aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Archives - Logement

416 messages - Inverser l'ordre

Nouveau courrier   
08/09/12
Padupe  (Rémire)

Les profiteurs de l'immobilier qui s'enrichissent à ne rien faire ou presque. Quand la loi va-t-elle encadrer cette exploitation de l'homme par l'homme ? Quand je vois le prix de vente de certains F4 par exemple c'est n'importe quoi surtout via les agences. Beaucoup trop élevé. En résumé si vous ne bossez pas ou peu, vous aurez un logement social, si vous travaillez normalement dans le privé sans les 40% vous aurez beau y travailler depuis

Lire la suite

04/08/12
Sétacée  (Tour dreyfus)

En réponse au message de G.moulinard du 03/08/12

"Tu en verras les effets à ton prochain déménagement."
Ça, j'en doute. Nul besoin d'être grand clerc pour affirmer que cette loi ne changera strictement rien et qu'elle n'est que poudre aux yeux dont la seule utilité est de satisfaire une séduisante promesse de campagne de Flanby.
D'ailleurs, aucune forme de contrôle du respect de cette loi n'a été prévue. C'est le nouveau locataire et lui seul qui est chargé de vérifier à la signature du bail, que le loyer n'a pas subit entre temps une augmentation supérieure à celle de l'indice des prix...Mais comment ?
Je vois mal, vu la forte demande et la faible offre locative, un locataire dont la "candidature" serait retenue pour une simple visite, faire des histoires d'inquisition au bailleur qui est parfaitement conscient d'être en position dominante.
Quand bien même, qui ira lancer une procédure de sommation par voie d'huissier, couteuse et longue, envers un propriétaire qui légalement, a tout à fait le droit d'ignorer cette injonction ?
Bien naïfs sont ceux qui voient par cette loi là une avancée du socialisme...
C'est une vaste fumisterie !

Ce n'est qu'un décret pas une loi. Il consiste surtout à donner le loyer mensuel moyen (euros / m²) et l'évolution annuelle moyenne des loyers depuis 2002 (%) dans les villes concernées par l'encadrement des loyers. Données à partir desquelles est calculée l'augmentation maximale du nouveau loyer compte tenu de l'indice de référence des loyers. Données non

Lire la suite

03/08/12
G.moulinard  (Cayenne)

En réponse au message de Kolibri du 03/08/12

Elle n'a tellement pas été répercutée (en Guyane)" Comment verrais-tu la répercussion ? Par des annonces des propriétaires ? Des banderoles sur les agences immo ?
En même temps, elle est en vigueur depuis 1 ou 2 jours, donc la répercussion, sauf à devenir locataire à cette date-là, tu ne la verras pas tout de suite. Je ne crois pas qu'en métropole, les proprios l'aient annoncé tambour battant sur la place publique. Comme ici. Tu en verras les effets à ton prochain déménagement.

"Tu en verras les effets à ton prochain déménagement."
Ça, j'en doute. Nul besoin d'être grand clerc pour affirmer que cette loi ne changera strictement rien et qu'elle n'est que poudre aux yeux dont la seule utilité est de satisfaire une séduisante promesse de campagne de Flanby. D'ailleurs, aucune forme de contrôle du respect de cette loi n'a été prévue. C'est le nouveau locataire et lui seul qui est chargé de vérifier

Lire la suite

03/08/12
Kolibri  (Cayenne)

En réponse au message de Courette du 02/08/12

Merci pour l'info, elle n'a tellement pas été répercutée en Guyane que je l'ignorais, loin de moi l'idée de désinformer qui que ce soit, je suis citoyen lambda et n'ai eu aucun écho de cette info.

Elle n'a tellement pas été répercutée (en Guyane)" Comment verrais-tu la répercussion ? Par des annonces des propriétaires ? Des banderoles sur les agences immo ?
En même temps, elle est en vigueur depuis 1 ou 2 jours, donc la répercussion, sauf à devenir locataire à cette date-là, tu ne la verras pas tout de suite. Je ne crois pas qu'en métropole, les proprios l'aient annoncé tambour battant sur la place publique. Comme ici. Tu en verras les effets à ton prochain déménagement.

Répondre

02/08/12
Courette  (Remire)

En réponse au message de Papillon Guyanais du 02/08/12

Oui les DOM sont concernés :

Extrait de l'article sur NET Iris :
Dans les DOM
Les agglomérations suivantes :

* BASSE TERRE
* CAYENNE (et son agglomération)
* FORT DE FRANCE
* LE ROBERT
* MAMOUDZOU
* POINTE-A-PITRE-Les Abymes
* SAINT-ANDRE
* SAINT-DENIS
* SAINT-LOUIS
* SAINT-PAUL
* SAINT-PIERRE.

Voir le site Net-iris Le Droit à l'information juridique où tout est extrêmement bien expliqué avec les références aux textes de loi sur lequel il faut cliquer pour aller prendre connaissance de leur contenu :
http://www.net-iris.fr/veille-juridique/actualite/30418/fin-de-la-libre-fixation-des-loyers-

Ainsi que le décret qui donne en détail les communes concernées au sein des agglomérations citées (voir tableau détaillé dont les inttulés sont ) :
Agglomérations - Départements - Communes.

Il faudrait éviter de véhiculer le contraire de la réalité, cela éviterait de faire de la désinformation auprès des citoyens qui peuvent en être les victimes ! Merci !
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000026208405

Merci pour l'info, elle n'a tellement pas été répercutée en Guyane que je l'ignorais, loin de moi l'idée de désinformer qui que ce soit, je suis citoyen lambda et n'ai eu aucun écho de cette info.

Répondre

02/08/12
Papillon Guyanais  (Cayenne)

En réponse au message de Courette du 01/08/12

"La hausse du mètre carré en repos forcé , "
Il semble que la Guyane ne soit pas concernée par ce nouveau dispositif qui empêche la hausse exagérée des loyers, quel dommage !

Oui les DOM sont concernés :
Extrait de l'article sur NET Iris :
Dans les DOM
Les agglomérations suivantes :

Lire la suite

02/08/12
Sétacée  (Tour dreyfus)

En réponse au message de Courette du 01/08/12

"La hausse du mètre carré en repos forcé , "
Il semble que la Guyane ne soit pas concernée par ce nouveau dispositif qui empêche la hausse exagérée des loyers, quel dommage !

Cayenne, Rémire-Montjoly et Matoury
http://www.territoires.gouv.fr/spip.php?article98

Répondre

02/08/12
Sheryll  (Rémire)

En réponse au message de Courette du 01/08/12

"La hausse du mètre carré en repos forcé , "
Il semble que la Guyane ne soit pas concernée par ce nouveau dispositif qui empêche la hausse exagérée des loyers, quel dommage !

Bien sûr que si : Cayenne et Matoury sont concernés. C'est un premier frein aux propriétaires qui se sucrent en particulier sur le dos des locataires qui travaillent dans le privé et n'ont pas le droit aux 40% de vie chère ni aux primes d'importation pour trois ans de souffrance en Guyane dans une villa avec piscine. Les nantis acceptant des loyers démesurés

Lire la suite

01/08/12
Courette  (Remire)

"La hausse du mètre carré en repos forcé , "
Il semble que la Guyane ne soit pas concernée par ce nouveau dispositif qui empêche la hausse exagérée des loyers, quel dommage !

Répondre

31/07/12
Parpaing  (Macouria)

En réponse au message de Jjb du 30/07/12

un peu raide wee-truc..sur ce coup... Si vous avez des quittances de loyer, c'est bien mieux pour épingler l'escroc... si trace de virements: idem... en tout cas: vous soulevez un problème récurent, hélas...l'eau et l'edf? c'est à votre compte?
enfin..c'est a vous de voir si vous vous faites "endoffer" ou si le loyer, et l'état des lieux valent la peine d'entrer en guerre... bon courage et bonne reflexion.

Merci Jjb, j'ai certes des justificatifs pour moi, mais je ne vais pas me battre pour cela, la réflexion est vite opérée, la décision vite arrêtée : je préfère quitter les lieux, on ne sait jamais... Prudence prudence ;) ... Mais je pense que d'ici 1 à 3 ans, nous allons avoir de jolies premières pages sur FG sur la gestion et l'usage de ces parcelles ...
Depuis mon message, j'ai pu en entendre de belles de la part de certains riverains ...

Répondre

30/07/12
Jjb  (Rémire-montjoly)

En réponse au message de Parpaing du 30/07/12

Haha, merci, ça va m'être utile ça...

un peu raide wee-truc..sur ce coup... Si vous avez des quittances de loyer, c'est bien mieux pour épingler l'escroc... si trace de virements: idem... en tout cas: vous soulevez un problème récurent, hélas...l'eau et l'edf? c'est à votre compte?
enfin..c'est a vous de voir si vous vous faites "endoffer" ou si le loyer, et l'état des lieux valent la peine d'entrer en guerre... bon courage et bonne reflexion.

Répondre

30/07/12
Parpaing  (Macouria)

En réponse au message de Weenana du 29/07/12

Demande à ton bailleur.

Haha, merci, ça va m'être utile ça...

Répondre

29/07/12
Weenana  (Kourou)

En réponse au message de Parpaing du 29/07/12

Mais ... Que vois-je ? Je suis locataire d'un appartement sur un terrain à vocation agricole ???? Faut m'expliquer là, c'est quoi ce délire ... Ce serait donc la raison pour laquelle je n'ai pas reçu de déclaration pour la taxe d'habitation ?
Mais dans ce cas, quid de la légalité de ce logement, et surtout, qu'en est-il de la légitimité de ma présence ???

Demande à ton bailleur.

Répondre

29/07/12
Parpaing  (Macouria)

En réponse au message de Papillon Guyanais du 26/07/12

La localisation d'un logement s'inscrit plus généralement au sein d'une commune qui a défini son Plan Local d'Urbanisme. Ce qui est son cas !
Il est intéressant de savoir "où on met les pieds" !
Pour approfondir, élargir les connaissance du sujet, voilà un lien où il est donné la définition du Plan Local d'Urbanisme (P.L.U.) - Plan de Zonage, etc.
http://www.guyane.cci.fr/fr/amenagement_et_urbanisme/documents_d_urbanisme
EXTRAIT - Définition :
"Plans Locaux d’Urbanisme (PLU) sont de nouveaux outils stratégiques et prospectifs mis à disposition des collectivités locales par le législateur pour organiser et planifier le développement d’un territoire"
et surtout un aspect non négligeable.......... la perception de la fiscalité des résidents, et les perspectives d'évolution, dans la commune !
La population de la commune doit être obligatoirement consultée.

Et dans ces perspectives d'évolution (pécuniaires) bien sûr .......... cela ne serait-il pas......l'implantation d'un........CASINO ? et qui dit CASINO dit .......... !!!!
OH ! le beau jackpot pour la commune et ses ......."futurs actionnaires" !!!

Suivant la situation géographique de certains logements, il y a nuisances et NUISANCES !
Après c'est un choix libre de chacun !

Mais ... Que vois-je ? Je suis locataire d'un appartement sur un terrain à vocation agricole ???? Faut m'expliquer là, c'est quoi ce délire ... Ce serait donc la raison pour laquelle je n'ai pas reçu de déclaration pour la taxe d'habitation ?
Mais dans ce cas, quid de la légalité de ce logement, et surtout, qu'en est-il de la légitimité de ma présence ???

Répondre

26/07/12
Papillon Guyanais  (Cayenne)

En réponse au message de Sigma du 25/07/12

Si vous désirez davantage de renseignement sur l'avenir de Macouria, il est préférable d'attendre quelques mois. En effet, Macouria est actuellement en révision du P.L.U. Le PLU est le reflet de la volonté politique du conseil municipal.

En octobre prochain, une enquête publique sera ouverte à tous les citoyens qui pourront consulter le projet et porter des annotations sur le cahier du commissaire enquêteur. Après enquête, le conseil municipal votera en tenant compte (en principe) des observations écrites sur le cahier.

A CE SUJET, JE LANCE UN APPEL A TOUS CEUX QUI SOUHAITERAIENT CONSERVER DES GRANDES PARCELLES DE TERRAIN et du DANGER DE LES MORCELLER : urbanisation à outrance (pour le plus grand bonheur des promoteurs....), défiguration du paysage, nuisances en toutes sortes........Pensez aux gens qui habitent ou qui souhaiteraient acquérir de grandes parcelles pour rechercher le calme, une qualité de vie et non subir la promiscuité. Ce n'est pas mon cas mais si j'avais le choix, je préférerai habiter sur une grande parcelle et non sur mes 900 m dans un lotissement.
Si vous habitez Macouria, faites très attention à la révision du PLU et notamment aux futurs déclassement des zones... Les "zones" ne sont pas forcément parlantes pour tout le monde. Mais c'est très important car elles déterminent les règles de construction... Un COS (coefficient d'occupation du sol) spécifique est attribué pour chaque zone. Et c'est là toute la différence.

Le territoire de Macouria est divisé en zones urbaines "U" et en zone naturelle "N". Il faut faire très attention au déclassement de ces zones car le COS est très variable d'une zone à l'autre.
Les zones urbaines et à urbaniser comprennent les zones UC ; UD ; UI ; AU. Dans UC le COS est de 0,50 ; en UD il est de 0,05 ; en AU il est de 0,40). "N" étant zone naturelle.

Pour faire facile :
- si vous avez une parcelle de 5 000 m² classée en UD (COS de 0,05), vous pourrez construire une surface habitable de 250 m² (5 000 x 0,05) -
- En revanche si vous avez 5 000 m² en zone AU (COS 0,40), vous pourrez construire 2 000 m² (5 000 x 0,40).
Si vous ne faites pas attention à de tels déclassements ou que vous n'émettez aucune observation sur le cahier du commissaire enquêteur, votre silence vaut approbation.
Après, ne vous étonnez pas de voir des quartiers tranquilles (exemple Sainte Agathe) se retrouver entièrement urbanisés ...dévaluant forcément votre patrimoine.
Le déclassement des zones en UC et UD fait le plus grand bonheur des PROMOTEURS...
Comme vous le savez Macouria prévoit une augmentation considérable de sa population passant de
9 000 en 2012 à 32 000 habitants d'ici à peine 15 ans.
Aidez nous à garder de grandes parcelles sur notre commune en vous déplaçant mettre vos observations durant l'enquête publique dont la date n'est pas fixée à ce jour.

La localisation d'un logement s'inscrit plus généralement au sein d'une commune qui a défini son Plan Local d'Urbanisme. Ce qui est son cas !
Il est intéressant de savoir "où on met les pieds" !
Pour approfondir, élargir les connaissance du sujet, voilà un lien où il est donné la

Lire la suite

25/07/12
Sigma

En réponse au message de Beton Arme du 25/07/12

Bonjour bladanautes,
Une question me turlupine, je désire m'expatrier sur Macouria (le calme, la campagne ...)
, j'ai peut-être trouvé un logement du côté du hameau Préfontaine, mais lors de mes pérégrinations, un résident m'apprend que les parcelles vendues sont destinées à la construction d'habitations "résidences principales", ou pour exploitation agricole. Or je suis tombé sur une proposition de location. Alors, info ou intox ? Merci d'avance !!

Si vous désirez davantage de renseignement sur l'avenir de Macouria, il est préférable d'attendre quelques mois. En effet, Macouria est actuellement en révision du P.L.U. Le PLU est le reflet de la volonté politique du conseil municipal.
En octobre prochain, une enquête publique sera ouverte à tous les citoyens qui pourront

Lire la suite

25/07/12
Beton Arme  (Cayenne)

Bonjour bladanautes,
Une question me turlupine, je désire m'expatrier sur Macouria (le calme, la campagne ...)
, j'ai peut-être trouvé un logement du côté du hameau Préfontaine, mais lors de mes pérégrinations, un résident m'apprend que les parcelles vendues sont destinées à la construction d'habitations "résidences principales", ou pour exploitation agricole. Or je suis tombé sur une proposition de location. Alors, info ou intox ? Merci d'avance !!

Répondre

09/07/12
Papillon Guyanais  (Cayenne)

En réponse au message de Daaam du 06/07/12

Pas de panique quand à ce décret, il est totalement inapplicable. Encore un piège à bobo.
Les rapports entre personnes sont régis par la loi, un décret ne vient donc que préciser les conditions d'applications de la loi.
Or de quelle loi parlons-nous ? Il s'agit de l'article 18 de la loi n°89-642 qui précise que les loyers ne peuvent être bloqués que dans les zones où sont révélés "une situation anormale du marché". Donc en gros, une bulle immobilière ou un cartel de propriétaires.
En pratique, vous pourrez encore augmenter le loyer de votre bien du montant que vous souhaitez. Ensuite, seul votre locataire peut contester ce montant et pour celà, il devra démontrer la fameuse "situation anormale du marché". Bon courage en l'absence d'éléments extérieurs et au regard des prix moyens de vente des biens en Guyane. Et de toute façon, dans le pire des cas, si jamais vous avez le malheur de tomber sur un juge rouge, vous ne serez condamné qu'à rembourser au locataire le surloyer, la loi 89-462 ne prévoyant aucune peine d'amende ni autre sanction puisqu'il s'agit de droit civil.
Bref, cette annonce ne servait qu'à faire passer Duflot à la télé pour tenter de nous faire croire que c'est quelqu'un de compétent.

Pour ce qui concerne ce que l'on appelle la hiérarchie des normes en droit constitutionnel, il y a bien :
- La loi qui peut être votée en urgence,
- le ou les décrets qui découlent de cette loi et qui permettent son application

Lire la suite

06/07/12
Daaam  (Cayenne)

En réponse au message de Cush du 05/07/12

Il y a quand même Cayenne, Rémire Montjoly et Matoury.. Ce qui prouve qu'en hexapole ils ont fait des progrès, ils connaissent au moins 3 communes de Guyane ;-))
http://www.lemonde.fr/_annexe_decret_encadrement_loyers.pdf

Pas de panique quand à ce décret, il est totalement inapplicable. Encore un piège à bobo. Les rapports entre personnes sont régis par la loi, un décret ne vient donc que préciser les conditions d'applications de la loi. Or de quelle loi parlons-nous ? Il s'agit de l'article 18 de la loi n°89-642 qui précise que les loyers ne peuvent être bloqués

Lire la suite

05/07/12
Padupe  (Rémire)

En réponse au message de Relena du 05/07/12

Lobbying des élus, du cness, des agences immobilières (en fait je n'en sais rien), ne tombons pas dans la théorie du complot mais notre cher sénateur maire en tant que Président honorifique de la SIMKO ne pouvait pas intervenir auprès de ses amis du PS pour demander à ce que Kourou fasse partie de la liste? En effet, constatant aux premières loges que plus de 2000 personnes sont sur liste d'attente de logements sociaux (avec aucune commission d'attribution entre fin 2010 et mai 2012), actant la construction essentiellement de logement semi-sociaux (loyer de départ 750 €), alors qu'une majorité des demandeurs vit avec de 600 à 1000 € mensuel (smic), actant l'attribution de certains logements à des amis voire même élus (comment un élu qui cumule salaire privé et traitement d'élu arrive à obtenir un logement semi-social soumis à plafonds de ressource?!).
Est-ce normal que dans une ville qui n'a aucune commune mesure avec Paris en terme d'équipement (métro, tram, bus, monuments historiques, loisirs etc), de "standing", de population, nous ayons des loyers en moyenne pour un T3/T4 à 900/1000€, de surcroit dans le parc public, et dans le privé avoisinant les 1200/1400 €?! Kourou est tellement extraordinaire et surtout attractive qu'elle justifie de tels prix... Un maire et d'autres élus (ne mettons pas tout sur son dos quand même mais c'est vrai que ça ne fait que 16 ans qu'il gère la municipalité) peut tout à fait taper du poing et se réunir avec les agences immobilières qui j'en suis sure gonfle artificiellement les prix pour prendre leurs commissions tant au niveau de la gestion locative que de la vente (voir des ex bungalows vendus 245000 € alors que ce n'est même pas du dur est assez risible), tout ce petit beau monde se connait sur Kourou, mystère et boule de gomme...

De deux choses l'une : soit notre sémillant sénateur n'en touche pas une en lobbying, soit il ne souhaite pas mettre en colère une partie de ses électeurs du crû qui louent des logements hors de prix dans la ville spéciale...

Répondre

05/07/12
Relena  (Kourou)

En réponse au message de Laurent du 04/07/12

Encadrement des loyers... Kourou, rien... les loyers sont trop bas...
http://www.lemonde.fr/le-projet-de-decret-sur-l-encadrement-des-loyers

Lobbying des élus, du cness, des agences immobilières (en fait je n'en sais rien), ne tombons pas dans la théorie du complot mais notre cher sénateur maire en tant que Président honorifique de la SIMKO ne pouvait pas intervenir auprès de ses amis du PS pour demander à ce que Kourou fasse partie de la liste? En effet, constatant aux

Lire la suite

05/07/12
Cush  (Cay)

En réponse au message de Laurent du 04/07/12

Encadrement des loyers... Kourou, rien... les loyers sont trop bas...
http://www.lemonde.fr/le-projet-de-decret-sur-l-encadrement-des-loyers

Il y a quand même Cayenne, Rémire Montjoly et Matoury.. Ce qui prouve qu'en hexapole ils ont fait des progrès, ils connaissent au moins 3 communes de Guyane ;-))
http://www.lemonde.fr/_annexe_decret_encadrement_loyers.pdf

Répondre

04/07/12
Laurent  (Kourou)

Encadrement des loyers... Kourou, rien... les loyers sont trop bas...
http://www.lemonde.fr/le-projet-de-decret-sur-l-encadrement-des-loyers

Répondre

29/04/12
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Vxx du 28/04/12

J'essaie de réfléchir de temps à autre...

1) Je ne vais pas "vite en besogne" puisque SI je ne considère pas ton INTENTION de "légitimer un acte illégal", ALORS je ne vois pas la pertinence de ton objection à l'autre... Attends, je réfléchis... En quoi préciser la distinction entre les deux actes illégaux apporte quelque chose à la discussion ?... Sauf si cela s'inscrit dans le but de tenter de "dédouaner" l'un par rapport à l'autre !
Sérieux, balancer de l'information comme ça, dans tous les sens, sans raison, sans cohérence, ni logique, cela ne correspond pas à ton intelligence: TON information supplémentaire, ta précision, avait un BUT ! (soutenir ton apologie de l'illégalité)

2) Tu établis TA propre échelle de ce qui est "plus ou moins grave", soit. Chacun a sa propre perception de la gravité, je ne remets pas cela en cause. Et d'ailleurs, même la Loi prévoit des peines différentes selon la gravité... MAIS, un acte illégal reste illégal, qu'il soit grave ou pas. C'est cela que je soulignais et c'est sur cela que tu tentes de faire une jolie pirouette actuellement... Voudrais-tu réellement nous faire croire que tes petites précisions d'information désintéressées, tes minimisations de la gravité et le reste de ta stratégie d'argumentation n'avait pas pour but ultime de "justifier" des actes illégaux ?!...

3) Ta logique de mettre TA propre conception de la Justice au-dessus d'une "Justice établie" me plaît énormément. Chacun devrait agir selon ce qu'il pense, lui-même, être juste !... Mais le travers, c'est que cela risque de générer pas mal de Chaos... Une Justice imposée à tous, c'est parfois mieux que chacun sa propre Justice... Et cette Justice imposée revêt la forme concrète d'une multitude de lois mises en place par le Peuple.

P.S: Je suis loin, très loin du gars modèle qui suit la Loi à la lettre, mais cela ne m'interdit pas de défendre notre système de lois que tu trouves "injustes" et que tu encourages à piétiner par des ACTES ILLEGAUX en signe de défiance. D'ailleurs, cette "indignation" ne pourrait-elle pas se manifester de manière "légale", dans le cadre de la Loi ? Pourquoi s'offusquer que la Loi reprenne ses droits lorsqu'on s'est soi-même placé dans l'illégalité ?...

Je dirais plutôt dédramatiser...Quelques uns, toi parfois, ont une fâcheuse tendance à voir systématiquement des étrangers spoliateurs et délinquants là où les situations sont parfois beaucoup plus nuancées et surtout moins effrayantes... La nuance n'a d'autre but que d'atténuer le fantasme qui est en général assez contrariant pour la raison. Il n'y a qu'à lire

Lire la suite

28/04/12
Vxx  (Slm)

En réponse au message de 3wap du 28/04/12

Réfléchis, tu ne peux pas mettre sur le même niveau un acte illégal commis contre le bien commun, ou pour faire simple l'état, et un autre commis envers un particulier... Dans le premier cas on se situe principalement dans le registre du désordre social...Dans le seconde, vient s'y ajouter l'atteinte à une liberté individuelle fondamentale, celle du droit de propriété privée. Faut-il donc que ce soit paradoxalement un anarchiste de salon qui te révèle ce genre de sacrosainte vérité? Tu devrais réviser un peu mieux ta table des différents "clichés occidentaux"...il y a encore quelques grosses lacunes.

Et il me semble donc que, pour qui jugerait que les dysfonctionnements sociaux doivent être supportés le plus solidairement possible, il devrait en principe être évident que les infractions à la loi qui lèsent l'individu, sont beaucoup plus "injustes" que celles qui lèsent la collectivité dans son ensemble. Impossible de les situer au même niveau donc. L'occupation illégale d'un terrain public a au moins le mérite d'impliquer d'emblée une forme de prise en charge collective du préjudice subi, sans que personne en particulier ne se sente plus pénalisé qu'un autre. Une occupation illégal d'un bien privé, pénalise par contre un individu isolé qui peut légitimement se sentir spolié. La nuance me semble tout de même énorme.

Sinon, pour mieux visualiser...cracher au visage d'un type et cracher sur un trottoir sont aussi deux actes illégaux mentionnés dans le code pénal...Oserais-tu soutenir qu'ils sont de même niveau? Je trouve personnellement qu'il y en a un beaucoup moins grave que l'autre. Ce faisant, en introduisant une telle nuance, tu m'accuserais donc de justifier et de légitimer l'expectoration sur la voie publique? Ne vas-tu pas un peu vite en besogne?

J'essaie de réfléchir de temps à autre...
1) Je ne vais pas "vite en besogne" puisque SI je ne considère pas ton INTENTION de "légitimer un acte illégal", ALORS je ne vois pas la pertinence de ton objection à l'autre... Attends, je réfléchis... En quoi préciser la distinction entre les deux actes illégaux apporte quelque

Lire la suite

28/04/12
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Vxx du 27/04/12

"il n'est donc pas réellement question de spoliation, mais plutôt de constructions illégales... Ce qui n'est pas tout à fait la même chose. De même, il me semble que l'occupation du foncier public ne peut pas être mis au même niveau qu'une spoliation de foncier envers un privé...quand bien même cela pourrait hérisser le contribuable." : Dis-tu...

Le contribuable que je suis s'hérisse,
non pas sur le fait que tu apportes des précisions pour noter la distinction entre les différents actes illégaux, mais sur le fait que tu sembles JUSTIFIER, voire LEGITIMER, un acte illégal !!!... Que cet acte soit au détriment de l'Etat ou d'un particulier, il n'en demeure pas moins ILLEGAL !!!... C'est quoi cette soudaine échelle de "niveaux" calquer sur TON appréciation personnelle qui vient se placer AU-DESSUS des lois mises en place par le PEUPLE français ???... Encore cette apologie de l'illégalité "sélective" qui m'insupporte...

Bref, si les lois françaises ne te conviennent pas et que tu préconises les actes ILLEGAUX comme "manifestations de défiance envers l'ordre établi", alors allons joyeusement mettre des bombes dans les ministères et brûler les commissariats !!!... Sinon, il reste la voie démocratique pour faire entendre tes "indignations". Je suis d'accord que ce n'est pas la plus audible, mais ça évite de basculer dans les actes illégaux !

Quant à la Pauvreté, la Misère, qui OBLIGERAIT quelqu'un à un acte illégal... Je veux bien le concevoir, mais cessons ce discours récurrent de victimisation, genre "Oh, mais il est pauvre, il a eu une enfance malheureuse, etc..." DONC il a tous les droits, pour justifier les actes illégaux de quelqu'un qui présentement n'est certainement pas la victime !... Des circonstances atténuantes, soit, mais cela ne doit pas justifier, et surtout pas légitimer, les ACTES commis !!!

Réfléchis, tu ne peux pas mettre sur le même niveau un acte illégal commis contre le bien commun, ou pour faire simple l'état, et un autre commis envers un particulier... Dans le premier cas on se situe principalement dans le registre du désordre social...Dans le seconde, vient s'y ajouter l'atteinte à une liberté individuelle fondamentale, celle du droit de

Lire la suite

28/04/12
Chokapix  (Sin city)

En réponse au message de Cush du 27/04/12

Opte plutôt pour la Corée du Nord....Super cool. Jamais une engueulade.~ne serait-ce pas là un régime communiste révolutionnaire? cet idéal de vie vers où doit nous amener le socialisme. J'en frémis de bonheur. Je sais, je sais, c'est parceque c'est pas vraiment communiste! aaah bon? le facisme serait pire, j'aimerais bien qu'on m'explique en quoi. Ne sont-ils pas tous les deux issus du bon peuple pour atteindre la société idéale ?

Ah, les temps jadis où l'on rêvait de fabriquer l'Homme Nouveau : le Capitalisme riant, le Communisme valeureux... tout ça sur font de Guerre Froide.
Nostalgie. Et tout à coup : patatras ! Je me réveille dans une France berlusconisée, tellement pleine de conneries que j'en aie la berlue. De Lionnel Luca au sommet de la

Lire la suite

27/04/12
Patrick Margot  (Remire-montjoly)

En réponse au message de Carpentruby du 26/04/12

Désolée, je ne vous associais pas du tout à Philippe2, j'ai profité de mon message pour exprimer le plaisir que j'ai à vous lire tous les deux, et les réflexions que vous mener, chacun à votre manière. Mais il n'y avait pas de comparaison.
Je vous prie de m'en excuser.

EH BEH Y A PAS DE QUOI. J'apprécie au contraire Philippe pour sa nostalgie d'un passé Guyanais commun même si nous ne suivons pas toujours les même voies pour l'exprimer. Merci en tout cas d'apprécier mes libelles,même si j'essaie depuis quelque temps de fermer les "vannes".

Répondre

27/04/12
Patrick Margot  (Remire-montjoly)

En réponse au message de 3wap du 26/04/12

Vaste débat...Pourquoi les pauvres sont-ils pauvres alors qu'il pourraient au moins avoir l'honnêteté d'être plus riches? Mais encore une fois je t'accorde qu'il y a des malhonnêtes partout. Ceci-dit on dirait que tu as également un peu de mal à réaliser qu'il y a également un réel problème de fond quant à la disponibilité et l'offre de logement en Guyane. Tiens, par exemple, tu en as vu beaucoup des foyers pour travailleurs par chez nous?
Ne néglige pas non plus le fait que dans de nombreux cas, genre Cogneau, il s'agit aussi souvent de foncier vendu, divisé et revendu, d'arrangement tacites en tout genres entre proprios et occupants, et qu'il n'est donc pas réellement question de spoliation, mais plutôt de constructions illégales... Ce qui n'est pas tout à fait la même chose. De même, il me semble que l'occupation du foncier public ne peut pas être mis au même niveau qu'une spoliation de foncier envers un privé...quand bien même cela pourrait hérisser le contribuable.

PARCEQUE LES PAUVRES SONT TROP CONS POUR ETRE RICHES ET TROP LÂCHES OU FAINEANTS POUR ÊTRE VOLEURS ! Maintenant, conneries à part ,si vous vous penchez un peu sur la question, vous pourrez constater qu'obtenir un terrain sur ces "territoires" n'est pas à la portée du premier quidam venu. Simple détournement des droits (devenus soit disant) coutumiers.

Répondre

27/04/12
Cush  (Cay)

En réponse au message de Patrick Margot du 26/04/12

SANS REGARDER LES CHEFFAILLONS, qui sont après tout des professionnels,n'oublions pas les bénévoles hargneux dont certains s'épanchent sur ces pages.
Ceci dit, si tu veux prendre des leçons de tolérance sur le vivre ensemble et le moyen d'y parvenir,je te déconseille la Chine. Opte plutôt pour la Corée du Nord....Super cool. Jamais une engueulade.

Opte plutôt pour la Corée du Nord....Super cool. Jamais une engueulade.~ne serait-ce pas là un régime communiste révolutionnaire? cet idéal de vie vers où doit nous amener le socialisme. J'en frémis de bonheur. Je sais, je sais, c'est parceque c'est pas vraiment communiste! aaah bon? le facisme serait pire, j'aimerais bien qu'on m'explique en quoi. Ne sont-ils pas tous les deux issus du bon peuple pour atteindre la société idéale ?

Répondre

27/04/12
Chokapix  (Sin city)

En réponse au message de Xtophe du 26/04/12

Dans mon esprit de garçon simple, toute la problématique du logement ne repose que sur notre capacité à produire un niveau de foncier aménagé en adéquation avec la demande, le reste est secondaire sinon accessoire.

En effet. Et ce n'est pas nouveau...
http://cccl.proscot.fr/fichiers/urbanisation.pdf

Répondre

27/04/12
Vxx  (Slm)

En réponse au message de 3wap du 26/04/12

Vaste débat...Pourquoi les pauvres sont-ils pauvres alors qu'il pourraient au moins avoir l'honnêteté d'être plus riches? Mais encore une fois je t'accorde qu'il y a des malhonnêtes partout. Ceci-dit on dirait que tu as également un peu de mal à réaliser qu'il y a également un réel problème de fond quant à la disponibilité et l'offre de logement en Guyane. Tiens, par exemple, tu en as vu beaucoup des foyers pour travailleurs par chez nous?
Ne néglige pas non plus le fait que dans de nombreux cas, genre Cogneau, il s'agit aussi souvent de foncier vendu, divisé et revendu, d'arrangement tacites en tout genres entre proprios et occupants, et qu'il n'est donc pas réellement question de spoliation, mais plutôt de constructions illégales... Ce qui n'est pas tout à fait la même chose. De même, il me semble que l'occupation du foncier public ne peut pas être mis au même niveau qu'une spoliation de foncier envers un privé...quand bien même cela pourrait hérisser le contribuable.

"il n'est donc pas réellement question de spoliation, mais plutôt de constructions illégales... Ce qui n'est pas tout à fait la même chose. De même, il me semble que l'occupation du foncier public ne peut pas être mis au même niveau qu'une spoliation de foncier envers un privé...quand bien même cela pourrait hérisser le contribuable." : Dis-tu...
Le contribuable que je suis s'hérisse
, non pas sur le fait que tu apportes

Lire la suite

27/04/12
Vxx  (Slm)

En réponse au message de 3wap du 26/04/12

Le principe beaucoup plus rentable pour le contribuable, qui consisterait à produire en plus des RHI et du logement social classique, des lotissements dits sociaux (revente ou location de parcelles très bon marché aux alentours de 300 m² entre 10000 et 15000 euros ) avec une viabilisation à minima et l'octroi d'un droit à construire simplifié, me semble être une piste très intéressante. Mais ceci imposerait aussi pas mal d'assouplissements sur le plan de la réglementation actuelle.

Une autre mesure simple qui peut-être envisagée en deux temps trois mouvement: Rééquilibrer l'intéressement des bailleurs sociaux à la production de logements très sociaux (LES, LLTS) en jouant sur la carotte de la défiscalisation.

En fait les solutions existent, reste en effet la question de la volontés politique...

Dans certains cas, propice au clientélisme, la volonté politique est bien présente, c'est seulement qu'il manque du capital pour miser afin de mettre en place un réseau clientéliste de sous-traitants... Sinon, nos élus locaux auraient déjà misé tout l'argent depuis belle lurette !
Dans d'autres cas où il n'y a que du social et RIEN à profiter, la volonté politique

Lire la suite

27/04/12
Philippe2  (Matoury)

En réponse au message de Kolibri du 26/04/12

Le même Roumillac qui les laisse s'installer sur des terrains COMMUNAUX ?

le même Roumillac qui est réélu brillamment avec 2/3 des voix au premier tour; il y a des jours où j'ai envie de hurler. mais pourquoi donc les électeurs choisissent ils systématiquement le plus mauvais candidat?

Répondre

26/04/12
Patrick Margot  (Remire-montjoly)

En réponse au message de Philippe2 du 26/04/12

et bien je me surprends à haïr tous les intolérants et les faux-culs qui se manifestent à la télé en ce moment qui prennent les électeurs pour des débiles. tu ne peux pas savoir combien c'est réconfortant d'avoir une grande famille qui banquette souvent (c'est notre côté astérix) et où toutes les opinions politiques et religieuses (sujets pourtant à éviter en général) sont écoutées et admises. je me demande souvent pourquoi ce qui est possible à la base ne l'est pas aux niveaux supérieurs. quand j'entends "lutte, combat, bataille rassembler ses forces etc." ça me fait beaucoup regimber. c'est décidé, je vais aller en Chine pour voir comment ils font pour se supporter!

SANS REGARDER LES CHEFFAILLONS, qui sont après tout des professionnels,n'oublions pas les bénévoles hargneux dont certains s'épanchent sur ces pages.
Ceci dit, si tu veux prendre des leçons de tolérance sur le vivre ensemble et le moyen d'y parvenir,je te déconseille la Chine. Opte plutôt pour la Corée du Nord....Super cool. Jamais une engueulade.

Répondre

26/04/12
Carpentruby  (Guyane)

En réponse au message de Patrick Margot du 25/04/12

J'AVOUE EN CE QUI ME CONCERNE AVOIR ETE SURPRIS d'avoir été associé à Philippe dans votre message. Au final;je comprends cette ambivalence,et c'est d'ailleurs pour celà que je le respecte malgrè nos fréquentes divergeances : jamais je ne l'ai surpris manifester de HAINE.

Désolée, je ne vous associais pas du tout à Philippe2, j'ai profité de mon message pour exprimer le plaisir que j'ai à vous lire tous les deux, et les réflexions que vous mener, chacun à votre manière. Mais il n'y avait pas de comparaison.
Je vous prie de m'en excuser.

Répondre

26/04/12
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Xtophe du 26/04/12

Le rythme de construction de logements est indéniablement en très forte hausse, il me semble pas que des maires rechignent en Guyane.

Ce qui est évident : le rythme de croissance démographique imposera la construction de nombreux logements (besoin de 3600 / an). A titre d’illustration, on dénombre 13.000 familles en attente d’un logement et plus de 24.000 habitants vivants dans des conditions d’insalubrités.

Mon avis qui n’engage que moi : la seule solution pour juguler la pression sur le foncier constructible et le logement, et par conséquent, de diminuer la production d’habitat illicite est de réaliser des projets d’aménagement de grands projets urbains.

Pour répondre à votre question: je pense qu’il y a effectivement un manque de foncier. Cela peut sembler surprenant mais c’est ainsi. Il reste peu de foncier disponible sur les pôles urbains et le fait de créer ses zones en périphéries (Soula..) coute très cher (cours des réseaux) et pose quantité de question (transport, équipements publics….)

Le principe beaucoup plus rentable pour le contribuable, qui consisterait à produire en plus des RHI et du logement social classique, des lotissements dits sociaux (revente ou location de parcelles très bon marché aux alentours de 300 m² entre 10000 et 15000 euros ) avec une viabilisation à minima et l'octroi d'un droit à construire simplifié, me semble

Lire la suite

26/04/12
Kolibri  (Cayenne)

En réponse au message de Cush du 26/04/12

C'est bien mais c'est court, et encore, ça dépend où tu habites dans Balata. J'ai connu le début des constructions illégales, il y a bien plus de 20 ans. J'ai même assisté "in vivo" à un discours mémorable de Mr Roumillac dans lequel il était question de cochons. Devines de qui il s'agissait.

Le même Roumillac qui les laisse s'installer sur des terrains COMMUNAUX ?

Répondre

26/04/12
Xtophe  (Matoury)

En réponse au message de Vxx du 26/04/12

Si je comprends bien la fin de votre message sur le "foncier": tu mets ensemble les "terres" avec le manque d'argent pour viabiliser les terres ?!... Bref, je ne faisais pas ce mélange dans mon message. Je voulais dire que le foncier = les terres.
Perso, je pense qu'il n'y a pas de manque de foncier... Peut-être des manques d'argent pour développer les régions périphériques, mais du terrain, on en a en Guyane.
Sinon, l'Etat paie les logements sociaux, sauf la viabilisation des terrains ???... Tu me diras, lorsqu'on voit que les 12km de route de Cacao ont coûtés 12M, ça freine... Les pauvres communes pauvres ne peuvent rien "investir" pour leurs habitants...

On manque aussi certainement d'une volonté politique pour faire avancer les choses... Comme quelqu'un l'a fait remarqué, il suffirait de "régulariser" les constructions sauvages pour les convertir en "taxables" et ainsi faire entrer des fonds dans les caisses locales... Mais bon, cela génèrerait d'autres problèmes...

Dans mon esprit de garçon simple, toute la problématique du logement ne repose que sur notre capacité à produire un niveau de foncier aménagé en adéquation avec la demande, le reste est secondaire sinon accessoire.

Répondre

26/04/12
Xtophe  (Matoury)

En réponse au message de Cush du 26/04/12

C'est bien mais c'est court, et encore, ça dépend où tu habites dans Balata. J'ai connu le début des constructions illégales, il y a bien plus de 20 ans. J'ai même assisté "in vivo" à un discours mémorable de Mr Roumillac dans lequel il était question de cochons. Devines de qui il s'agissait.

Balata ouest cher ami. Si j’ai réussi à comprendre un truc ou 2, tant mieux, sinon, le cas n’est plus récupérable, je vais en effet aller trainer mes guêtres dans d’autres contrées d’ici peu….

Répondre

26/04/12
3wap  (Montjo)

En réponse au message de G.moulinard du 25/04/12

"La problèmatique de l'habitat spontané dont nous parlons concerne essentiellement des locaux ou des immigrés en situation régulière" Ah. Pourrais-tu me dire dans ce cas, pourquoi eux choisissent la spoliation de terrain alors que les autres, qui bénéficient des mêmes droits qu'eux (allocation logement, rsa, etc...) louent un logement ou bien s'endettent pour devenir propriétaire ? Serait-ce une histoire de malhonnêteté ?

Vaste débat...Pourquoi les pauvres sont-ils pauvres alors qu'il pourraient au moins avoir l'honnêteté d'être plus riches? Mais encore une fois je t'accorde qu'il y a des malhonnêtes partout. Ceci-dit on dirait que tu as également un peu de mal à réaliser qu'il y a également un réel problème de fond quant à la disponibilité et l'offre de logement en Guyane

Lire la suite

26/04/12
Cush  (Cay)

En réponse au message de Xtophe du 26/04/12

je vis à Balata depuis 3 ans cher ami

C'est bien mais c'est court, et encore, ça dépend où tu habites dans Balata. J'ai connu le début des constructions illégales, il y a bien plus de 20 ans. J'ai même assisté "in vivo" à un discours mémorable de Mr Roumillac dans lequel il était question de cochons. Devines de qui il s'agissait.

Répondre

26/04/12
Vxx  (Slm)

En réponse au message de Xtophe du 26/04/12

Le rythme de construction de logements est indéniablement en très forte hausse, il me semble pas que des maires rechignent en Guyane.

Ce qui est évident : le rythme de croissance démographique imposera la construction de nombreux logements (besoin de 3600 / an). A titre d’illustration, on dénombre 13.000 familles en attente d’un logement et plus de 24.000 habitants vivants dans des conditions d’insalubrités.

Mon avis qui n’engage que moi : la seule solution pour juguler la pression sur le foncier constructible et le logement, et par conséquent, de diminuer la production d’habitat illicite est de réaliser des projets d’aménagement de grands projets urbains.

Pour répondre à votre question: je pense qu’il y a effectivement un manque de foncier. Cela peut sembler surprenant mais c’est ainsi. Il reste peu de foncier disponible sur les pôles urbains et le fait de créer ses zones en périphéries (Soula..) coute très cher (cours des réseaux) et pose quantité de question (transport, équipements publics….)

Si je comprends bien la fin de votre message sur le "foncier": tu mets ensemble les "terres" avec le manque d'argent pour viabiliser les terres ?!... Bref, je ne faisais pas ce mélange dans mon message. Je voulais dire que le foncier = les terres.
Perso, je pense qu'il n'y a pas de manque de foncier... Peut-être des manques

Lire la suite

26/04/12
Xtophe  (Matoury)

En réponse au message de Cush du 26/04/12

Pour les connaitre plus qu'un peu, c'est certain que tu les connais très peu.

je vis à Balata depuis 3 ans cher ami

Répondre

26/04/12
Xtophe  (Matoury)

En réponse au message de Philippe2 du 25/04/12

merci de cette précision;
on va donc voir combien l'état sous la direction de F.Hollande va résorber l’habitat insalubre.
j'espère que quelqu'un remettra le sujet sur blada dans 5 ans!
saluons la maire de Cayenne qui a relogé les gens dont les maisons ont été démolies à Baduel, ça aurait dû être l'état donc! entre parenthèses, quel gâchis financier ces destructions et quel malheur pour les malheureux qu'on a laissé faire pendant des années! honte aux précédents maires de Cayenne.

S’il me semble que le rythme de construction continuera à croitre dans les années à venir, ce qui semble plutôt une bonne chose pour tout le monde, je ne crois absolument pas en notre capacité de résorber l’habitat insalubre.
Son rythme de réalisation étant tellement plus faible (notamment à cause de la problématique des relogements dont nous parlions) que la construction d’habitats spontanée.

Répondre

26/04/12
Xtophe  (Matoury)

En réponse au message de Daaam du 25/04/12

Ce n'est pas parce que c'est l'Etat qui paye et pas la commune que ça ne sort pas de la poche du contribuable... Et si l'Etat n'assumait pas cette dépense, peut-être serait-il aussi plus généreux avec les communes. Quand quelque chose coute, il faut forcément quelqu'un qui paye. Et en général, ce quelqu'un fait partie de la classe moyenne. Moi. Vous ?

D’une manière ou d’une autre, c’est soit payé par le contribuable, soit par le consommateur.
Vous avez raison, quelqu’un fini par faire le chèque au final.
"Ici-bas, rien n'est certain, à part la Mort et les taxes...."

Répondre

26/04/12
Xtophe  (Matoury)

En réponse au message de Vxx du 25/04/12

Si c'est l'Etat qui paie, alors se pose la question naïve: Pourquoi les communes rechignent-elles à créer des logements sociaux pour accueillir TOUTES ces personnes sans logement ??? (en gros, en quoi ça peut déranger le maire de le faire)... Qu'on ne vienne pas me dire qu'il y a un manque de "foncier" ici en Guyane !?... Je sais, c'est simplet comme raisonnement, mais pourrais-tu nous apporter un éclairage sur cela ?

P.S: Y'a tellement de gens qui "construisent" sur les bords des routes ici... Ce serait vraiment mieux pour tout le monde que la commune fasse des logements sociaux en nombre suffisant !

Le rythme de construction de logements est indéniablement en très forte hausse, il me semble pas que des maires rechignent en Guyane.
Ce qui est évident : le rythme de croissance démographique imposera la construction de nombreux logements (besoin de 3600 / an). A titre d’illustration, on dénombre 13.000

Lire la suite

26/04/12
Philippe2  (Matoury)

En réponse au message de G.moulinard du 25/04/12

"La problèmatique de l'habitat spontané dont nous parlons concerne essentiellement des locaux ou des immigrés en situation régulière" Ah. Pourrais-tu me dire dans ce cas, pourquoi eux choisissent la spoliation de terrain alors que les autres, qui bénéficient des mêmes droits qu'eux (allocation logement, rsa, etc...) louent un logement ou bien s'endettent pour devenir propriétaire ? Serait-ce une histoire de malhonnêteté ?

"Serait-ce une histoire de malhonnêteté ?"
l'occasion ne fait elle pas le larron? si les irresponsables communaux et nationaux faisaient ce qu'ils devraient faire, on n'en serait pas là non plus;
pour les squatteurs comme pour la sécurité sociale, certains bénéficient

Lire la suite

26/04/12
Philippe2  (Matoury)

En réponse au message de Patrick Margot du 25/04/12

J'AVOUE EN CE QUI ME CONCERNE AVOIR ETE SURPRIS d'avoir été associé à Philippe dans votre message. Au final;je comprends cette ambivalence,et c'est d'ailleurs pour celà que je le respecte malgrè nos fréquentes divergeances : jamais je ne l'ai surpris manifester de HAINE.

et bien je me surprends à haïr tous les intolérants et les faux-culs qui se manifestent à la télé en ce moment qui prennent les électeurs pour des débiles. tu ne peux pas savoir combien c'est réconfortant d'avoir une grande famille qui banquette souvent (c'est notre côté astérix) et où toutes les opinions politiques et religieuses (sujets pourtant à éviter en

Lire la suite

26/04/12
Cush  (Cay)

En réponse au message de Xtophe du 25/04/12

Pour connaitre un peu Balata et Cogneau, je puis vous assurer que le lien entre immigration et habitation spontanée est loin d’être évident.

Pour les connaitre plus qu'un peu, c'est certain que tu les connais très peu.

Répondre

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 19 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire