aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jodla 12/12/12
Orpaillage et code minier :
Au royaume du n'importe quoi et du n'importe comment

Par Arrêté du 26 octobre 2012 paru le 11 décembre au Journal officiel, la société Rexma se voit accorder un permis d'exploitation de mines d'or et substances connexes dit « Permis Limonade », en Guyane. Pour ne pas entonner le refrain du mépris, nous dirons que cette décision est aussi invraisemblable qu'inattendue, et totalement inconséquente puisqu'il s'agit ici d'exploiter l'or dans la zone de libre adhésion du Parc Amazonien, à quelques kilomètres de Saül. Déjà, le permis exclusif de recherches (PER), qui avait été accordé en 2006 à la société Rexma sur ce même territoire, avait soulevé de vives protestations en Guyane (jodla 20/10/2006), alors que des autorités étatiques en mal de pouvoir - ou autres motivations plus obscures - s'étaient permis de passer outre l'avis défavorable du maire de Saül Hermann Charlotte, de la Commission des mines, et même du préfet.
La machine infernale est en route, à arrêter d'urgence. Certains, en haut lieu, auront à répondre de cette mauvaise action, et les associations environnementales ne devraient pas manquer de monter au créneau.

Orpaillage toujours, mais vu du code minier : demain 13 décembre, la Région organise un séminaire sur la réforme nationale du Code minier. Bonne initiative bien sûr, puisque la Guyane, assise sur des tonnes d'or, a largement son mot à dire dans ce domaine. Sauf qu'il y a tout lieu de s'inquiéter du mélange des genres et du conflit d'intérêt. Il n'y a pas bien longtemps en effet, sur Guyane1, la 6e vice-présidente du Conseil Régional, Carol Ostoréro, dissertait avec aplomb sur l'intention de la Région de donner son avis sur la réforme du code minier actuellement en cours (et Guyane1 s'était bien gardé de lui rappeller qu'elle était ici juge et partie). Parce que Carol Ostoréro est elle-même l'un des plus gros opérateurs miniers de la Région, elle n'a, à ce titre, absolument pas à donner son avis d'élue sur le code minier, sauf à entrer de plein pied dans le conflit d'intérêt. La simple décence voudrait même qu'elle soit absente à ce séminaire, ne serait-ce que par respect pour ses électeurs. CQFD. Avis à notre presse bien intentionnée qui risquerait d'oublier...

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2019
Lancements 2019
Vol Soyuz VS22

Annonceurs

Tarifs de publicité