carbet du 10/03/19

Bonjour Mlou --- C'est assez facile de parler du riz de Mana d'aujourd'hui sans que ce que l'on écrit soit contesté : Un néant incontestable !
Une grande réussite guyanaise . Une de plus !
Une interrogation malgré tout : le matériel était disponible , le marché existant , pourquoi n'y a t-il pas eut une reprise , au moins partielle , de l'activité ?

Tout n'étant pas négatif dans la vie , cela à créé la plus grande friche industrielle de la région et accessoirement une mine de matériaux à bon compte .......
Dans mes recherches j'ai même découvert une piste d'atterrissage asphaltée de 300m en parfait état sous la végétation et son grand hangar à coté .....!!

Salutations agricoles

Oui, en effet c'était un haut lieu de l'aviation quand un riziculteur Hollandais, Monsieur Van Hooden a quitté le Suriname pour venir s'installer à Mana avec son avion et son hélicoptère, et par la suite il y a eu 2 ou 3 avions agricoles.
Van Hooden était un habitué de la fête annuelle de l'aéroclub de Kourou, tout comme le regretté Susky et le regretté Malidor d'Air Guyane...

Répondre

10/03/19
Bonpom  (Remire)

En réponse au message de Carbet du 10/03/19

Bonjour Mlou --- C'est assez facile de parler du riz de Mana d'aujourd'hui sans que ce que l'on écrit soit contesté : Un néant incontestable !
Une grande réussite guyanaise . Une de plus !
Une interrogation malgré tout : le matériel était disponible , le marché existant , pourquoi n'y a t-il pas eut une reprise , au moins partielle , de l'activité ?

Tout n'étant pas négatif dans la vie , cela à créé la plus grande friche industrielle de la région et accessoirement une mine de matériaux à bon compte .......
Dans mes recherches j'ai même découvert une piste d'atterrissage asphaltée de 300m en parfait état sous la végétation et son grand hangar à coté .....!!

Salutations agricoles

Une production rizicole non rentable, au prix moyen bien supérieur au prix du marché et qui a tenu grâce aux aides. Chronique d'une mort annoncée à lire dans ces documents de 2007 et 2010.

Lire la suite

10/03/19
Carbet  (Forêt )

En réponse au message de Gyz du 09/03/19

Vous délirez dans tous les sens, Carbet. Le sujet n'est pas de raconter n'importe quoi sans dessous dessus, mais de comprendre qu'il est malhonnête de présenter l'agriculture des Hmong comme exemple pour tous les Autres que vous voyez paresseux et incompétents.
Au final, vous ne voulez pas comprendre. Votre point Godwin est là.

Je suspecte que la "montagne en face" est devenue le site de Nancibo. Son histoire en Plan vert fut racontée par AParadis, je vous recommande la lecture de son excellent billet - quand aurez repoussé vos limites.

Bonjour Gyz --- Comme tout un chacun j'ai mes moments de délire mais le moment venu je sais faire le tri , n'ayant pas d’œillères et ne faisant pas de blocages sur des aberrations fossilisées dans mon cerveau .

Lire la suite

10/03/19
Carbet  (Forêt )

En réponse au message de Mlou du 08/03/19

OUI ! Parlons du riz de Mana !

Bonjour Mlou --- C'est assez facile de parler du riz de Mana d'aujourd'hui sans que ce que l'on écrit soit contesté : Un néant incontestable ! Une grande réussite guyanaise . Une de plus !

Lire la suite

09/03/19
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Carbet du 08/03/19

Bonjour Gyz ---- Vous avez faite votre la devise : Faites ce que je dis mais pas ce que je fais......
Vous m'écrivez : ""Je vous reprendrai chaque fois que vous dénigrez les Guyanais ou quiconque par votre adoration débile de "l'agriculture Hmong". ""....
Je n'ai jamais critiqué LES guyanais , j'ai critiqué et critique toujours certains guyanais "improductifs" qui sont très nombreux il est vrai !
Et ce n'est pas ma faute si certains sont efficaces et réussissent et que d'autre rêvent de faire quelque chose et ne le font pas !

Mais vous au nom de votre ......?? vous vous permettez de critiquer des gens qui remplissent en bonne partie votre assiette et donc vous nourrissent .
Vous critiquez les "productifs" et encensez les improductifs ! C'est fort !

A moins que vous ne mangiez que des produits d'importation , ce qui serait une honte étant donné vos positions "agriculture guyanaise" affichées .
Mais il est bien connu que les positions "affichées" sont pour "la galerie" et se faire mousser .

Vous revenez constamment sur les écris de Wap sur lesquels je vous répondrais peut être à ma convenance lorsque VOUS vous aurez répondu à mes questions sans réponses concernant votre vue TRES parcellaire de mes écrits .
Une discutions n'est pas une mangeoire à oiseaux où on picore ce qui nous arrange en rejetant au loin ce qui nous déplait !

Pour ce qui est des pirouettes vous êtes un maitre et les faits je les ai déjà écrits !
Tout cela tient depuis 40 ans dans la balance imports 85% , export 15% .... Brillant !

Bon tout n'est pas négatif , grâce à la CAF et à l'assistanat la population guyanaise est passée de 50.000 habitants dans les années 1970 à 250.000 habitants aujourd'hui .
Pour une même couverture des importations par les exportations de 15% ! C'est très fort et économiquement une réussite incontestable !

Les économistes qui sont de doux rêveurs nous disaient dans les années 80 que le manque de population expliquait ce non développement et qu'il fallait au moins 250.000 habitants pour que l'économie guyanaise décolle ....... On y est et rien vu pour le moment !
Ils ont oublié dans leurs calculs la qualité du peuplement .....

Les hmongs sont "seulement" un millier et fournissent une grande partie des approvisionnements en légumes frais ....... Ce qui démontre une certaine "productivité" de ce peuple .
ET un savoir faire!

La "montagne en face" a t-elle été mise en exploitation ?

Salutations

Vous délirez dans tous les sens, Carbet. Le sujet n'est pas de raconter n'importe quoi sans dessous dessus, mais de comprendre qu'il est malhonnête de présenter l'agriculture des Hmong comme exemple pour tous les Autres que vous voyez paresseux et incompétents.

Lire la suite

08/03/19
Mlou  (Mana)

En réponse au message de Carbet du 01/03/19

Bonjour Gyz --- Vous avez en petite partie raison , tout cela n'est sur le fond que du racisme ordinaire , le plan vert ayant été bricolé sur un coin de table par cet ineffable Chirac , tâteur de culs de vaches et incompétent notoire à qui on doit en partie la merde actuelle en France .

Un certain nombre ou plutôt un nombre certain de guyanais ont bénéficié des largesses de ce plan vert .
J'ai été soufflé par le nombre d'abatis qui ont éclos à cette époque "encouragés" par les 10.000 F "donnés" pour un hectare contrôlé planté ...... et bien souvent non récolté après le paiement de la prime . Et retour à la case "Forêt" !

Le plan vert s'étant converti en plan financier , les billets tombant du ciel , à la fin de la pluie de billets les parcelles mises en exploitation par les guyanais sont retournées pratiquement toutes au néant , les grosses entreprises forestières ont mis la clé sous la porte en emportant leurs engins......
Ne sont restés que quelques zébus et surtout les Hmongs , pour le coup on peut bien parler d'une chance pour la Guyane !

Cher Gyz vous avez une certaine tendance à penser que tout est la faute des "zautres" et en particulier de ces cons de fonctionnaires métros , beaucoup moins de l'administration "lokale" et pas du tout de ces braves guyanais pleins de bonne volonté pour créer .....
Ils ne savent pas encore quoi , mais cela va venir !

A mon arrivée en Guyane dans les années 70 j'ai été surpris de ne rien trouver en Guyane , pas de champs même petits , RIEN ou presque !
Je me suis dit suite à mes lectures que c'était normal la terre étant pauvre .....

Là dessus j'ai remonté la côte au Suriname et en Guyana pour y voir des champs à perte de vue le long de la route ou de la piste à cette époque . Même à l'intérieur ....... Et bien sur des marchés croulants sous les produits de la terre . Sortant de Guyane cela m'a fait un choc !

Je radote avec l'age : Aide toi le ciel t'aidera ....... Pas d'alternative !

Salutations

PS : Sortez au Surinam et en Guyana , 40 ans après le contraste est toujours aussi saisissant !!
On parle du riz de Mana ?

OUI ! Parlons du riz de Mana !

Répondre

08/03/19
Carbet  (Forêt )

En réponse au message de Gyz du 07/03/19

Il vous est manifestement plus tentant de faire des pirouettes en divaguant et insultant que d'argumenter face aux faits.
Je vous reprendrai chaque fois que vous dénigrez les Guyanais ou quiconque par votre adoration débile de "l'agriculture Hmong".
Avez-vous déjà saisi le sens des phrases composées de Wap ?

Bonjour Gyz ---- Vous avez faite votre la devise : Faites ce que je dis mais pas ce que je fais...... Vous m'écrivez : ""Je vous reprendrai chaque fois que vous dénigrez les Guyanais ou quiconque par votre adoration débile de "l'agriculture Hmong". ""....

Lire la suite

07/03/19
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Carbet du 06/03/19

Bonjour Gyz ---- Vous devriez vendre des salades pour le compte du gouvernement !
Votre cerveau est en train de boucler et êtes de nouveaux près du bug ......
Pourquoi croirais-je ce que vous m'annoncez comme "La Vérité" alors que votre histoire est bancale et que j'ai vu directement une bonne partie de "La Vraie Vérité" quand elle était en train de s'écrire ??
Sans compter mon analyse de vos écrits qui me dit qu'il y a distorsion de votre part ......

Gardez vos croyances et restons en là !
Salutations

Il vous est manifestement plus tentant de faire des pirouettes en divaguant et insultant que d'argumenter face aux faits. Je vous reprendrai chaque fois que vous dénigrez les Guyanais ou quiconque par votre adoration débile de "l'agriculture Hmong".

Lire la suite

06/03/19
Carbet  (Forêt )

En réponse au message de Gyz du 05/03/19

Mais alors, pourquoi vous refusez de remettre en question de ce que vous croyez être « la vérité » ?

Bonjour Gyz ---- Vous devriez vendre des salades pour le compte du gouvernement !
Votre cerveau est en train de boucler et êtes de nouveaux près du bug ......
Pourquoi croirais-je ce que vous m'annoncez comme "La Vérité" 

Lire la suite

05/03/19
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Carbet du 05/03/19

Bonjour Gyz --- Pour décalcifier votre cerveau , c'est de votre ressort , c'est très personnel .
Cela passe à la base par une remise en question constante de ce que l'on croit être" la vérité " et une introspection constante en se demandant si on est pas en train de bugger ou de déraper .

Bien sur que l'on reste amis , hors des moments où vous dérapez ou buggez vous êtes une personne très intéressante . Ce qui est assez rare pour être signalé !
Meilleures salutations

Mais alors, pourquoi vous refusez de remettre en question de ce que vous croyez être « la vérité » ?

Répondre

05/03/19
Carbet  (Forêt )

En réponse au message de Gyz du 04/03/19

Ami Carbet. Pour décalcifier mon cerveau faites-moi signe, svp, quand vous aurez compris les 4 dernières lignes de Wap.
On reste amis !

Bonjour Gyz --- Pour décalcifier votre cerveau , c'est de votre ressort , c'est très personnel .
Cela passe à la base par une remise en question constante de ce que l'on croit être" la vérité " et une introspection constante en se demandant si on est pas en train de bugger ou de déraper.

Lire la suite

05/03/19
Jcb  (Cayenne)

En réponse au message de Carbet du 04/03/19

Bonjour 4wap --- Vous vous référez à des choses que je n'ai jamais écrites !
C'est incroyable le nombre de gens ayant une imagination débordante . Ecrivez des romans !
Je vous laisse la responsabilité du mot " feignasse " que je n'ai pas écrit .

Précisions : Les abatis payés à 10.000 F l'hectare , bien souvent abandonnés dès les sous touchés , était très bien payés . Munissez vous d'une tronçonneuse et défrichez 1 hectare vous verrez que cela ne prend pas très longtemps ......
Bon d'accord il ne faut pas être bureaucrate de formation !

Grosso modo je suis d'accord avec ce que vous écrivez mais que je n'avais pas écrit ......

Revenons aux "petits" qui avaient cru dans le plan vert : OUI c'est parmi eux qu'ont étés les nombreuses victimes une fois leur capital dépensé , dans la gabegie lokale , pas de débouchés pour leurs productions , pas de rebond prévisible , et rien à attendre d'une population hostile comme au fond du Zimbabwe .

Faute à imputer ( à tout seigneur tous honneurs ) à Chirac en premier , le ministre de l'agriculture , et son ministère avec les antennes lokales , qui devaient faire le relai , qui ont été en dessous de tout , ici on est habitués aux conneries , mais ce n'est pas en disant ce n'est pas ma faute , c'est l'autre..... Vous savez , l'autre , ce con ........ que l'on se dédouane de ses responsabilités .

Que cela vous plaise ou non , la faillite d'une administration est de la responsabilité de tous ses membres et il est impossible de dire " j'ai rien vu " .

Dans cette catastrophe j'espère qu'il n'y a pas eut de suicides car alors cela serait une tragédie !!!

Sous votre plume , je ne vois pas ce que vient faire Macron dans cette galère , mais en digne descendant du tâteur de culs de vaches il serait bien capable de faire pire et de traiter les pauvres agriculteurs d'un " Nouveau Plan Vert " par dessus la jambe comme il le fait pour les agriculteurs français et les travailleurs .
Salutations

"Revenons aux "petits" qui avaient cru dans le plan vert : OUI c'est parmi eux qu'ont étés les nombreuses victimes une fois leur capital dépensé , dans la gabegie lokale , pas de débouchés pour leurs productions "

Lire la suite

04/03/19
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Carbet du 04/03/19

Bonjour Gyz --- Vous vous enfermez dans une calcification mentale qui fait que vous n'acceptez aucune contradiction à ce que vous croyez "La Vérité" . En vérité c'est la votre , pas plus !

Malheureusement pour vous , La Vérité n'est pas "une et indivisible" et est constituée de fragments plus ou moins vrais et c'est ce qu'il en reste après passage dans la moulinette du temps qui compte , passage validé par les historiens .

Merci d'aller dans mon sens en retrouvant vos esprit pour écrire concernant les Hmongs :
""La compétitivité naît d'une comparaison...........puisqu'elle n'avait pour ainsi dire aucun concurrent à son arrivée.......""
Oui en effet , ils arrivaient dans un quasi "désert" agricole !

Vos "blocages" vous empêche de lire toutes les phrases ou vous poussent à retenir seulement celles qui vous arrange :
Relisez si vous trouvez ce que j'ai écrit sur la "fainéantise" guyanaise , le mot n'est pas de moi , mais le votre et de votre interprétation !

En oubliant soigneusement ce que j'écrivais sur ceux qui travaillent dur pour compenser l'incurie des autres ...... Vous avez fait de la manipulation , ni plus ni moins !

Relisez moi avec calme . Ceci étant valable aussi pour X-Men ......

Calmez vous et devenez plus conciliant , cela sera bon pour votre cœur et vous évitera peut-être un AVC .....
Surtout cela permettra des échanges fructueux et apaisés !

Salutations

Ami Carbet. Pour décalcifier mon cerveau faites-moi signe, svp, quand vous aurez compris les 4 dernières lignes de Wap.
On reste amis !

Répondre

04/03/19
Carbet  (Forêt )

En réponse au message de Gyz du 01/03/19

Vous dites que le Plan vert fut bricolé par l'incompétent Chirac - et que son échec vient des Guyanais que vous dépeignez avec mépris.
Un tel saut d'esprit me pose pb., voyez.
Je vous informe et confirme que la Plan vert fut effectivement et entièrement une invention parisienne, menée sur place par des fonctionnaires du ministre de l'agriculture. L'administration "lokal" cad territorial n'avait pas un mot à piper dedans.
(Je pourrais vous raconter des détails succulents sur l'incompétence acharnée des fonctionnaires envoyés, au point que leurs subordonnés - tout aussi métros - les suspectaient de sabotage volontaire.)

50 ans avant votre arrivée, Albert Londres a constaté le même néant et la même incompétence dantesque, la famine chronique malgré l'abondance de la main d'oeuvre bagnarde et bien blanche. La bagne n'était pas dirigée par les "Guyanais", me semble-t-il...
Le contraste alimentaire face aux Guyanes anglaise et hollandaise était déjà là. Ses causes aussi.

Vous ne devez rien connaître à la réalité guyanaise - et à l'agriculture française en général - pour radoter ce lieu commun.

Bonjour Gyz --- Vous vous enfermez dans une calcification mentale qui fait que vous n'acceptez aucune contradiction à ce que vous croyez "La Vérité" . En vérité c'est la votre , pas plus !

Lire la suite

04/03/19
Carbet  (Forêt )

En réponse au message de 4wap du 02/03/19

Bonjour Carbet, 10000 F (soit 10 fois le smic de l'époque) pour déboiser un hectare… C'était ça la manne de billets tombés du ciel?

Sinon, le point de vue de l'époque, des "feignasses" concernées:

https://www.lemonde.fr/archives/article/1981/09/19/les-agriculteurs-guyanais-denoncent-l-echec-catastrophique-du-plan-vert_2714805_1819218.html

" Les agriculteurs, tant guyanais que métropolitains, qui ont cru à ce projet et investi leurs capitaux sont en grande majorité ruinés et ne survivent aujourd'hui que très difficilement, dans des conditions souvent dramatiques, indiquent-ils. La canne à sucre est un souvenir ; les céréales, faute d'organisation coopérative cohérente et de circuit de distribution adapté, un échec ; le maraîchage, marginal ; l'arboriculture fruitière, un rêve onéreux. Seul l'élevage a atteint partiellement ses objectifs par le doublement de sa production. Encore faut-il remarquer que les chiffres sont modestes et que seule une minorité d'éleveurs se trouve dans des conditions d'exploitation normales. "

Et sinon. A quoi bon crier haro sur un Macron embobineur de gilets jaunes en 2019, si c'est pour rejeter ainsi la faute sur ces petits agriculteurs, qui ont cru aux balivernes vertes du gouvernement de l'époque. Pourquoi ceux-là, devraient-ils être plus coupables que d'autres de l'incommpétence de leurs élites politiques?

Bonjour 4wap --- Vous vous référez à des choses que je n'ai jamais écrites !
C'est incroyable le nombre de gens ayant une imagination débordante . Ecrivez des romans !
Je vous laisse la responsabilité du mot " feignasse " que je n'ai pas écrit .

Lire la suite

03/03/19
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de 4wap du 02/03/19

Quand je dis "pas totalement dénué de rationalité" c'est l'humaniste rationnel qui s'exprime, étant pour moi entendu que lorsque une autorité déplace des réfugiés à l'autre bout du monde, il n'est pas totalement idiot de leur fournir un moyen de subsistance. Et de fait, pour les Hmongs ce ne fut pas si catastrophie en terme de survie économique à long terme, puisqu'ils ont développé et vivent aujourd'hui de cette activité. Pour le reste, et surtout le mirage du plan vert, on est bien d'accord, simple lubie de technocrates, ou de bureaucrates si vous préférez.

A l'époque. Certains élus locaux ont bien emprunté le terme de "génocide par subtitution". Mais c'est outrancier… Le "favoritisme ethnique", ou ce à quoi il renvoie, est historiquement une chose réfléchie et idéologisée. Là, dans ce cas précis, il n'y avait aucune réflexion, juste de l'incompétence désinvolte et parisienne, qui ne disqualifie nullement le ressenti local. Quoique l'on puisse aussi choisir, puisque notre territoire nous appartient à tous, d'apprécier d'avantage l'attitude des deux élus locaux qui finalement acceuillirent ces réfugiés sur leur commune.

Mais vous avez quant même en partie raison, cette désinvolture vis à vis des populations locales auxquelles on prétend imposer un tel boulversement migratoire (30 000 arrivées prévues pour le plan vert) relève pour le moins d'une forme de condescendance de l'ethnie dominatrice envers l'ethnie dominées ou assimilée. Car si Giscard et Chirac partageaient probablement cette célèbre pensée gaulliste et raciste:

"C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France."

Il ne leur est cependant jamais venu à l'esprit que quelques "noirs" ou "bruns", étaient eux aussi succeptibles d'éprouver le même gendre d'angoisse…A croire qu'ils ne parvenaient donc pas à les apprécier vraiment, comme des français aussi authentiques que les autres…

Disons donc plutôt, ci cela vous parait être un compromis acceptable, qu'au lieu d'un improbable "favoritisme ethnique" en faveur des Hmongs, il s'agissait plutôt d'une forme sousjascente de descrimination ethnique de l'Etat, envers ses citoyens guyanais, circonscrit au rang de melting-pot ethnique succeptible d'encaisser un peuplement exogène massif à marche forcée, sans broncher, là oú dans les mêmes proportions, l'ethnie dominante aurait déjà hurlé mille fois à l'assaninat de la mère patrie (comme vous l'avez si bien souligné). Ce qui nous évite de prendre le risque de désigner la communauté Hmong comme une ethnie favorisée, eut égard à son histoire pas forcément si radieuse, en partie liée au colonialisme nationale.

Sinon, dites m'en plus qu'à Carbet. C'est quoi cette histoire de "montagne en face" évoquée par Frautosore, que les agriculteurs locaux auraient eu en compensation? Vous êtes au courant? Vous nous mettez au jus?

La compétitivité naît d'une comparaison. Pas de "compétitivité de la communauté Hmong" donc, puisqu'elle n'avait pour ainsi dire aucun concurrent à son arrivée et ni après sur le plan des facilités qui n'ont jamais cessées par ailleurs.

Lire la suite

02/03/19
4wap  (Montjo)

En réponse au message de Gyz du 02/03/19

J'apprécie votre comparaison entre les Hmong de l'agriculture et les Ayitiens du BTP.
C'est très exactement cela même.
On peut se prosterner devant leurs qualités, "mais cela n'en fait pas fondamentalement des techniciens avertis dans ce secteurs d'activités". Votre euphémisme et le moins que l'on puisse dire...si peu avertis qu'ils en sont devenus des victimes à plaindre.

Si, la démarche de "l'Etat" était totalement dépourvue de rationalité car elle méconnaissait non seulement les fondements de l'économie et de son dvpt, mais aussi les compétences agricoles des Hmong : on les a pris pour ce qu'ils n'étaient pas, prenant les rêves pour la réalité.
Comme vous dites, ils sont restés et ont continué (et appris qq rudiments par l'intervention catastrophée de la DAF) parce qu'ils n'avaient pas le choix.

Pour ainsi dire, si les hautes sphères parisiennes avaient un minimum de bon sens, elles auraient intégré/impliqué les Guyanais dans ce "prrrojet" de dvpt en leur offrant les Mêmes Conditions et Assistanat. L'arrivée des Hmong se serait passée inaperçue...

Il ne s'agit pas de dénoncer l'offre d'une Terre d'Asile à ces harkis de l'Indochine, ce sont des Jcb et d'autres Bonpom qui polluent le web avec ces insinuations.
Il s'agit de préciser que ces réfugiés ont bénéficié d'une attribution très très massive de Terres (sans commune mesure avec l'asile proprement dit) alors que les Guyanais métis non seulement en étaient privés, mais les expropriations au CSG étaient encore dans les têtes...

Les conditions n'étant pas les mêmes, je réfute que quiconque présente les Hmong comme des exemples de "réussite" face à l'incompétence/paresse présumées des Métis guyanais.

Confiez-moi 10 élèves non-hmong du lycée agricole de Matiti pour un an et on verra...
(Trouver des lycéens Hmong serait difficile... il y a qq années encore il y avait plus d'élèves venant de Métropole (!) sans famille en Guyane que lycéen Hmong...)

Les intentions de l'administration étatique sont sans importance : seul le résultat compte et dans cette histoire il y a eu un favoritisme ethnique de fait. Et comme vous n'étiez pas concerné, il convient d'éviter tout jugement sur le ressenti de la population guyanaise de l'époque.
J'attends tjs les réponses aux questions que j'avais posées à Bonpom. Il leur faut des méthodes de CM1, vraiment...et ils s'enfuient encore...

Quand je dis "pas totalement dénué de rationalité" c'est l'humaniste rationnel qui s'exprime, étant pour moi entendu que lorsque une autorité déplace des réfugiés à l'autre bout du monde, il n'est pas totalement idiot de leur fournir un moyen de subsistance.

Lire la suite

02/03/19
4wap  (Montjo)

En réponse au message de Gyz du 02/03/19

L'agriculture est à peu près insensible au coût de la main d'oeuvre. Ca reste entre nous.

Bien le bonjour ami Gyz. Je vous crois sur parole en Guyane (petites exploitations familiales, permettant, sans doute égalemement, un recours au black important). Et c'est justement aussi sur ce point que j'imaginais que la communauté Hmong avait su être "compétitive"

Lire la suite

02/03/19
Jcb  (Cayenne)

En réponse au message de Gyz du 02/03/19

J'apprécie votre comparaison entre les Hmong de l'agriculture et les Ayitiens du BTP.
C'est très exactement cela même.
On peut se prosterner devant leurs qualités, "mais cela n'en fait pas fondamentalement des techniciens avertis dans ce secteurs d'activités". Votre euphémisme et le moins que l'on puisse dire...si peu avertis qu'ils en sont devenus des victimes à plaindre.

Si, la démarche de "l'Etat" était totalement dépourvue de rationalité car elle méconnaissait non seulement les fondements de l'économie et de son dvpt, mais aussi les compétences agricoles des Hmong : on les a pris pour ce qu'ils n'étaient pas, prenant les rêves pour la réalité.
Comme vous dites, ils sont restés et ont continué (et appris qq rudiments par l'intervention catastrophée de la DAF) parce qu'ils n'avaient pas le choix.

Pour ainsi dire, si les hautes sphères parisiennes avaient un minimum de bon sens, elles auraient intégré/impliqué les Guyanais dans ce "prrrojet" de dvpt en leur offrant les Mêmes Conditions et Assistanat. L'arrivée des Hmong se serait passée inaperçue...

Il ne s'agit pas de dénoncer l'offre d'une Terre d'Asile à ces harkis de l'Indochine, ce sont des Jcb et d'autres Bonpom qui polluent le web avec ces insinuations.
Il s'agit de préciser que ces réfugiés ont bénéficié d'une attribution très très massive de Terres (sans commune mesure avec l'asile proprement dit) alors que les Guyanais métis non seulement en étaient privés, mais les expropriations au CSG étaient encore dans les têtes...

Les conditions n'étant pas les mêmes, je réfute que quiconque présente les Hmong comme des exemples de "réussite" face à l'incompétence/paresse présumées des Métis guyanais.

Confiez-moi 10 élèves non-hmong du lycée agricole de Matiti pour un an et on verra...
(Trouver des lycéens Hmong serait difficile... il y a qq années encore il y avait plus d'élèves venant de Métropole (!) sans famille en Guyane que lycéen Hmong...)

Les intentions de l'administration étatique sont sans importance : seul le résultat compte et dans cette histoire il y a eu un favoritisme ethnique de fait. Et comme vous n'étiez pas concerné, il convient d'éviter tout jugement sur le ressenti de la population guyanaise de l'époque.
J'attends tjs les réponses aux questions que j'avais posées à Bonpom. Il leur faut des méthodes de CM1, vraiment...et ils s'enfuient encore...

Non mais, c'est n'importe quoi ! Vous voulez comparer l'agriculture des Hmongs avec celle que pratiquaient les quelques (malheureux, c'est vrai) Guyanais qu'on a expropriés à Malmanoury

Lire la suite

02/03/19
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de 4wap du 02/03/19

Le Suriname exportait environ 60 000 tonnes Riz vers L'union européenne en 2013. Pour une production annuelle de 260 000 tonnes, mobilisant 50% des terres cultivées. Même schéma pour la banane, deuxième production la plus exportée.

http://www.guyane.cci.fr/wp-content/uploads/2016/07/Guide-des-Affaires-du-Suriname-2016-final-22-11-16.pdf

Partant, est-il raisonnable de se contenter de comparer la taille des champs plantés, en éludant certaines disparités socio-économiques, tel un coût de main d'œuvre 3 à 6 fois moindre au Suriname et au Guyana, autorisant donc le développement d'une production agricole concurrentielle à l'exportation?

http://www.journaldunet.com/business/salaire/guyane/departement-973
http://www.journaldunet.com/business/salaire/suriname/pays-sur
http://www.journaldunet.com/business/salaire/guyana/pays-guy

L'agriculture est à peu près insensible au coût de la main d'oeuvre. Ca reste entre nous.

Répondre

02/03/19
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Bonpom du 02/03/19

Vos références à la mort, la peine, la souffrance ou la connerie sont sans doute intéressantes.
Mais dans le cadre d'une rubrique "aménagement du territoire", ou même d'un "échange argumenté et courtois", elles me semblent déplacées.

Bcp moins déplacés que votre fuite devant les questions dont les réponses devraient resusciter votre encéphalogramme plat.

Répondre

02/03/19
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de 4wap du 02/03/19

Salut Bonpom, Le favoritisme dont il est question, consista surtout à offrir une terre d'asile à des réfugiés politiques contre la perspective d'un travail-développement agricole. La démarche n'étant pas totalement dépourvue de rationalité, il fallait bien prendre en charge un minimum l'installation de ces réfugiés sans ressources financières, ainsi que les moyens nécessaires au développement de leur activité agricole. Mais en dépit des quelques engins mécaniques essentiels qui leur furent fournis, on imagine bien que ces familles durent redoubler d'efforts pour cultiver correctement leurs parcelles. Et aux tous débuts, on se doute que la qualité première de cette communauté fut d'abord son courage et sa force de travail très bon marché, fondée sur l'entraide communautaire et familiale. Une qualité devenus hors normes en métropole mais également en Guyane dans les années 70, où seuls les migrants étrangers acceptaient (et acceptent encore) de telles conditions de vie et de travail. On est donc bien dans un entre-deux, entre la faveur humanitaire et l'exploitation d'une main d'œuvre peu onéreuse et dévouée (qui n'a pas d'autres choix pour s'en sortir). On peut facilement faire le parallèle dans le monde du BTP, où au gré des besoins l'on accorda massivement visas et travail à des populations immigrées. Ceci pouvant aussi être jugé comme du favoritisme du point de vu d'un chômeur local. Mais avec pour contrepartie des conditions de travail et de logement hors normes, qui seraient refusées par les nationaux habitués à un minimum de garanties et normes sociales. Ce qui permet donc aussi de louer les qualités de constructeurs et bâtisseurs des immigrés Haïtiens et Brésiliens, installés en Guyane, mais cela n'en fait pas fondamentalement des techniciens avertis dans ce secteurs d'activités.
Et donc, la grande qualité d'agriculteur véritable et parfaitement louable des Hmong, ce fut surtout leur prédisposition aux taches physiques harassantes, et aux conditions de travail précaires. Le tout accompagné d'un penchant culturel pour la discrétion et l'amabilité, plutôt propice aux bonnes relations avec le milieu social environnant. Cela fait un peu cliché et c'est un brin essentialisant, mais bon vous voyez l'idée. Pour le reste il n'y a pas de miracles, ils durent s'adapter en renoncer à leurs cultures agricoles traditionnelles plutôt rizicoles (cultures en terrasses dans le nord Vietnam) pour se rabattre sur des maraichages sur-dopés aux engrais et pesticides modernes, avec l'aide des ingénieurs agronomes des organismes d'Etat. Gyz a donc raison de ne pas y voir un quelconque génie agricole ou agronome particulier. Une force de travail n'ayant pas d'autres solutions que de travailler dur pour survivre. En général en Guyane ce genre d'abnégation suffit amplement, pour peu que l'on y ajoute quelques moyens et connaissances externes.
Par contre, je pense que vous avais bien raison de tiquer sur le terme "favoritisme ethnique". Il ne s'agissait pas de cela. Avant les Hmong de Cacao et Javouhey, il eut aussi les Javanais (surinamais) de Sinnamary.

https://jeanjacqueschalifoux.ca/2017/09/24/5-le-village-de-lilet-awara/

Ce qui était favorisé ce n'est donc pas un quelconque particularisme ethnique (fort heureusement) mais bien la qualité intrinsèque d'immigrant, au sein d'une stratégie politique sous-jacente de peuplement. L’État ayant longtemps associé le sous-développement de la Guyane à son sous-peuplement, et ce depuis l'époque des colonies.

J'apprécie votre comparaison entre les Hmong de l'agriculture et les Ayitiens du BTP.
C'est très exactement cela même. On peut se prosterner devant leurs qualités, "mais cela n'en fait pas fondamentalement des techniciens avertis dans ce secteurs d'activités". 

Lire la suite

02/03/19
Bonpom  (Remire)

En réponse au message de Gyz du 01/03/19

Voyez Bonpom, lorsque vous êtes mort, vous ne sentez plus rien, ni douleur, ne peine, ni rien. Le bas monde n'existe plus pour vous.
C'est votre entourage qui souffre. Ils sont peinés, remplis de douleur.

Eh ben, c'est la même chose quand vous êtes c.n.

Vos références à la mort, la peine, la souffrance ou la connerie sont sans doute intéressantes.
Mais dans le cadre d'une rubrique "aménagement du territoire", ou même d'un "échange argumenté et courtois", elles me semblent déplacées.

Répondre

02/03/19
4wap  (Montjo)

En réponse au message de Carbet du 01/03/19

Bonjour Gyz --- Vous avez en petite partie raison , tout cela n'est sur le fond que du racisme ordinaire , le plan vert ayant été bricolé sur un coin de table par cet ineffable Chirac , tâteur de culs de vaches et incompétent notoire à qui on doit en partie la merde actuelle en France .

Un certain nombre ou plutôt un nombre certain de guyanais ont bénéficié des largesses de ce plan vert .
J'ai été soufflé par le nombre d'abatis qui ont éclos à cette époque "encouragés" par les 10.000 F "donnés" pour un hectare contrôlé planté ...... et bien souvent non récolté après le paiement de la prime . Et retour à la case "Forêt" !

Le plan vert s'étant converti en plan financier , les billets tombant du ciel , à la fin de la pluie de billets les parcelles mises en exploitation par les guyanais sont retournées pratiquement toutes au néant , les grosses entreprises forestières ont mis la clé sous la porte en emportant leurs engins......
Ne sont restés que quelques zébus et surtout les Hmongs , pour le coup on peut bien parler d'une chance pour la Guyane !

Cher Gyz vous avez une certaine tendance à penser que tout est la faute des "zautres" et en particulier de ces cons de fonctionnaires métros , beaucoup moins de l'administration "lokale" et pas du tout de ces braves guyanais pleins de bonne volonté pour créer .....
Ils ne savent pas encore quoi , mais cela va venir !

A mon arrivée en Guyane dans les années 70 j'ai été surpris de ne rien trouver en Guyane , pas de champs même petits , RIEN ou presque !
Je me suis dit suite à mes lectures que c'était normal la terre étant pauvre .....

Là dessus j'ai remonté la côte au Suriname et en Guyana pour y voir des champs à perte de vue le long de la route ou de la piste à cette époque . Même à l'intérieur ....... Et bien sur des marchés croulants sous les produits de la terre . Sortant de Guyane cela m'a fait un choc !

Je radote avec l'age : Aide toi le ciel t'aidera ....... Pas d'alternative !

Salutations

PS : Sortez au Surinam et en Guyana , 40 ans après le contraste est toujours aussi saisissant !!
On parle du riz de Mana ?

Le Suriname exportait environ 60 000 tonnes Riz vers L'union européenne en 2013. Pour une production annuelle de 260 000 tonnes, mobilisant 50% des terres cultivées. Même schéma pour la banane, deuxième production la plus exportée.

Lire la suite

02/03/19
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Jcb du 02/03/19

L'histoire,vous avez une drôle de façon de la réécrire et de l'interpréter !
La France a toujours été un pays d'immigration laquelle n'a pas créé de problème quand les immigrants étaient des travailleurs qui apportaient leur savoir faire et leur bonne volonté pour s'intégrer dans le pays : polonais, italiens, portugais, et même algériens des années 60: l'immigration souhaitée et non l'immigration subie. Les Hmongs font partie de la première catégorie. Où ça a commencé à poser problème c'est soit quand il n'y avait plus de travail (mineurs polonais dans les année 1930), soit quand ils ne venaient que pour les aides sociales sans compétences ni intention de s'intégrer. Je pourrais vous donner des exemples, mais en cette période de surveillance des réseaux sociaux, je préfère m'abstenir. Et la prochaine arrivée des médecins cubains, qu'en pensez-vous ?

Je pense que votre incapacité de comprendre un texte est liée à votre incapacité et de porter un regard critique aux légendes urbaines qui vous font office de certitudes, au lieu et place du savoir. Ceci rend inutile l'effort de vous répondre en substance. 

Lire la suite

02/03/19
4wap  (Montjo)

En réponse au message de Bonpom du 01/03/19

Vos interdictions d'antenne ne vont pas vers le bon interlocuteur. C'est en effet "n'importe quoi" d'affirmer que les Hmongs n'ont jamais été des agriculteurs, que leur savoir-faire agricole est très modeste et que leur réussite est due au fait, qu'en tant qu'ethnie, on leur ait attribué des terres. Mais ce n'est pas moi qui ait affirmé cela. C'est le post auquel je répondais. D'ailleurs, pour aider certains à ne pas regarder que leur nombril, un lien était donné pour souligner que, du Berry aux USA, les Hmong faisaient aussi valoir leur "modeste" savoir-faire agricole. Mais peut-être que là aussi, certains affirmeront que c'est grace à un accès privilégié à la terre en tant qu'ethnie.

Salut Bonpom, Le favoritisme dont il est question, consista surtout à offrir une terre d'asile à des réfugiés politiques contre la perspective d'un travail-développement agricole. La démarche n'étant pas totalement dépourvue de rationalité, il fallait bien prendre en charge un minimum l'installation de ces réfugiés sans ressources financières, ainsi que les moyens nécessaires au développement de leur activité agricole. 

Lire la suite

02/03/19
Jcb  (Cayenne)

En réponse au message de Gyz du 28/02/19

Je viens de vous étaler long et large ce favoritisme ethnique de fait, totalement opposé au discours sur les "valeurs" dites républicaines.
Oui, les Guyanais s'opposaient à la venue des Hmong, simplement parce que les Asiatiques allaient bénéficier d'une attribution massive des terres, chose refusée aux Métis. Qu'est-ce que ce refus précis (de la cession d'un terrain équivalent à ce qui fut laissé aux Hmong) apporte de plus ?
Plus l'arrivée simultanée des autres mystifiés du Plan vert, tous pour des parcelles démentes aux fins de zébuculture imaginaire, délire des bobos parisiens. Les Guyanais furent si remontés qu'il fallait transporter les Hmong à Cacao la nuit...
Si les fonxi de passage (et des bobos à 8000 km) vous imposent des étrangers chez vous, dans votre jardin, avec plus de droits que vous n'ayez vous-même, vous ne protestez pas ? (Cf grogne nationale au sujet de l'immigration, les migrants mieux lotis que les sdf français : contrairement aux croyances, c'est bien la Guyane qui est en avance sur la Métropole et dans tous les domaines.)
La démarche de "l'Etat" fut du volontarisme habituellement raté, d'un amateurisme académique. (Rien changé depuis..). A moins que...un territoire sans identité est plus commode à manipuler.
Demandez au sénateur AKaram les précisions, il était l'un des leaders des protestataires. Souvenirs de jeunesse...

Faut pas avoir peur à connaître le passé sinon vous ne comprenez pas le présent.

L'histoire,vous avez une drôle de façon de la réécrire et de l'interpréter !
La France a toujours été un pays d'immigration laquelle n'a pas créé de problème quand les immigrants étaient des travailleurs qui apportaient leur savoir faire et leur bonne volonté pour s'intégrer dans le pays

Lire la suite

02/03/19
4wap  (Montjo)

En réponse au message de Carbet du 01/03/19

Bonjour Gyz --- Vous avez en petite partie raison , tout cela n'est sur le fond que du racisme ordinaire , le plan vert ayant été bricolé sur un coin de table par cet ineffable Chirac , tâteur de culs de vaches et incompétent notoire à qui on doit en partie la merde actuelle en France .

Un certain nombre ou plutôt un nombre certain de guyanais ont bénéficié des largesses de ce plan vert .
J'ai été soufflé par le nombre d'abatis qui ont éclos à cette époque "encouragés" par les 10.000 F "donnés" pour un hectare contrôlé planté ...... et bien souvent non récolté après le paiement de la prime . Et retour à la case "Forêt" !

Le plan vert s'étant converti en plan financier , les billets tombant du ciel , à la fin de la pluie de billets les parcelles mises en exploitation par les guyanais sont retournées pratiquement toutes au néant , les grosses entreprises forestières ont mis la clé sous la porte en emportant leurs engins......
Ne sont restés que quelques zébus et surtout les Hmongs , pour le coup on peut bien parler d'une chance pour la Guyane !

Cher Gyz vous avez une certaine tendance à penser que tout est la faute des "zautres" et en particulier de ces cons de fonctionnaires métros , beaucoup moins de l'administration "lokale" et pas du tout de ces braves guyanais pleins de bonne volonté pour créer .....
Ils ne savent pas encore quoi , mais cela va venir !

A mon arrivée en Guyane dans les années 70 j'ai été surpris de ne rien trouver en Guyane , pas de champs même petits , RIEN ou presque !
Je me suis dit suite à mes lectures que c'était normal la terre étant pauvre .....

Là dessus j'ai remonté la côte au Suriname et en Guyana pour y voir des champs à perte de vue le long de la route ou de la piste à cette époque . Même à l'intérieur ....... Et bien sur des marchés croulants sous les produits de la terre . Sortant de Guyane cela m'a fait un choc !

Je radote avec l'age : Aide toi le ciel t'aidera ....... Pas d'alternative !

Salutations

PS : Sortez au Surinam et en Guyana , 40 ans après le contraste est toujours aussi saisissant !!
On parle du riz de Mana ?

Bonjour Carbet, 10000 F (soit 10 fois le smic de l'époque) pour déboiser un hectare… C'était ça la manne de billets tombés du ciel?
Sinon, le point de vue de l'époque, des "feignasses" concernées:

Lire la suite

01/03/19
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Bonpom du 01/03/19

Vos interdictions d'antenne ne vont pas vers le bon interlocuteur. C'est en effet "n'importe quoi" d'affirmer que les Hmongs n'ont jamais été des agriculteurs, que leur savoir-faire agricole est très modeste et que leur réussite est due au fait, qu'en tant qu'ethnie, on leur ait attribué des terres. Mais ce n'est pas moi qui ait affirmé cela. C'est le post auquel je répondais. D'ailleurs, pour aider certains à ne pas regarder que leur nombril, un lien était donné pour souligner que, du Berry aux USA, les Hmong faisaient aussi valoir leur "modeste" savoir-faire agricole. Mais peut-être que là aussi, certains affirmeront que c'est grace à un accès privilégié à la terre en tant qu'ethnie.

Voyez Bonpom, lorsque vous êtes mort, vous ne sentez plus rien, ni douleur, ne peine, ni rien. Le bas monde n'existe plus pour vous. C'est votre entourage qui souffre. Ils sont peinés, remplis de douleur.

Lire la suite

01/03/19
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Carbet du 01/03/19

Bonjour Gyz --- Vous avez en petite partie raison , tout cela n'est sur le fond que du racisme ordinaire , le plan vert ayant été bricolé sur un coin de table par cet ineffable Chirac , tâteur de culs de vaches et incompétent notoire à qui on doit en partie la merde actuelle en France .

Un certain nombre ou plutôt un nombre certain de guyanais ont bénéficié des largesses de ce plan vert .
J'ai été soufflé par le nombre d'abatis qui ont éclos à cette époque "encouragés" par les 10.000 F "donnés" pour un hectare contrôlé planté ...... et bien souvent non récolté après le paiement de la prime . Et retour à la case "Forêt" !

Le plan vert s'étant converti en plan financier , les billets tombant du ciel , à la fin de la pluie de billets les parcelles mises en exploitation par les guyanais sont retournées pratiquement toutes au néant , les grosses entreprises forestières ont mis la clé sous la porte en emportant leurs engins......
Ne sont restés que quelques zébus et surtout les Hmongs , pour le coup on peut bien parler d'une chance pour la Guyane !

Cher Gyz vous avez une certaine tendance à penser que tout est la faute des "zautres" et en particulier de ces cons de fonctionnaires métros , beaucoup moins de l'administration "lokale" et pas du tout de ces braves guyanais pleins de bonne volonté pour créer .....
Ils ne savent pas encore quoi , mais cela va venir !

A mon arrivée en Guyane dans les années 70 j'ai été surpris de ne rien trouver en Guyane , pas de champs même petits , RIEN ou presque !
Je me suis dit suite à mes lectures que c'était normal la terre étant pauvre .....

Là dessus j'ai remonté la côte au Suriname et en Guyana pour y voir des champs à perte de vue le long de la route ou de la piste à cette époque . Même à l'intérieur ....... Et bien sur des marchés croulants sous les produits de la terre . Sortant de Guyane cela m'a fait un choc !

Je radote avec l'age : Aide toi le ciel t'aidera ....... Pas d'alternative !

Salutations

PS : Sortez au Surinam et en Guyana , 40 ans après le contraste est toujours aussi saisissant !!
On parle du riz de Mana ?

Vous dites que le Plan vert fut bricolé par l'incompétent Chirac - et que son échec vient des Guyanais que vous dépeignez avec mépris. Un tel saut d'esprit me pose pb., voyez.

Lire la suite

01/03/19
Bonpom  (Remire)

En réponse au message de Frautosaure du 27/02/19

sujet des mongs ........il me semble que les guyanais de l'epoque furieux ont demandé la meme chose et ont obtenu la montagne d'en face. sans resultat....arrete avec ta conspiration mondiale c'est carrement n'importe quoi....et les berrichons et les beaucerons t'em... tu devrais etre interdit d'antenne tellement tu sais pas de quoi tu parles meme le beuvrachon est plus sympa que toi ....povre france c'est pas avec ça qu'on va faire du gilet jaune consistant

Vos interdictions d'antenne ne vont pas vers le bon interlocuteur. C'est en effet "n'importe quoi" d'affirmer que les Hmongs n'ont jamais été des agriculteurs, que leur savoir-faire agricole est très modeste et que leur réussite est due au fait, qu'en tant qu'ethnie, on leur ait attribué des terres. Mais ce n'est pas moi qui ait affirmé cela. 

Lire la suite

01/03/19
Carbet  (Forêt )

En réponse au message de Gyz du 28/02/19

Je viens de vous étaler long et large ce favoritisme ethnique de fait, totalement opposé au discours sur les "valeurs" dites républicaines.
Oui, les Guyanais s'opposaient à la venue des Hmong, simplement parce que les Asiatiques allaient bénéficier d'une attribution massive des terres, chose refusée aux Métis. Qu'est-ce que ce refus précis (de la cession d'un terrain équivalent à ce qui fut laissé aux Hmong) apporte de plus ?
Plus l'arrivée simultanée des autres mystifiés du Plan vert, tous pour des parcelles démentes aux fins de zébuculture imaginaire, délire des bobos parisiens. Les Guyanais furent si remontés qu'il fallait transporter les Hmong à Cacao la nuit...
Si les fonxi de passage (et des bobos à 8000 km) vous imposent des étrangers chez vous, dans votre jardin, avec plus de droits que vous n'ayez vous-même, vous ne protestez pas ? (Cf grogne nationale au sujet de l'immigration, les migrants mieux lotis que les sdf français : contrairement aux croyances, c'est bien la Guyane qui est en avance sur la Métropole et dans tous les domaines.)
La démarche de "l'Etat" fut du volontarisme habituellement raté, d'un amateurisme académique. (Rien changé depuis..). A moins que...un territoire sans identité est plus commode à manipuler.
Demandez au sénateur AKaram les précisions, il était l'un des leaders des protestataires. Souvenirs de jeunesse...

Faut pas avoir peur à connaître le passé sinon vous ne comprenez pas le présent.

Bonjour Gyz --- Vous avez en petite partie raison , tout cela n'est sur le fond que du racisme ordinaire , le plan vert ayant été bricolé sur un coin de table par cet ineffable Chirac , tâteur de culs de vaches et incompétent notoire à qui on doit en partie la merde actuelle en France.

Lire la suite

01/03/19
Carbet  (Forêt )

En réponse au message de Frautosaure du 28/02/19

ils ont eu la montagne d'en face ....pour le reste tu peux y aller voir par toi meme c'est plus simple

Bonjour Frautosaure --- Pardon , j'ai fait ce que je reproche souvent aux autres : n'avoir pas bien lu! J'ai une excuse , mes lunettes étaient sales , je n'ai pas vu les points de suspension . Une fois les points de suspension lus , ta phrase est très claire ...... Rire
Meilleures salutations

Répondre

28/02/19
Frautosaure  (Kourou)

En réponse au message de Carbet du 28/02/19

Bonjour Frautosaure --- Heureux de voir que vous tenez toujours la forme !
Vous écrivez : "sujet des mongs ........il me semble que les guyanais de l'epoque furieux ont demandé la meme chose et ont obtenu la montagne d'en face. sans resultat...."
Pouvez vous développer s'il vous plait , je ne suis pas certain de ce que vous voulez faire passer comme message .
D'autres ont-ils des infos sur le sujet ? ...... Gyz par exemple ?
Amicales salutations

ils ont eu la montagne d'en face ....pour le reste tu peux y aller voir par toi meme c'est plus simple

Répondre

28/02/19
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Carbet du 28/02/19

Bonjour Frautosaure --- Heureux de voir que vous tenez toujours la forme !
Vous écrivez : "sujet des mongs ........il me semble que les guyanais de l'epoque furieux ont demandé la meme chose et ont obtenu la montagne d'en face. sans resultat...."
Pouvez vous développer s'il vous plait , je ne suis pas certain de ce que vous voulez faire passer comme message .
D'autres ont-ils des infos sur le sujet ? ...... Gyz par exemple ?
Amicales salutations

Je viens de vous étaler long et large ce favoritisme ethnique de fait, totalement opposé au discours sur les "valeurs" dites républicaines. Oui, les Guyanais s'opposaient à la venue des Hmong, simplement parce que les Asiatiques allaient bénéficier d'une attribution massive des terres

Lire la suite

28/02/19
Jcb  (Cayenne)

En réponse au message de Gyz du 28/02/19

Jcb, votre souci n'est pas que vous soyez remarquablement ignorant en la matière ou que vous ayez d'étonnantes difficultés de compréhension. Le pb c'est que vous êtes persuadé du contraire.

ce n'est pas mon souci, ça semble plutôt être le vôtre !

Répondre

28/02/19
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Jcb du 28/02/19

si j'ai bien compris Bonpom, c'était du second degré et de l'humour face à ces "Guyanais?" qui prétendent que les Hmongs ne sont pas des agriculteurs mais des assistés...
Devant de telles inepties, je crois qu'il est inutile de chercher à les faire changer d'avis
Comme toujours, il ne faut pas généraliser, il y a heureusement quelques maraichers Guyanais du côté de Montsinéry-Tonégrande...

Jcb, votre souci n'est pas que vous soyez remarquablement ignorant en la matière ou que vous ayez d'étonnantes difficultés de compréhension. Le pb c'est que vous êtes persuadé du contraire.

Répondre

28/02/19
Carbet  (Forêt )

En réponse au message de Frautosaure du 27/02/19

sujet des mongs ........il me semble que les guyanais de l'epoque furieux ont demandé la meme chose et ont obtenu la montagne d'en face. sans resultat....arrete avec ta conspiration mondiale c'est carrement n'importe quoi....et les berrichons et les beaucerons t'em... tu devrais etre interdit d'antenne tellement tu sais pas de quoi tu parles meme le beuvrachon est plus sympa que toi ....povre france c'est pas avec ça qu'on va faire du gilet jaune consistant

Bonjour Frautosaure --- Heureux de voir que vous tenez toujours la forme !
Vous écrivez : "sujet des mongs ........il me semble que les guyanais de l'epoque furieux ont demandé la meme chose et ont obtenu la montagne d'en face. sans resultat...."

Lire la suite

28/02/19
Jcb  (Cayenne)

En réponse au message de Frautosaure du 27/02/19

sujet des mongs ........il me semble que les guyanais de l'epoque furieux ont demandé la meme chose et ont obtenu la montagne d'en face. sans resultat....arrete avec ta conspiration mondiale c'est carrement n'importe quoi....et les berrichons et les beaucerons t'em... tu devrais etre interdit d'antenne tellement tu sais pas de quoi tu parles meme le beuvrachon est plus sympa que toi ....povre france c'est pas avec ça qu'on va faire du gilet jaune consistant

si j'ai bien compris Bonpom, c'était du second degré et de l'humour face à ces "Guyanais?" qui prétendent que les Hmongs ne sont pas des agriculteurs mais des assistés...
Devant de telles inepties, je crois qu'il est inutile de chercher à les faire changer d'avis
Comme toujours, il ne faut pas généraliser, il y a heureusement quelques maraichers Guyanais du côté de Montsinéry-Tonégrande...

Répondre

27/02/19
Frautosaure  (Kourou)

En réponse au message de Bonpom du 27/02/19

Les Hmongs sont à la tête d'une conspiration mondiale, qui du Berry aux USA en passant par la Guyane, spolient les autochtones de leurs terres et malgré leur savoir-faire agricole très modeste réussissent dans ce domaine. Seuls les Bisounours et les faits contredisent cette version.

sujet des mongs ........il me semble que les guyanais de l'epoque furieux ont demandé la meme chose et ont obtenu la montagne d'en face. sans resultat....arrete avec ta conspiration mondiale c'est carrement n'importe quoi....

Lire la suite

27/02/19
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Bonpom du 27/02/19

Les Hmongs sont à la tête d'une conspiration mondiale, qui du Berry aux USA en passant par la Guyane, spolient les autochtones de leurs terres et malgré leur savoir-faire agricole très modeste réussissent dans ce domaine. Seuls les Bisounours et les faits contredisent cette version.

Répondez au lieu de divaguer.

Répondre

27/02/19
Bonpom  (Remire)

En réponse au message de Gyz du 27/02/19

Chiche ! Démontrez-moi pour l'occasion que l'activité agricole n'est pas subordonnée à l'accès préalable à la terre...
Démontrez-moi que cette communauté n'a pas reçu immédiatement les premiers 1400 hectares à Cacao, à son arrivée fin 70'.
Démontrez-moi que cette communauté aurait pu se lancer dans l'agriculture avec la même procédure d'attribution que celle réservée à tous les autres (Métis, Métro etc), consistant à une attente de 15 ans et effacement de dossier pour la plupart...
Démontrez-moi que ce que je viens de dire est faux, car tous les autres habitants de la Guyane recevaient, sur simple demande et de suite, de la terre destinée à l'agriculture...
Concluez donc en disant que la communauté Hmong n'a pas eu un accès extraordinaire à la terre. EN TANT qu'ethnie.

C'est juste parce que Carbet a eu la mauvaise idée de taquiner les feignants Guyanais - et d'autres "Métros" - avec la réussite agricole des Hmongs.
Or, pour faire une comparaison, il faut que les critères/conditions soient égaux.

Finissez donc en affirmant que, jouissant des même facilités d'accès à la terre, les Métis ou d'autres Métros n'auraient pas fait mieux (sinon bien mieux) que la communauté Hmong.

Sans animosité à leur égard, juste au nom de l'équité.

Votre lien bisounours me fait rire. Informez-vous mieux et ne vous ridiculisez pas.

Les Hmongs sont à la tête d'une conspiration mondiale, qui du Berry aux USA en passant par la Guyane, spolient les autochtones de leurs terres et malgré leur savoir-faire agricole très modeste réussissent dans ce domaine. Seuls les Bisounours et les faits contredisent cette version.

Répondre

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2019
Lancements 2019
Vol 249 Ariane 5

Annonceurs

Tarifs de publicité