aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Education

1513 messages - Inverser l'ordre

Nouveau courrier   
01/11/12
Daweb  (Kourou)

En réponse au message de Philippe2 du 01/11/12

je lis vos échanges sur les punitions corporelles et comme j'ai reçu des gifles de ma mère pour un oui ou pour un non, j'aurais préféré qu'elle m'explique ce que j'avais fait de mal, une claque, ça fait mal et après l'avoir reçue, on ne pense qu'à ça et pas du tout à la bêtise faite; donc si vous avez des enfants, il est plus intelligent de leur expliquer que de se défouler sur eux (sans défense comme le disait...) le papa de ma femme faisait mettre à genou et donnait des coups de ceinture, il aurait eu un fouet comme au temps d'avant qu'il l'aurait utilisé; l'enfant devait compter les coups et s'il se trompait, s'il pleurait, il repartait de zéro; c'était très efficace sur les filles, beaucoup moins chez les garçons! mais même sans avoir lu Freud, ne trouvez vous pas cette attitude étrange; heureusement les choses ont changé, non?

> heureusement les choses ont changé, non?
Oui et d'ailleurs il est vrai que les gosses actuels sont devenus adorables contrairement à ceux d'il y a 50 ans ^^ Plus sérieusement, la baffe/fessée n'est pas un châtiment, il faut arrêter un peu d'exagérer, mais évidement doit être utilisée avec parcimonie.
Par contre quand à expliquer, oui en principe, mais ça dépend quoi et à quel âge

Lire la suite

01/11/12
Philippe2  (Matoury)

En réponse au message de Morpho du 01/11/12

Relisez mon post!
Les punitions doivent etre adaptées aux délits et surtout ne pas etre répétitives!
Dommage pour vous! Et heureusement pour nous!
Mais avouez qu'un clou bien redressé aura quand même du mal à se retordre tout seul non?
Si rien n'est fait rapidement des coups risquent de partir un peu partout, et vous le savez, on n'a pas le droit de se faire justice soi-même, ni de se défendre, juste de tendre l'autre joue!
Ah, Tobirou quand tu nous tiens par la barbichette, on verra bien qui rira le dernier!

ne pouvez vous pas redresser vos enfants sans coups? essayez d'éviter la tête quand même; j'ai eu deux garçons, jamais je n'ai porté la main sur eux, et ils sont honnêtes, polis, sociables; ma petite fille, deux ans connait très bien le mot bêtise et elle fait la moue quand on la réprimande. elle sait aussi provoquer la fureur de son grand père en allant

Lire la suite

01/11/12
Relena  (Kourou)

En réponse au message de Philippe2 du 01/11/12

ne pouvez vous pas redresser vos enfants sans coups? essayez d'éviter la tête quand même;
j'ai eu deux garçons, jamais je n'ai porté la main sur eux, et ils sont honnêtes, polis, sociables;
ma petite fille, deux ans connait très bien le mot bêtise et elle fait la moue quand on la réprimande. elle sait aussi provoquer la fureur de son grand père en allant chercher sa tétine sur laquelle je fais une fixation, donc très jeune on sait provoquer! il ne faut pas permettre d'aller plus loin et franchement je ne pense pas qu'une fessée sur la couche changerait grand chose! pour rendre un enfant raisonnable, il n'y a rien de tel que de faire appel à sa raison.

Excusez-moi mais tous les enfants ne sont pas au même niveau et certains doivent se voir imposer des limites par une fessée ou autre notamment lorsque la consigne a été passé 10 fois, l'enfant étant têtu fait la sourde oreille et teste nos limites. Il ne s'agit pas de martyriser l'enfant pour le faire saigner hein mais bel et bien qu'il prenne conscience

Lire la suite

01/11/12
Koro  (Roura)

En réponse au message de Philippe2 du 01/11/12

ne pouvez vous pas redresser vos enfants sans coups? essayez d'éviter la tête quand même;
j'ai eu deux garçons, jamais je n'ai porté la main sur eux, et ils sont honnêtes, polis, sociables;
ma petite fille, deux ans connait très bien le mot bêtise et elle fait la moue quand on la réprimande. elle sait aussi provoquer la fureur de son grand père en allant chercher sa tétine sur laquelle je fais une fixation, donc très jeune on sait provoquer! il ne faut pas permettre d'aller plus loin et franchement je ne pense pas qu'une fessée sur la couche changerait grand chose! pour rendre un enfant raisonnable, il n'y a rien de tel que de faire appel à sa raison.

Pensée, à méditer.
Lorsque les pères s'habituent à laisser faire leurs enfants.
Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leur parole.
Lorsque les Maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter.

Lire la suite

01/11/12
Laurent  (Kourou)

En réponse au message de Philippe2 du 01/11/12

ne pouvez vous pas redresser vos enfants sans coups? essayez d'éviter la tête quand même;
j'ai eu deux garçons, jamais je n'ai porté la main sur eux, et ils sont honnêtes, polis, sociables;
ma petite fille, deux ans connait très bien le mot bêtise et elle fait la moue quand on la réprimande. elle sait aussi provoquer la fureur de son grand père en allant chercher sa tétine sur laquelle je fais une fixation, donc très jeune on sait provoquer! il ne faut pas permettre d'aller plus loin et franchement je ne pense pas qu'une fessée sur la couche changerait grand chose! pour rendre un enfant raisonnable, il n'y a rien de tel que de faire appel à sa raison.

Ouf, un peu de douceur dans ce monde de brutes... Un plaisir de vous lire. Malheureusement, quand je lis le reste des messages sur ce sujet, je m'aperçois que ce n'est pas gagné... Les stéréotypes ont la vie dure...

Répondre

01/11/12
Laurent  (Kourou)

En réponse au message de Daweb du 01/11/12

> heureusement les choses ont changé, non?
Oui et d'ailleurs il est vrai que les gosses actuels sont devenus adorables contrairement à ceux d'il y a 50 ans ^^

Plus sérieusement, la baffe/fessée n'est pas un châtiment, il faut arrêter un peu d'exagérer, mais évidement doit être utilisée avec parcimonie.

Par contre quand à expliquer, oui en principe, mais ça dépend quoi et à quel âge.
Certaines choses ne s'expliquent pas à un enfant de 4/5 ans, contrairement à ce que certains pensent il n'est pas en âge de tout comprendre !

Donc oui on explique, on impose des limites. Mais quand elles sont franchies, et re-franchies, une bonne paire de baffe ou une fessée pour les plus petits n'est pas de trop, et non si c’est utilisé de manière intelligente les enfants aimeront toujours leur parents (au contraire...).

Désolé si dans votre cas c'est allé trop loin.
Les extrêmes ne sont jamais bons (d'un coté comme de l'autre !)

Quand dès la naissance et dans les toutes premières années les parents ont été présents pour l'éducation de leur enfant (et qu'ils continuent ensuite), ça pose en général moins de soucis après... A 15 ans, il est trop tard pour mettre des baffes. Avant c'est inutile. Grosso-modo, je me demande s'il ne faudrait pas éduquer d'abord les parents avant d'éduquer les enfants... Les choses iraient peut-être plus vite et plus sainement.

Répondre

02/11/12
Laurent  (Kourou)

Mr Bertrand et Mr Alexandre, on peut même aller plus loin pour faire des économies en Guyane: plus besoin d'écoles, plus besoin d'enseignants... Vous proposez de faire comme au Niger, au Mali ou à Mayotte, on peut aussi faire comme en Ethiopie...
http://www.rue89.com/2012/11/01/apprendre-lire-sans-prof-les-enfants-ethiopiens-

Répondre

02/11/12
Ricky  (Macouria)

En réponse au message de Philippe2 du 01/11/12

ne pouvez vous pas redresser vos enfants sans coups? essayez d'éviter la tête quand même;
j'ai eu deux garçons, jamais je n'ai porté la main sur eux, et ils sont honnêtes, polis, sociables;
ma petite fille, deux ans connait très bien le mot bêtise et elle fait la moue quand on la réprimande. elle sait aussi provoquer la fureur de son grand père en allant chercher sa tétine sur laquelle je fais une fixation, donc très jeune on sait provoquer! il ne faut pas permettre d'aller plus loin et franchement je ne pense pas qu'une fessée sur la couche changerait grand chose! pour rendre un enfant raisonnable, il n'y a rien de tel que de faire appel à sa raison.

Tant mieux pour vous si vous avez deux enfants raisonnables, mais avez-vous pensé ne serait-ce qu'une seconde que chaque enfant est unique et différent des vôtres ? Ce qui vous parait d'une évidence avec vos rejetons ne l'est certainement pas pour quelqu'un d'autre, car si vos enfants sont facilement "raisonnables" il y en a d'autres qui ne le sont pas

Lire la suite

02/11/12
Les Trois Singes  (Mana)

En réponse au message de Laurent du 02/11/12

Mr Bertrand et Mr Alexandre, on peut même aller plus loin pour faire des économies en Guyane: plus besoin d'écoles, plus besoin d'enseignants... Vous proposez de faire comme au Niger, au Mali ou à Mayotte, on peut aussi faire comme en Ethiopie...
http://www.rue89.com/2012/11/01/apprendre-lire-sans-prof-les-enfants-ethiopiens-

Et si on faisait sans certains hommes politiques, la Guyane n'irait-elle pas moins mal ?

Répondre

02/11/12
Yyrfudhs  (Matoury)

En réponse au message de Les Trois Singes du 02/11/12

Et si on faisait sans certains hommes politiques, la Guyane n'irait-elle pas moins mal ?

je confirme . la Guyane serait déjà en fin de développement

Répondre

02/11/12
Ricky  (Macouria)

En réponse au message de Laurent du 01/11/12

Ouf, un peu de douceur dans ce monde de brutes... Un plaisir de vous lire. Malheureusement, quand je lis le reste des messages sur ce sujet, je m'aperçois que ce n'est pas gagné... Les stéréotypes ont la vie dure...

C'est bien vrai ça TOUS les stéréotypes ont la vie dure ! Les vôtres aussi ne vous en déplaise !!

Répondre

02/11/12
Ricky  (Macouria)

En réponse au message de Les Trois Singes du 02/11/12

Et si on faisait sans certains hommes politiques, la Guyane n'irait-elle pas moins mal ?

Et si, au lieu de beugler, on essayait des choses ? Il est tellement vrai que le système éducatif en Guyane est un modèle d'efficacité pédagogique…

Répondre

02/11/12
Sido973  (Kourou)

En réponse au message de Laurent du 01/11/12

Quand dès la naissance et dans les toutes premières années les parents ont été présents pour l'éducation de leur enfant (et qu'ils continuent ensuite), ça pose en général moins de soucis après... A 15 ans, il est trop tard pour mettre des baffes. Avant c'est inutile. Grosso-modo, je me demande s'il ne faudrait pas éduquer d'abord les parents avant d'éduquer les enfants... Les choses iraient peut-être plus vite et plus sainement.

Et tu fais comment, toi, pour éduquer les parents? Tu passes par les enfants? Allez, Laurent, ne fais pas semblant de croire qu'en éduquant l'âne, on prépare l'étalon....

Répondre

03/11/12
Philippe2  (Matoury)

En réponse au message de Koro du 01/11/12

Pensée, à méditer.

Lorsque les pères s'habituent à laisser faire leurs enfants.
Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leur parole.
Lorsque les Maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter.
Lorsque finalement les jeunes méprisent les Lois parce qu'ils ne reconnaissent plus au-dessus d'eux l'autorité de rien ni de personne, alors c' est là en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie…
PLATON 429 - 347 Av. J.C.
(Extrait de La REPUBLIQUE)

sur blada il y avait un apprenti philosophe qui a dû rentrer dans ses foyers, je préfère votre citation, merci de nous la remémorer

Répondre

03/11/12
Akoula  (France)

En réponse au message de Laurent du 02/11/12

Mr Bertrand et Mr Alexandre, on peut même aller plus loin pour faire des économies en Guyane: plus besoin d'écoles, plus besoin d'enseignants... Vous proposez de faire comme au Niger, au Mali ou à Mayotte, on peut aussi faire comme en Ethiopie...
http://www.rue89.com/2012/11/01/apprendre-lire-sans-prof-les-enfants-ethiopiens-

Au risque de vous énerver, je re-reprécise que la double vacation n'a jamais été réservée aux seuls pays que vous évoquez sans arrêt.
Faut s'informer, Laurent, faut s'informer... J'attends par ailleurs vos réponses ARGUMENTEES à mes questions au sujet des prétendues inconvénients de la double vacation

Lire la suite

03/11/12
Akoula  (France)

En réponse au message de Les Trois Singes du 02/11/12

Et si on faisait sans certains hommes politiques, la Guyane n'irait-elle pas moins mal ?

Si le machin Guyane 73 n'a aucune autre utilité, son simple engagement pour la double vacation justifie son invention. Bravo pour avoir contredit notre recteur si prompte à s'écraser devant les syndicats enseignant, même si cet engagement ne vient pas du constat de l'éches du système actuel mais des difficultés financières.

Répondre

04/11/12
Chokapix  (Sin city)

En réponse au message de Philippe2 du 03/11/12

sur blada il y avait un apprenti philosophe qui a dû rentrer dans ses foyers, je préfère votre citation, merci de nous la remémorer

C'est vrai qu'en matière de tyrannie, notre Platon international savait de quoi il parlait. Il était "fan 2" Denys de Syracuse, si je ne m'abuse...

Répondre

04/11/12
Sienne11  (Cayenne)

En réponse à un message archivé ou supprimé

Je te remercie de ta question. Lors des lois de décentralisation précédentes l'on a attribué les écoles primaires aux communes, notamment les locaux et leurs charges, aux départements les collèges les locaux mais aussi les transports ou la cantine et aux régions les lycées. globalement, par le passé le gros de la charge était sur l'Etat. De fait,

Lire la suite

05/11/12
Achille  (Saint-laurent)

En réponse au message de Sienne11 du 04/11/12

Je te remercie de ta question.

Lors des lois de décentralisation précédentes l'on a attribué les écoles primaires aux communes,
notamment les locaux et leurs charges, aux départements les collèges les locaux mais aussi les transports ou la cantine et aux régions les lycées. globalement, par le passé le gros de la charge était sur l'Etat. De fait, l'Etat a attribué des compétences mais de fait des charges aux collectivités locales avec des dotations. Toutefois, et c'est singulièrement vrai dans l'Ouest guyanais le choc asymétrique démographique fait que les dotations n'ont pas suivies, d'ailleurs les règles d'indexation ne sont pas toujours adapté à cette situation atypique. Mais de facto, le pouvoir des collectivités est vain. Ils n'ont ni la main sur le compte tenu de l'enseignement ni sur les personnels enseignants. Après, les dotations ou subventions ou marchés publics étant intermédiées aux collectivités locales l'on peut aussi s'interroger sur la qualité, voire la probité des passations sujet qui semble intéressé la justice notamment dans l'Ouest guyanais...
Bref, cette décentralisation éclatée entre collectivités, dont les dépenses sont passés par des gens possiblement délicats ou indélicats et enfin face à des règles d'indexation de l'Etat peut-être non adaptées aux cas de l'ampleur des besoins de l'Ouest guyanais... Je dirais donnons la main à l'Etat au moins l'on pourra faire venir la presse nationale face par exemple aux velleïtés de créer un double service dans le primaire... et j'en passe... Dans l'ouest les enfants sont moins égaux qu'ailleurs dans la République c'est une évidence... L'on peut parler d'une zone éducaticide en terme de la norme académique si prégnance dans notre système français.

Bref, laissons aux élus le choix de la couleur de la peinture des murs, laisonns leur choisir le nom de l'établissement avec inauguration avec une photo dans FG ou/et TV... Nationaliser l'enjeu c'est probablement la solution, mettons la République face à sa réalité... Je citerais un seul exemple à ma connaissance dans toute l'histoire de la Guyane il n'y a jamais eu d'enfant ayant fait toute leur scolarité en Guyane, primaire et secondaire 6 à 18 ans, ayant fait l'ENA. Ceci nous aménerait à de plus larges consdérations... Je discutais avec une personne sexagénaire qui m'affirmait qu'il avait l'impression que l'on était aussi bien informé en Guyane qu'en Métropole... Je dirais sur la Guyane l'on est imbattable... sur la République... l'on est à des années lumières... là, ce serait un sous débat...

Bref, nationaliser l'enjeu est surement plus efficace de pleunicher pour avoir une subvention comme si l'on était des mendiants alors que l'Etat n'est pas capable de garantir l'égalité des chances dans la République, déjà que les ruraux, les provinciaux, les quatiers sont déjà dominées en tant que périphéties il est de dire que l'ultra-périphétie est ultra-dominée... Mieux vaut un interlocuteur crédible et sollvable comme l'Etat des élus sans poouvoir et dépassés par l'onde de choc démographique notamment dans l'Ouest...

Réaffecter l'école primaire à l’État, c'est évidemment impossible politiquement, et pas sûr que ça donnerait de si bons résultats. J'imagine mal que l’État aurait une meilleure volonté à agir. Il suffit d'observer que dans plusieurs domaines de sa compétence, il fait preuve lui-même d'insuffisance. Dans tout l'Ouest guyanais, avant la décentralisation, il y avait en tout et pour tout un collège (qui faisait office de lycée sans classe de terminale),

Lire la suite

05/11/12
Cush  (Cay)

En réponse au message de Daweb du 01/11/12

> heureusement les choses ont changé, non?
Oui et d'ailleurs il est vrai que les gosses actuels sont devenus adorables contrairement à ceux d'il y a 50 ans ^^

Plus sérieusement, la baffe/fessée n'est pas un châtiment, il faut arrêter un peu d'exagérer, mais évidement doit être utilisée avec parcimonie.

Par contre quand à expliquer, oui en principe, mais ça dépend quoi et à quel âge.
Certaines choses ne s'expliquent pas à un enfant de 4/5 ans, contrairement à ce que certains pensent il n'est pas en âge de tout comprendre !

Donc oui on explique, on impose des limites. Mais quand elles sont franchies, et re-franchies, une bonne paire de baffe ou une fessée pour les plus petits n'est pas de trop, et non si c’est utilisé de manière intelligente les enfants aimeront toujours leur parents (au contraire...).

Désolé si dans votre cas c'est allé trop loin.
Les extrêmes ne sont jamais bons (d'un coté comme de l'autre !)

Oui et d'ailleurs il est vrai que les gosses actuels sont devenus adorables contrairement à ceux d'il y a 50 ans ^^  Pour aller dans le sens de ta réflexion:
http://www.rosenczveig.com/terre_accueil/dei/r_pagis.htm
Si on s'en tient au texte l'ordonnance de 1945, elle a été créée pour -les mineurs

Lire la suite

06/11/12
Flo De Kaw  (Andanbwa)

En réponse à un message archivé ou supprimé

Il n’y a pas de ‘bonne paires de claques’ il n’y a qu’un adulte, désemparé qui passe ses nerfs sur un plus petit que lui. Se refuser à tabasser ses gosses c’est s’obliger à faire preuve d’inventivité. C’est s’obliger à rester zen et efficace. Genre ‘je te vois

Lire la suite

07/11/12
Achille  (Saint-laurent)

En réponse au message de Flo De Kaw du 06/11/12

Il n’y a pas de ‘bonne paires de claques’ il n’y a qu’un adulte, désemparé qui passe ses nerfs sur un plus petit que lui.

Se refuser à tabasser ses gosses c’est s’obliger à faire preuve d’inventivité. C’est s’obliger à rester zen et efficace. Genre ‘je te vois bien venir petit con, tu essais de me pousser à bout, je t’en file une, tu me traite de bolos et tout le monde est content’… oui mais le problème est-il résolu ? Non point.

Comme le disait JP2 ‘n’ayez pas peur’

Vous avez tout à fait raison, mais je ne regrette pas d'avoir résolu quelques problèmes naissants à l'aide d'une claque bien placée. Pas très inventif, mais avec ça, le coup de l'enfant contrarié qui trépigne avant de se rouler par terre par caprice

Lire la suite

07/11/12
Cylan  (Cayenne)

En réponse au message de Achille du 07/11/12

Vous avez tout à fait raison, mais je ne regrette pas d'avoir résolu quelques problèmes naissants à l'aide d'une claque bien placée. Pas très inventif, mais avec ça, le coup de l'enfant contrarié qui trépigne avant de se rouler par terre par caprice devant les caisses du supermarché - juste un exemple récemment observé , on ne me l'a jamais fait. Dans le cas que je cite, la situation est évidemment insoluble, et la claque aurait dû être administrée bien avant d'en arriver là, après échec des autres remèdes.

Bonjour,
quand j'avais 12 ans, en métropole, j'étais allé avec un copain piquer des pommes dans un jardin.
Le propriétaire nous a vus, il est venu vers nous tranquillement, il nous a mis une claque a chacun (pas très forte), et toujours sans un mot il a pris nos sacs de pommes et nous a montré la sortie. Je n'ai plus jamais volé. Voilà.

Répondre

07/11/12
Daweb  (Kourou)

En réponse au message de Cylan du 07/11/12

Bonjour,
quand j'avais 12 ans, en métropole, j'étais allé avec un copain piquer des pommes dans un jardin.
Le propriétaire nous a vus, il est venu vers nous tranquillement, il nous a mis une claque a chacun (pas très forte), et toujours sans un mot il a pris nos sacs de pommes et nous a montré la sortie. Je n'ai plus jamais volé. Voilà.

Sauf que cette si scène, justifiée et normale, se passait aujourd’hui, on aurait :
* Un père/grand frère qui viendrait casse la gueule du propriétaire
(et avec une arme blanche, voir pire...)
Ou bien au choix * Un plainte de la famille de l'enfant à l'encontre du proprio

Lire la suite

07/11/12
Fabien  (Cayenne)

En réponse au message de Cylan du 07/11/12

Bonjour,
quand j'avais 12 ans, en métropole, j'étais allé avec un copain piquer des pommes dans un jardin.
Le propriétaire nous a vus, il est venu vers nous tranquillement, il nous a mis une claque a chacun (pas très forte), et toujours sans un mot il a pris nos sacs de pommes et nous a montré la sortie. Je n'ai plus jamais volé. Voilà.

J'ai eu la même situation avec des jeunes qui lançaient des cailloux sur mon manguier et accessoirement sur le toit depuis la route. Je suis sorti avec des sacs, leur ai montré comment fonctionnaient une sonnette, et depuis plutôt que mes mangues pourrissent à terre ou sur l'arbre, elles profitent à quelqu'un. L’éducation ce n'est pas que mettre des claques, même pas forte, c'est aussi prodiguer des leçons de savoir vivre. Le rôle des parents normalement.

Répondre

08/11/12
Minon  (Remire montjoly)

En réponse au message de Cylan du 07/11/12

Bonjour,
quand j'avais 12 ans, en métropole, j'étais allé avec un copain piquer des pommes dans un jardin.
Le propriétaire nous a vus, il est venu vers nous tranquillement, il nous a mis une claque a chacun (pas très forte), et toujours sans un mot il a pris nos sacs de pommes et nous a montré la sortie. Je n'ai plus jamais volé. Voilà.

Bonjour,
Ce n'était pas du vol, juste de la maraude et je l'ai également pratiquée,
me suis fait prendre et j'ai dû passer 2 jours à ramasser des ... mirabelles pour ce voisin avec en prime une bonne paire de claques de mes parents ... je n'en suis pas morte pour preuve et moi aussi j'ai compris la leçon.

Répondre

08/11/12
Magaling  (Cayenne)

En réponse au message de Flo De Kaw du 06/11/12

Il n’y a pas de ‘bonne paires de claques’ il n’y a qu’un adulte, désemparé qui passe ses nerfs sur un plus petit que lui.

Se refuser à tabasser ses gosses c’est s’obliger à faire preuve d’inventivité. C’est s’obliger à rester zen et efficace. Genre ‘je te vois bien venir petit con, tu essais de me pousser à bout, je t’en file une, tu me traite de bolos et tout le monde est content’… oui mais le problème est-il résolu ? Non point.

Comme le disait JP2 ‘n’ayez pas peur’

Je pense qu'ici le sujet était plutôt le laxisme généralisé des parents qui laissent leurs enfants traînés dans les rues tard le soir. Ces mêmes parents sont capables de les corriger violemment pour des raisons qui n'ont rien à voir avec l'éducation. Ici, le débat est d'analyser les conséquence de la démission de ces parents et non pas les conséquences

Lire la suite

08/11/12
Weenana  (Kourou)

En réponse au message de Fabien du 07/11/12

J'ai eu la même situation avec des jeunes qui lançaient des cailloux sur mon manguier et accessoirement sur le toit depuis la route. Je suis sorti avec des sacs, leur ai montré comment fonctionnaient une sonnette, et depuis plutôt que mes mangues pourrissent à terre ou sur l'arbre, elles profitent à quelqu'un. L’éducation ce n'est pas que mettre des claques, même pas forte, c'est aussi prodiguer des leçons de savoir vivre. Le rôle des parents normalement.

La méthode s'applique aussi pour les maracudjas, les bananes, les surettes et ........les ballons. Leur expliquer que c'est moins dangereux de taper à une porte que de se défoncer le crâne en tombant d'un mur de 1.80 m, et je confirme, c'est une méthode qui fonctionne.

Répondre

08/11/12
Flo De Kaw  (Andanbwa)

En réponse au message de Magaling du 08/11/12

Je pense qu'ici le sujet était plutôt le laxisme généralisé des parents qui laissent leurs enfants traînés dans les rues tard le soir. Ces mêmes parents sont capables de les corriger violemment pour des raisons qui n'ont rien à voir avec l'éducation. Ici, le débat est d'analyser les conséquence de la démission de ces parents et non pas les conséquences d'une baffe donnée une fois l'an par des parents soucieux de l'éducation de leurs gamins.

Cela ne fait pas de mal de donner un coup de pied au derrière du gamin après lui avoir expliqué 36 fois de ne pas faire, de l'avoir prévenu une fois et encore une fois, et c'est pas faute d'avoir fait preuve d'imagination pour les explications. Au bout d'un moment, il faut bien que cela rentre quelque part !

Vous êtes une personne de bien et je suis sûre que les lecteurs de blada sont loin d'être des parents tortionnaires et savent faire dans la nuance.

C’est là où j’ai un méchant doute : les parents d’aujourd’hui sont-ils plus démissionnaires que les nôtres… Personnellement ce n’est pas mon sentiment car je les ai bien connu les parents des années 60 à 80, et franchement… pffff !
Est-ce qu’ils assistaient plus aux réunions parents-profs que maintenant ?

Lire la suite

08/11/12
Papoose  (Cayenne)

En réponse au message de Achille du 07/11/12

Vous avez tout à fait raison, mais je ne regrette pas d'avoir résolu quelques problèmes naissants à l'aide d'une claque bien placée. Pas très inventif, mais avec ça, le coup de l'enfant contrarié qui trépigne avant de se rouler par terre par caprice devant les caisses du supermarché - juste un exemple récemment observé , on ne me l'a jamais fait. Dans le cas que je cite, la situation est évidemment insoluble, et la claque aurait dû être administrée bien avant d'en arriver là, après échec des autres remèdes.

Alors Achille.... je suis désolée, mais j'ai beau etre pleinement convaincue de ma manière d'éduquer mes enfants, c'est arrivé malheureusement que mon plus grand fasse une crise de nerfs (une seule fois) à la sortie d'un magasin, et là, super y a tout le monde qui te regarde, en se disant : "oh lala , voila l'éducation qu'elle doit donner à ses

Lire la suite

08/11/12
Koro  (Roura)

L'éducation commence en montrant l'exemple, ce que fait notre président.
http://www.youtube.com/embed/2XdO2NwLXz4

Répondre

09/11/12
Jb  (Cayenne)

En réponse au message de Flo De Kaw du 08/11/12

C’est là où j’ai un méchant doute : les parents d’aujourd’hui sont-ils plus démissionnaires que les nôtres…
Personnellement ce n’est pas mon sentiment car je les ai bien connu les parents des années 60 à 80, et franchement… pffff !
Est-ce qu’ils assistaient plus aux réunions parents-profs que maintenant ? Non ! Parce qu’il n’y en avait pas. On ne comptait même pas sur les parents en ces années pour s’occuper de l’instruction de leurs enfants. C’était le rôle des profs, pas leur blèm.
Il n’y avait pas la nounou-télé, alors les gosses passaient des journées sans mettre le pied chez eux. Et pas de portable pour savoir où ils étaient… Y zavaient qu’à se démerder.
On pouvait toujours leur mettre une torgnole quand ils rentraient à pas d’heure ou sortaient de nuit. Tu parles comme ça faisait avancer le schmilblick ! Le seul résultat c’est qu’ils comparaient lequel avait eu la plus grosse (baffe). Et d’ailleurs j’observe sur ce site que ce type de concours existe toujours.
Et puis de toute façon s’ils foutaient rien en classe, lassés de prendre des coups de pied au cul, ils se taillaient faire un p’tit boulot, trouvaient une piaule et basta !

Je me demande vraiment si ce sont les parents qui sont démissionnaire ou si on ne leur demande pas de palier au manque total de débouché et d’avenir que l’on offre à notre jeunesse… il faut bien trouver un responsable, n’est ce pas ?

Quand j’ai le temps, je vais me mettre à la recherche d’études un peu poussées et un peu plus sérieuses que des phrases faciles et toutes faites sur le sujet. Je ne doute pas de faire de bonnes découvertes sur un passé idéalisés et un présent pas si dégueu.

S'il n'y a pas d'avenir en France pour notre jeunesse, je me demande bien pourquoi on a une telle vague d'immigration
Si l'avenir est meilleur au Brésil pour vos enfants, qu'attendez-vous pour y émigrer ?

Répondre

09/11/12
Sista  (Kourou)

En réponse au message de Laurent du 02/11/12

Mr Bertrand et Mr Alexandre, on peut même aller plus loin pour faire des économies en Guyane: plus besoin d'écoles, plus besoin d'enseignants... Vous proposez de faire comme au Niger, au Mali ou à Mayotte, on peut aussi faire comme en Ethiopie...
http://www.rue89.com/2012/11/01/apprendre-lire-sans-prof-les-enfants-ethiopiens-

Une question Laurent : En 2002, je me souviens très bien qu'il y avait à Kourou des expériences d'école des parents, notamment à Omeba Tobo. Avec des instits volontaires, je crois, et il y avait beaucoup de parents sur les bancs de l'école, très intéressés.
Qu'est devenue cette expérience ?

Répondre

09/11/12
Laurent  (Kourou)

En réponse au message de Sista du 09/11/12

Une question Laurent : En 2002, je me souviens très bien qu'il y avait à Kourou des expériences d'école des parents, notamment à Omeba Tobo. Avec des instits volontaires, je crois, et il y avait beaucoup de parents sur les bancs de l'école, très intéressés.
Qu'est devenue cette expérience ?

Elle est encore menée dans certaines écoles élémentaires (au collège, je ne sais pas), mais c'est de plus en plus rare, car les parents sont très peu nombreux d'une part, d'autre part, cela demande des moyens qui eux aussi se font de plus en plus rares. La plupart du temps, les parents qu'on aimerait voir à l'école, on ne les voit pas... sauf quand il s'agit d'obtenir un certificat de scolarité qu'ils doivent fournir pour obtenir des papiers ou des aides sociales, mais pour ce qui concernent leurs enfants...

Répondre

09/11/12
Philippe2  (Matoury)

En réponse au message de Koro du 08/11/12

L'éducation commence en montrant l'exemple, ce que fait notre président.
http://www.youtube.com/embed/2XdO2NwLXz4

un tel manque de politesse est honteux; la vie en société impose des règles simples de respect; si le président Kabila n'est pas un exemple de démocratie, pourquoi avoir accepté d'aller à Kinshasa? F.Hollande aurait il agi ainsi à Moscou? à Pékin? non! mais un africain, on peut lui cracher dessus! il n'est jamais bon d'humilier quiconque. Hollande c'est du Sarkozy en pire!

Répondre

09/11/12
Flo De Kaw  (Andanbwa)

En réponse au message de Jb du 09/11/12

S'il n'y a pas d'avenir en France pour notre jeunesse, je me demande bien pourquoi on a une telle vague d'immigration
Si l'avenir est meilleur au Brésil pour vos enfants, qu'attendez-vous pour y émigrer ?

Tiens ? Tu n''étais pas au courant des 25% de chômage des jeunes ?
Il y a 30 ans on disait au jeunes (au rythme des claques, parfois) "si tu fous rien a l'école tu seras balayeur". Pas vrai ?
Au fait, tu es souvent allé au Brésil ?

Répondre

09/11/12
Ella  (Cayenne)

En réponse au message de Philippe2 du 09/11/12

un tel manque de politesse est honteux; la vie en société impose des règles simples de respect; si le président Kabila n'est pas un exemple de démocratie, pourquoi avoir accepté d'aller à Kinshasa? F.Hollande aurait il agi ainsi à Moscou? à Pékin? non! mais un africain, on peut lui cracher dessus! il n'est jamais bon d'humilier quiconque. Hollande c'est du Sarkozy en pire!

Abdou Diouf lisant son journal pendant que son président attend le notre... Grand moment de solitude...
Sinon, Hollande a tout de même respecté quelques bases de politesse: il a salué le grand homme en lui serrant la main. Tu voulais quoi ? Qu'il lui cire les pompes?

Répondre

09/11/12
Ella  (Cayenne)

En réponse au message de Philippe2 du 09/11/12

un tel manque de politesse est honteux; la vie en société impose des règles simples de respect; si le président Kabila n'est pas un exemple de démocratie, pourquoi avoir accepté d'aller à Kinshasa? F.Hollande aurait il agi ainsi à Moscou? à Pékin? non! mais un africain, on peut lui cracher dessus! il n'est jamais bon d'humilier quiconque. Hollande c'est du Sarkozy en pire!

M'étonnerait qu'il y ait un sommet de la francophonie à Moscou ou à Pékin...
Moi, perso, ça m'a fait marré mais il est vrai que je suis un peu tordue.
Néanmoins: http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2702p032_036.xml0/

Répondre

09/11/12
Koro  (Roura)

En réponse au message de Philippe2 du 09/11/12

un tel manque de politesse est honteux; la vie en société impose des règles simples de respect; si le président Kabila n'est pas un exemple de démocratie, pourquoi avoir accepté d'aller à Kinshasa? F.Hollande aurait il agi ainsi à Moscou? à Pékin? non! mais un africain, on peut lui cracher dessus! il n'est jamais bon d'humilier quiconque. Hollande c'est du Sarkozy en pire!

Hollande n'est pas Sarkosy en pire ! Hollande fait du Hollande et Sarkosy n'a jamais manqué de respect envers les africains. Lorsqu'il a déclaré que les africains n'étaient pas rentrés dans l'histoire, ce n'était que la vérité et toute vérité malheureusement n'est pas bonne à dire. Vous avez voté pour lui, et le pire est à venir !

Répondre

09/11/12
Jb  (Cayenne)

En réponse au message de Flo De Kaw du 09/11/12

Tiens ? Tu n''étais pas au courant des 25% de chômage des jeunes ?
Il y a 30 ans on disait au jeunes (au rythme des claques, parfois) "si tu fous rien a l'école tu seras balayeur". Pas vrai ?
Au fait, tu es souvent allé au Brésil ?

Oui, et je suis bien en France, ou plutôt en Guyane région de la République Française, et encore mieux depuis que j'ai quitté Kourou pour Cayenne
Quant aux 25% de chômeurs, on ferait bien de leur dire que les artisans ont du travail à leur proposer, il suffit qu'ils se retroussent les manches. Malheureusement,

Lire la suite

10/11/12
Philippe2  (Matoury)

En réponse au message de Koro du 09/11/12

Hollande n'est pas Sarkosy en pire ! Hollande fait du Hollande et Sarkosy n'a jamais manqué de respect envers les africains. Lorsqu'il a déclaré que les africains n'étaient pas rentrés dans l'histoire, ce n'était que la vérité et toute vérité malheureusement n'est pas bonne à dire. Vous avez voté pour lui, et le pire est à venir !

excusez moi mais je n'ai voté ni pour Sarkozy ni pour Hollande!
lorsque des candidats ne me plaisent pas, je ne vais pas jouer le masochiste , je les élimine.

Répondre

10/11/12
Philippe2  (Matoury)

En réponse au message de Ella du 09/11/12

M'étonnerait qu'il y ait un sommet de la francophonie à Moscou ou à Pékin...
Moi, perso, ça m'a fait marré mais il est vrai que je suis un peu tordue.
Néanmoins: http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2702p032_036.xml0/

vous bottez en touche, n'esquivez pas le problème, je reformule la conclusion précédente: le président Hollande aurait il montré autant d'impolitesse envers le chef d'état hôte d'un sommet international à Moscou ou Pékin, voire à Hanoï (le Vietnam faisant partie de la francophonie) .
je le redis fort, il n'est jamais bon d'humilier quiconque.

Répondre

10/11/12
Philippe2  (Matoury)

En réponse au message de Ella du 09/11/12

Abdou Diouf lisant son journal pendant que son président attend le notre... Grand moment de solitude...
Sinon, Hollande a tout de même respecté quelques bases de politesse: il a salué le grand homme en lui serrant la main. Tu voulais quoi ? Qu'il lui cire les pompes?

vous avez une notion de la politesse qui me laisse à penser que vos élèves n'ont pas tiré le bon numéro... si vous ne faites pas la différence entre "cirage de pompe" et impolitesses répétées tirant à la fin sur la provocation, c'est que vous êtes

Lire la suite

10/11/12
Jacqueline33  (Bordeaux)

En réponse au message de Jb du 09/11/12

S'il n'y a pas d'avenir en France pour notre jeunesse, je me demande bien pourquoi on a une telle vague d'immigration
Si l'avenir est meilleur au Brésil pour vos enfants, qu'attendez-vous pour y émigrer ?

Au Brésil, pas de RSA ni de CAF, ni allocations logement, ni autre au chauffage et au téléphone, ni CMU......et j'en passe.....avec tout celà et un peu de magouille à côté, on peut vivre tranquillement.

Répondre

10/11/12
Koro  (Roura)

En réponse au message de Philippe2 du 10/11/12

excusez moi mais je n'ai voté ni pour Sarkozy ni pour Hollande!
lorsque des candidats ne me plaisent pas, je ne vais pas jouer le masochiste , je les élimine.

Ben évidement ! J'aurais pu écrire la réponse. Comme au lendemain de 1981, personne n'avait voté Mitterand. Mais, au deuxième tour, si vous vous êtes abstenu, suivant la mathématique électorale, vous avez voté pour lui, ne vous en déplaise !

Répondre

10/11/12
Nom supprimé sur dde scripteur  (Cayenne)

En réponse au message de Jacqueline33 du 10/11/12

Au Brésil, pas de RSA ni de CAF, ni allocations logement, ni autre au chauffage et au téléphone, ni CMU......et j'en passe.....avec tout celà et un peu de magouille à côté, on peut vivre tranquillement.

au Brésil il y a la caf sous une autre forme (merci Lula),les employés font 45 h par semaine mais ils sont plus nombreux dans l' entreprise donc moins de fatigue ,ils ont le transport payé ,l habillement et le 13° mois ,même les retraités ;C'est un autre système mieux qu'en farnce c'est sur.

Répondre

10/11/12
Mo Pays  (Kourou)

En réponse au message de Nom supprimé sur dde scripteur du 10/11/12

au Brésil il y a la caf sous une autre forme (merci Lula),les employés font 45 h par semaine mais ils sont plus nombreux dans l' entreprise donc moins de fatigue ,ils ont le transport payé ,l habillement et le 13° mois ,même les retraités ;C'est un autre système mieux qu'en farnce c'est sur.

Puisqu'ils sont si heureux que ça chez eux, expliquez-moi la raison pour laquelle il y a tant de Brésilien chez nous et qu'il en arrive toujours plus ? Merci.

Répondre

10/11/12
Ella  (Cayenne)

En réponse au message de Philippe2 du 10/11/12

vous bottez en touche, n'esquivez pas le problème, je reformule la conclusion précédente: le président Hollande aurait il montré autant d'impolitesse envers le chef d'état hôte d'un sommet international à Moscou ou Pékin, voire à Hanoï (le Vietnam faisant partie de la francophonie) .
je le redis fort, il n'est jamais bon d'humilier quiconque.

Oui, c'est une question que l'on peut se poser, en effet. L'avenir nous le dira peut-être...

Répondre

10/11/12
Cush  (Cay)

En réponse au message de Nom supprimé sur dde scripteur du 10/11/12

au Brésil il y a la caf sous une autre forme (merci Lula),les employés font 45 h par semaine mais ils sont plus nombreux dans l' entreprise donc moins de fatigue ,ils ont le transport payé ,l habillement et le 13° mois ,même les retraités ;C'est un autre système mieux qu'en farnce c'est sur.

Si le système brésilien est bien meilleur que le système français, on se demande pourquoi ils se précipitent ici. Les brésiliens seraient-ils masochistes ou stupides?

Répondre

10/11/12
Hurleur  (Cayenne)

En réponse au message de Nom supprimé sur dde scripteur du 10/11/12

au Brésil il y a la caf sous une autre forme (merci Lula),les employés font 45 h par semaine mais ils sont plus nombreux dans l' entreprise donc moins de fatigue ,ils ont le transport payé ,l habillement et le 13° mois ,même les retraités ;C'est un autre système mieux qu'en farnce c'est sur.

Bonsoir
Si vous dites qu'il y a des aides sociales au Brésil pourquoi viennent ils en Guyane et se retrouvent en forêt vivre dans la misère ? Vous expliquez que le système est meilleur au Brésil donc pourquoi tant de brésilien en Guyane? Sont ils accros aux fromages qui puent?

Répondre

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 19 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire