aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jodla 03/01/10
Rodolphe Alexandre à contre-courant de la pensée unique

Quand la quasi-totalité de la classe politique fait campagne en faveur de l'article 74, il n'est pas forcément de bon ton de se montrer à un meeting organisé par les opposants.
Guyane-73 était à Kourou hier soir, et les intervenants se sont appliqués à expliquer à un public restreint en quoi consistait précisément la réforme qui nous était proposée le 10 janvier. Parce que le risque est grand que le communautarisme et l'intoxication médiatique orchestrée par RFO Guyane l'emportent sur la raison. C'est donc à la raison que l'avocate et conseillère régionale Hélène Sirder a fait appel hier soir, expliquant point par point le traquenard mijoté dans l'improvisation par nos élus et validé par la présidence de la République dans un calendrier incohérent. Après Hélène Sirder, le maire de Cayenne a dressé un tableau de la situation actuelle et proposé des « lignes directrices » pour s'en sortir, en rétablissant les étapes qui ont été grillées dans le processus actuellement engagé : diagnostic de l'existant, expérimentation de nouvelles compétences, puis transfert de ces nouvelles compétences par voie constitutionnelle. L'étape ultime étant - après que chaque compétence ait été expérimentée et transférée - « l'interrogation démocratique des électeurs par une consultation sur leur souhait d'aller vers une autonomie locale élargie » (lettre aux électeurs : le changement, ça se prépare). Contrairement à ce qui se passe en Martinique autour de Serge Letchimy, aucun maire de Guyane ne semble avoir jugé utile de rejoindre le mouvement piloté par Rodolphe Alexandre. 
Le courage est une vertu qui n'est pas facile à trouver quand sévit la pensée unique.

Une très bonne année 2010 à toute la Guyane !Et que penser du silence assourdissant de nos intellectuels (totalement absents de la campagne comme du site de Guyane 74 : www.lagwiyann74.com) devant la dérive de fond du débat et du projet de société (voir jodla du 30/12) ? Certains avaient pourtant pris la peine d'adresser en juin 2009 une « Lettre ouverte au peuple de la Guyane pour un engagement collectif en vue d'un développement équilibré », dont l'esprit même a été profondément dénaturé.
Sur le blog de Pierre Assouline, la question est posée : Les intellectuels fuient-ils le débat ?
Lire aussi sur le site de Médiapart : Pourquoi je respecte les intellectuels, et une réflexion critique d'Eric Soriano sur l'oeuvre de Levi-Strauss et sur la difficulté de penser le changement : A l'ombre des sociétés primitives.

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 255 Ariane 5

Annonceurs

Régie publicitaire